Etranger

Chapitre débuté par Stranger

Chapitre concerne : Stranger,

L’extrême-(p)onction

Le moment était venu de faire une pause dans mon errance souterraine. La soif commençait à me saisir les muscles et à troubler ma vision. Je m’assis en tailleur sur le sol caillouteux de la veine d’égout où mes mocassins usés m’avaient transportés depuis ma sortie de l’Abri. Mes genoux cagneux craquèrent, cri de soulagement de mes guiboles fatiguées. Une lampée d’eau salutaire vint rincer ma glotte et s’écoula dans mes intestins lorsque je renversais une partie du contenu de ma gourde dans ma bouche pâteuse. Je profitais de ce moment de repos mérité pour humer l’air vicié alentours. Effluves pourries émanant d’un endroit pourri, le parfum des emmerdes.


Je saisis ma longue-vue, bricolée avec un tuyau de métal et une loupe, pour balayer les couloirs tamisés environnants de mon oeil curieux. Rien de flamboyant ne vint embrasé mon iris et ma pupille couleur charbon.
Les différents personnages qui m’entouraient avec leurs tronches et accoutrements bigarrés me laissèrent de marbre. Comme ils laissèrent de marbre la radio allumée à mes côtés, suçant inutilement l’énergie des piles qui l’alimentaient. Un bourdonnement de mouche s’en échappait sauf qu’aucune mouche n’aurait pu survivre ou voleter ici-bas. Seul les cancrelats et leurs cousins humains peuplaient les lieux.



Certains se réunissaient d’ailleurs déjà en petits groupes sociaux. Moi je préférais pour le moment rester Etranger à tout ça. Etranger, un paradigme pour éviter de créer des liens. J’aimais la liberté de cette existence sans attaches.
Le plus cocasse, c’est qu'Etranger, j’avais pour le moment survécu dans un Monde où l’appartenance à un groupe devait primer. Certainement un sursis accordé par un étrange Dieu au caractère malicieux. Ou qui n’était pas d’humeur à voir ma gueule débouler dans sa piaule d’outre-tombe. Néanmoins mon petit doigt à l’ongle crasseux me disait qu’au travers de la pestilence ambiante, je devais flairer quelques opportunités ou autres situations collaboratives pour prolonger la cocasserie.






J’entendis un craquement d’os brisés émaner du couloir au nord-ouest de ma position. Je décidais de m’approcher silencieusement du lieu du crime potentiel pour voir ce qui s’y tramait. Je tombais sur une scène digne d’une série Z gore: un disciple de Dieu était occupé à balancer ses poings sur la tronche d’un pauvre hère sans répondant qui éructait de la bave, du sang et des dents de sa bouche déformée.
La victime expiatoire finit par tomber de tout son long soulevant un nuage de poussière. Le bourreau regarda ses poings sanglants d’un air instatisfait et relevant la tête remarqua la présence du témoin Étranger. Il me fixa du regard, interrogatif. Devant mon absence de réponse immédiate, il plongea sa main droite sous sa soutane et en fit émerger une clope et un briquet. Il alluma son cierge de nicotine et en tira une latte avec un plaisir non dissimulé.



Salut mec, désolé de t’interrompre en pleine cérémonie. Ca t'emmerde pas j'espère ?
Je me fais appeler Etranger. Personne me connaît et je connaîs personne...jusqu’à maintenant.
Va savoir pourquoi mais j’ai été attiré par ton manège hanté. Il m’a semblé à première ouïe que c’était la meilleure attraction du coin avec peut être bien le meilleur forain de ces putains de souterrains aux commandes.
Alors j’ai empoigné mon bâton de pélerin et je suis venu bavasser.



Je jetais un oeil à la gueule cassée qui rampait dans son sang aux pieds du simuli-cureton et le montrait du doigt au fumeur de cierge.


Me semble que t’étais parti pour pratiquer une extrême-onction l’ami. Mais ce gus a l’air de respirer correctement même s’il lui faudra un dentier pour mastiquer après ta correction. Il semble souhaiter s’accrocher à la vie comme un bivalve à son rocher. Un coriace.
Ca te dérange pas si je tente ma chance pour finaliser la gueule de ce gus qui pisse le sang sur tes parfaits mocassins divins ? Ca pourrait être une bonne indication sur mon karma, voire si j’arrive à dépasser le statut de loser.
Il va s’en dire qu’au vue de ton boulot pour lui ravaler la façade, si je me révèle doué pour achever la besogne, on se partagera équitablement la dot de cette darling. T’en penses quoi ?



Le feu passa au vert et le deal fut scellé d’une poignée de mains. Je ne chassais plus le Baveux des Tunnels depuis bien longtemps mais la rouille de mes articulations ne fût pas un frein suffisant pour m’empêcher de terminer le sale boulot. La victime expiatoire ne fut bientôt plus qu’un cadavre. Et la tradition veut qu’un Macchabée reçoive l’extrême-ponction des mains des fils et filles du Saigneur. Ainsi soit-il et le partage équitable fût matérialisé.

Etonnamment, l'homme de Foi ne m'adressa plus jamais la parole après cette petite collaboration introductive. Les voies du Saigneur sont impénétrables. Et d'Etranger, je demeurais donc Etranger. Probablement le fameux karma ou une sorte de prédisposition naturelle à l'absence de charisme.
A défaut d'autres choses plus sociables, mon sac et mon ventre étaient désormais bien pleins. Un bon point pour faire durer la cocasserie encore un peu.