J'ai Faim

*Bruit de mastication*

J'ai très faim. Elle est où la cantine ? Non parce que les petits rats d'égouts et les enfants c'est plein d'os et ça manque de gras. C'est bon le gras. Surtout le gras de porc.

*Bruit de gargouilli*

Ah, vous avez entendu ? Ca veut dire que j'ai très faim ça. C'est l'heure du casse-croute. J'adore manger du porc. Y'a des porcs ici ?

Une voix chaleureuse. Posée, comme si l'homme était confortablement installé.

-"Ici Chris Barnes, l'élu de la lumière. Fils du Sacro-saint Photon, et gérant de la Maison des Algues."

Il marqua une pause, tirant une latte sur son joint.

-"Je vous captes très mal, vous devez être au tréfonds de la terre. Dans ces égouts sous terrains dont très peut ont l'occasion de voir la lumière."

Il expira la fumée, avant de reprendre :

- "La faim n'est que le cadet de vos soucis, mais si, grâce à la lumière, vous arrivez à vous sortir de là, dirigez vous vers la Maison des Algues. Ici nous avons tout ce que vous désirez manger. Et en trés grande quantité."

- "Que la lumière vous garde."

Toujours ses bruits de déglutition, entre 2 respirations difficiles.

Ouhala M'sieur Barnes, vous, vous savez parler aux Dames et aux Magrammes.

Je sais pas si la lumière se mange, mais les algues, ça je sais que non M'sieur Barnes. Les algues c'est bon à donner à manger aux cochons.

Je préfere manger du porc. Etes vous un porc M'sieur Barnes ? J'adore les gros porcs, à la langue bien grasse et cochonne.

Est-ce qu’on peut arrêter d’parler d’ça? ...

La bouffe, c’est comme l’humour... Y’en a qu’en ont pas!


A l’ombre, rien d’nouveau...

oohhhhh une nouvelle voix dans la radio.... Que ça fait plaisir, j'avais l'impression d'être toute seule.

Moi j'ai beaucoup d'humour vous savez, beaucoup beaucoup, autant que ma faim, alors c'est pour dire, ça oui hein.

Quand on est généreuse comme moi, il en faut de l'humour pour que mes pieds supportent de soutenir le reste du corps. Ca c'est pas facile non plus.

Enfin si vous avez pas de nourriture, vous m'intéréssez pas beaucoup quand même, mais c'est gentil d'être passé.