Autonomie Permaculturelle
21/05 23:59

en fait le rutabaga, le navet et le colza font partie de la famille des brassicacées comme la moutarde, le radis, tout les choux, etc...
en gros tu peux mettre tout ça dans le même coin. IL faut alterner les sols et les bacs entres les différentes familles (en gros y'en a 7) (tu peux voir plus haut) certaines tape beaucoup de nitrates d'autre en réjette, mais y'en qui pompe le Potassium, d'autre le magnésieum etc...
et pour les céréales bah c'est utile pour faire de la farine et de la bière (au hasard) mais aussi pour la nourrtiture animal t'as juste besoin de battre le blé pour le filer au poulet en attendat de s'en faire un filet...

30/07 19:39

"– 60 kg de céréales (blé, orge, seigle, maïs,
avoine, etc…) cultivés sur 450m² (rendements en
culture non mécanisée, en bio) ou sur 200m²
(rendements en culture mécanisée bio) avec 1,5 kg
de semences.

– 50 kg de pommes de terre (+ autres tubercules,
topinambours, etc…) cultivés sur 20m² avec une
centaine de plants de pommes de terre p.ex."

Y a pas comme un truc qui vous dérange là ?
comparaison production céréale vs tubercules / terrain necessaire.

Perso je compte me passer des céréales. En plus bien trop chiant à préparer.
Les tubercules, tu ramasses tu bouffes. Bcp de leur feuilles se bouffent aussi. Et ça se conserve pas mal.

Il faut 4 arbres fruitiers par saisons (ça peut être les même, mais au moins 2 fruits différents c'est mieux), car ils ne font pas tous les fruits en même temps (sinon c'est vraiment pas de bol) et parfois certains produisent mal sur une saison. Ca fait 16 arbres. (ou le triple en arbuste)
En vrai un seul arbre peut produire plus de fruit que vous ne pourriez en bouffer dans l'année mais... ça dépend :D. Donc mieux vaut compter large. Et le stockage pose problème.
Tous les types de stockage détruisent les vitamines (le mieux reste le froid mais faut être équipé) donc je suis pas fan déjà. Mieux vaut vendre le surplus.

Ce que j'en dis c'est que masse arbuste/arbre fruitiers + tubercules/choux, déjà t'es bien. Rajoute des poules pour la viande et bouffer ce que tu ne manges pas c'est bon.
Personnellement je rajoute des "cultures" de plantes sauvages sur de larges carrés. Type ortie, pissenlit, armoise etc.

Entretien : zéro, ca pousse serré et ça bute le reste. Si condition favorable. Hyper nourrissant en prime. Ca remplace très avantageusement la place prise par des céréales.
 

21/08 16:01

Je suis d'accord avec toi.

On a penser de laisser tomber les céréales pour la production on a quelques unes de sauvage, qui sert à nourrir les anes d'une copine qui nous fourni en oeuf.
On a des orties et des chardons sur la zone Est où l'entrée accompané de murier et de framboisier. Normalement cette semaine plantage en boquet de pommier sur la zone nord. Et il a pense à rajouter des cerisiers, il à plusieurs merisiers sur la zone ouest. La terre local permet pomme poire cerise prune.

on a aussi une serre de 25m² pour les tomates poivrons piment à monter, le problème c'est qu'il faut creuser 20cm dans une terre basalnatique* et vu ma double fracture de l'épaule ce sera pour le printemps prochain....

on pense sérieusement à s'entrainer à la culture de houblon pour fournir la brasserie locale.

Pour les pissentlit c'est une putain de bonne idée on pensait foutre de la roquette plus rentable et le sol est pas adapaté à la mache. même si on peut créer un bac. on va aussi faire pousser du tournesol, même si on décide pas de se faire chier à faire d'huile, les poules adore ça


*Basalte+granite faiblement argileuse, peu calcaire, légèrement acide

1 2