Quel bordel...

Des bruits de pas marchant de temps en temps dans des flaques d'eau se font entendre, suivie d'une voix féminine, calme, mais surtout fatiguée. 
"Salut, quelqu'un m'entend ?
Bon... Ca fait deux jours que je marche, sans savoir vers où, dans ce qui semble être des égouts. J'ai croisé personne, à part quelques cadavres. A priori, il y a des escaliers au bout de ce tunnel glauque, je ne sais pas trop vers où il mène. Je pense pas être la seule à être passée par là. Et j'espère ne pas être la seule à potentiellement sortir de là. Donc si quelqu'un..."

Elle tousse, puis semble cracher.
"Pardon. Si quelqu'un sait à peu près où je me situe, je veux bien un coup de main. 
Et à l'occasion, il faudrait peut-être que je croise un médecin aussi. Je suppose que je suis malade, je crache du sang depuis ce matin."

Les pas s'arrêtent, elle pousse un long soupir.
"Après, si vous pouvez pas m'aider, mais que vous ne savez pas quoi faire, répondez quand même. Si je dois mourrir dans ce tunnel pourri, je préférerai autant avoir un peu de compagnie." 
Un sourire peut s'entendre sur la fin de sa phrase, puis la communication se coupe.
 

Il vaut mieux cracher le sang que le boire.
On m'a envoyé une carte. elle est incomplète et ne semble pas scrupuleusement exacte, mais pourra peut-être te servir d'indication.
Je vais te la transmettre.


La clé du Paradis n'est pas une clé de bras.

Bienvenue à l’ombre..

Il y a quelques groupes qui essayent de rejoindre la surface. Jed par exemple. Je crois qu’un Frenchy et deux femmes aussi. Je sais pas si ils voudraient qu’on fasse leur pub alors j’donne pas d’nom. Mais ça te coûtera rien si tu les croise de leur demander.

Sinon j’essaye d’aider les gens si tu m’croise... Dans la mesure du possible.. On est nombreux..tu pourras difficilement m’louper... J’ai filé des ressources à Jed et son groupe.. et j’me suis précipité sur un cadavre de notre ami qui t’envois une carte pour éviter la famine.  Sans trop savoir que c’était un dîner réservé... mais ça, j’aurais du m’en douter!

Enfin bref.. On va essayer d’aider tout c’beau monde à rejoindre le soleil.

Bienvenue a l’ombre petite..


A l’ombre, rien d’nouveau...

La main qui donne est au dessus de celle qui reçoit. Tu ne donnes pas grand-chose et les vivres ne sont pas les plus précieuses marchandises.

 

Et je n’ai pas un réseau d’amis dont tu pourras profiter, ou un clan pour assurer ta protection.

La maison de l’araignée est la plus fragile, si tu savais ! On la détruit d’un doigt. Mais il n’est pas inutile de se regrouper, ou d’avoir contact.

 

Là, tu as manqué l’opportunité d’un contact plus direct, cela pour quelques bouts de viande comptés, avec lesquels tu t’es carapaté bien vite. Et tu ne savais pas ?

 

Pour les explications, j’ai demandé un allié et j’étais triste de ne pas le voir. Et c’est déjà beaucoup pour moi, je ne savais pas que c’était une erreur, je n’ose plus rien vouloir. Je ne vais pas en ajouter, je fais mon affaire et il fait la sienne, et il n’est pas à mon service. Mais il y a toutes sortes de créatures dans mon équipe.

 

Et quand je dis « mon équipe » cela ne veut pas toujours dire que j’en sois « le propriétaire ».

 

Vois-tu, il y en a qui se réunissent par alliance, certains qui commandent, certains qui obéissent, et il y en a qui se possèdent les uns les autres.

Ce n’est pas le même schéma.


La musique c'est bien, la prière c'est mieux.

Une voix jeune et ferme, de femme, traversa les ondes.

Bonsoir, ici Gladys. 
À la jeune femme en perdition, sache que c'est avec plaisir que nous t'aiderons à te tirer du mauvais pas que tu traverses. 

N'hésite pas à me contacter sur ma fréquence privée pour que nous puissions te retrouver. 

Bonne chance ! 

- Un de mes p'tits doigts me dit que le cow-boy aimerait bien, à défaut d'être le maire de New Vegas, avoir sa p'tite troupe de brebis laitières...Et l'autre me gratte l'oreille.

Musique ?

Tu ne sais pas ce que je veux.


La musique c'est bien, la prière c'est mieux.

J’donne pas grand chose.. mouais... enfin déjà j’donne sans rien demander en retour.

Désolé de pas avoir tendu la main plus tôt. Après croiser quelqu’un qui essaye de former son petit groupe, je doute qu’il veuille me rejoindre..

J’ai tenté la démocratie chez moi tu sais. Donner la voix à chacun, ne serais-ce que pour la direction à prendre. J’ai joué carte sur table avec eux. Eeeet.. 1 à zombifié.. Celui qui cherchait sa maman.. 2 se sont laissés mourir. La Texane et Anatole. De brave gens.. Avec qui j’essayais de parler chaque lune. Trouver leurs aspirations, leurs envie...

La démocratie m’a pas réussi.. Aujourd’hui j’aide comme je peux mais nouer contact est difficile..

Y’a bien Jed qui tient la route! Un peu comme toi il cherchait à monter son p’tit groupe. Mon dernier camarade en vie  l’a rejoint. Je recommande les types d’ailleurs.  De bon gars. J’aurrais aimé faire plus pour eux qu’un paquet de ressources pour rejoindre la surface, mais on fait c’qu’on peut.

Après tout les vivres, ça sera juste à rester en vie. C’est pas si important qu’ca. Si tu veux pas prendre celles que je te propose quelqu’un d’autre en voudra sûrement.

Bonne route quand même l’ami.


A l’ombre, rien d’nouveau...

Tu prends aussi sans rien demander, et il est parfois facile d'être généreux. Il n'est pas idiot d'en profiter.

Pour ma part, je n'ai fait que dire la vérité, je n'attendais pas de compensation. Mais tu en auras peut-être l'occasion, si Dieu le veut.

...Et que tu n'es pas trop pris par tes discutions.


La musique c'est bien, la prière c'est mieux.

Je suis pas trop pris, ça va. Enfin ça dépend.. J’me cause beaucoup en fait.

Et puis j’me suis lancé dans une animation de bulletin météo aussi. Ça aide à survivre.. En tout cas à prévoir de quoi on pourrait manquer à la fin d’lune..

J’me demande si je vai pas l’ouvrir aux grandes ondes d’ailleurs?


A l’ombre, rien d’nouveau...

"Le bulletin météo est une bonne idée, mais elle peut s'avérer épicée en surface."

"Pour le reste, plutôt que de vous envoyer des fions, entraidez-vous puisque vous êtes tous dans le même merdier. Simple, basique."

C’est c’que j’propose depuis l’départ. Hu hu


A l’ombre, rien d’nouveau...

Merci pour ce conseil, mais je vais continuer de me méfier des grands altruistes qui commencent par me dépouiller.
Les paroles, les actes. On n'impose pas le choix des réparations, et c'est à mon tour de te dire "plus tard".

Nos situations ne sont pas comparables, celui-là est entouré de nombreux serviteurs même si cela ne lui suffit pas.
Il est légitime de douter que ce soit jamais le cas. Et s'il préfère parler de loin, je me tiendrai à distance.

Ceci dit, un buletin publique sera peut être profitable à quelqu'un, à commencer par lui.
Il a pour habitude de se servir en premier.


La musique c'est bien, la prière c'est mieux.

Oui oui bien sure.

Sinon, la demoiselle en détresse a-t-elle trouvé du secours?


A l’ombre, rien d’nouveau...

"Je suis contente d'entendre vos voix, même si, de ce que j'entends, vous n'êtes pas vraiment sur la même longueur d'ondes.
Merci pour l'envoi de la carte illuste inconnu !"


Elle lâche un petit rire.
"La demoiselle en détresse n'as pas encore trouvé du secours, mais elle a trouvé le soleil, c'est déjà pas mal. Là, j'ai le choix entre du sable, des montagnes, et de la nage. Je me trouve plutôt chanceuse !"
Des bruits de choses qui cognent contre d'autres se font entendre, puis un long soupir.
"Par contre, j'ai croisé personne, ni quoi que ce soit de vivant. Vous êtes tous planqués ou quoi ?"
 

Si t’as trouvé l’soleil, c’est une bonne chose!

Oh tu sais les atomes crochus et les longueurs d’onde, ça va ça vient. On peu pas tous avoir les même il parait. Faut juste laisser pisser et rev’nir à l’essent du sujet parfois. En l’occurence ici : ta survie.

Bonne chance la haut!

Et dis nous si tu t’en sors et aussi grâce à qui! C’pas un concours mais c’est bien de savoir sur qui on peut compter!

Et puis moi aussi j’ai b’soin d’entendre des gens à la radio...


 


A l’ombre, rien d’nouveau...

"Merci ! 
Mais toi, t'es en bas du coup ? 

Ca marche, je te tiendrai au courant, si les personnes souhaitent que leurs noms soient publics bien sûr !
Ma radio t'es ouverte. Je suis plutôt bavarde alors au besoin, ou si t'as envie, n'hésites pas !"