La mort du Photon

Chapitre débuté par Jones Watkin

Chapitre concerne : kalash, Jones Watkin, chirsbarnes, Jones Watkin, izadora, Le Sac,

Le soleil est haut dans le ciel, on avait perdu Barnes depuis plusieurs semaines. La chaleur est telle que quel que soit la direction dans laquelle je regarde tout ressemble à un mirage. J’ai imposé à tous mes Hommes de me donner leurs réserves d’eau. Je vois leurs lèvres se gercer et Hector en perd même l’appétit. Les gars s’entrainent dur depuis un mois en espérant être prêt pour le jour J

Une mer d’huile, c’est pire que la tempête.

Voilà des jours que nous naviguons sur des on-dit. Des jours que nous sommes là à tourner en rond. La mer ne bouge pas le soleil est écrasant, les esprits s'échauffent et le morale baisse. Nous devrons bientôt ravitailler, l'eau va manquer et la terre ferme aussi. Il faut si chaud que le niveau de l'eau baisse et des épaves refont surface.

Je ne connaissais pas bien ce mec, j’avais bossé plusieurs fois avec lui. Il m’avait toujours semblé réglo un peu perché mais réglo. Au petit matin le boss du Sac m’avait contacté pour un contrat, la tête de Chris Barnes. Le mec est parti avec tous leur matos et a buté tout le monde. J’aurais pu dire que c’était pour venger Lemmy ou la veuve et l’orphelin mais tout le monde sais que je m’en fou. Tout ça c’est pour la prime et si je peux me faire un petit extra avec ce qu’il a tiré je ne vais pas cracher dessus.

Une journée de plus à guetter cette étendue d’eau sans réel espoir.

Là, enfin, dans ma longue vue l'image déformé par la chaleur d’une flotte de voilier, l’étendard pirate volant au vent.

Mon sang bout dans un silence glacé mais nous ne sommes pas près. Mes gars sont épuisés, manque d'eau, entraînement intensif. On n’a aucune chance pour le moment.

Je brise le silence pesant d’un ordre sec.


On sort les rames.

Il faut nous éloigner et pas moyens de nous faire repérer à cause de nos voiles.

Je les scrute jusqu'à ce que leur pavillon noir disparaisse à l'horizon. Nous jetons l'encre. Tout se décidera demain. S'ils nous ont vu nous ne passerons pas la nuit, je garde ces idées noires pour moi et rentre dans mes quartiers me perdre dans le regard toujours aussi lointain de ma bien aimé.

Aux premières lueurs du jour nous sommes toujours en vie. Le repos fut court mais réparateur, nous ne pourrons pas être plus près qu’aujourd’hui. Le niveau de l'eau a encore baissé et de nombreuses épaves sont à notre porté mais mon attention se porte sur toute autre chose. Un petit voilier c'est décrocher du groupe et fouine dans les épaves.

Sans réfléchir je donne l'ordre de hisser les voiles, nous n'aurons pas deux fois une telle chance d'affaiblir notre proie.

En quelques minutes nous somme à pleine vitesse. Ils n'ont pas eu le temps de s'organiser. Pire, en nous approchant nous ne voyons qu'un homme sur le voilier et pas n'importe lequel.

C'est Chris Barnes en personne.


Il tient une caisse dans les mains tout juste sorti de l’eau. Aujourd’hui tout nous sourit. Les coups de feux partent dans tous les sens mais pas une balle ne touche ça cible. L’arme de Barnes crache déjà ses flammes, même seul contre sept avec l’effet de surprise il nous tient tête.

Aussi fort ou bien armé soit il le nombre pèse lourd dans la balance et laisse Camden disparaitre dans la brutalité du combat. Elle ne parle plus depuis des mois mais n’a jamais voulu lâcher son laguiole. Dans le mutisme qui la caractérise elle a déjà sauté sur le bateau de Chris et c’est cette lame froide qui mettra fin au hurlement du Flammenwerfer. Comme si de rien n’était Camden ressorti son arme de l’omoplate de Barnes qui s’effondra sans un bruit les poumons remplient de sang.
 
Depuis que j’avais rejoint le groupe de Jones Watkin j’étais plutôt bien loti. Il y avait toujours de quoi se nourrir, de quoi boire et des médicaments en cas de besoin. Il y a aussi Iza qui s’occupe bien de moi, alors j’ai vraiment pas à me plaindre.
Enfin presque, car depuis quelques temps tout était beaucoup trop calme à mon gout ! Moi j’ai besoin d’action sinon je me fais chier, et là c’était le cas, je m’emmerdais grave.
Même Iza et son cul légendaire ou les bouteilles de sky ne suffisaient plus à me calmer, alors quand on a appris que Barnes avait pété les plombs à la MDA et que le Boss du SAC filait une récompense pour le buter, on a sauté sur l’occasion.
Moi c’est pas trop la récompense qui me motivait, mais plutôt d’avoir enfin un peu d’action, prendre des risques…Et puis j’ai su que Barnes avait tué Ghalyela et rien que pour ça il méritait d’être châtré et coupé en morceau ce putain d’enfoiré !!

On savait qu’on était pas vraiment prêt et qu’on risquait d’y rester, mais on avait la rage, on s’entrainait comme jamais sous les ordres d’Hector. Même le cap’tain Jones Watkin qu’avant je trouvais nonchalant s’était réveillé, je voyais dans ses yeux pétiller l’excitation d’une bonne chasse.

L’attente fut longue et pénible, Jones dans sa grande sagesse ne voulait pas précipiter les choses et montait son plan pièce par pièce. Jusque-là je ne m’étais pas rendu compte à quel point ce cap’tain aux airs flegmatiques pouvait se montrer redoutable et minutieux.

Enfin le grand jour arriva, nous étions tous assoupis quand Jones nous appela et nous lança à l’assaut. Tout se passa très vite, j’ai à peine eu le temps de voir qui était sur le bateau qu’on attaquait que la fusillade se terminait et que Barnes s’écroulait.
 C’est Camden qui lui avait planté son couteau dans le dos, quel ironie, Camden qui traine sa misère depuis des lustres, Camden qui ne parle jamais et que je n’ai jamais su si c’était une fille ou un mec et bin il ou elle a dégommé ce gros connard de dreadeux, qui l’eut cru ?

Peu après tout est déjà redevenu calme, on surveille pour voir si les potes au fils du Saint Photon viennent le venger, mais rien... Soit ils en ont rien à foutre du Saint Photon, soit ils ont la trouille, du coup je m’enfile une bouteille de sky pour fêter ça !!!   

A ta santé Ghalyela !!