Une Sirène sur les Ondes

Lors que le temps est clair, quelque part au creux de l'océan, on peut entendre la voix enchanteresse d'une femme magnifique à la chevelure de feu.

 

La légende raconte que les marins qui l'entendent peuvent accéder à milles-et-un-délices ; des fruits d'ambroisie, des armes légendaires...

 

Combien n'ont pas espéré pouvoir mourir à ses côtés ? Goûter sa peau ? Se perdre en elle et oublier ?

 

De mémoire de marins, cette nymphe ne peut s'apercevoir qu'aux abords de la Maison des Algues. Il ne tient qu'à vous de suivre ce chant merveilleux mes chers passants...

 

 

La, la , la, la...


« L'homme est un animal qui lève la tête au ciel et ne voit que les araignées du plafond » [Jules Renard]

L'homme au melon, ivre de pensées et d'alcool, laisse vagabonder sa peau de tambour sur la nouvelle fréquence.
Soulevant la bouteille de whisky...Vide !


- Se perdre en elle...Et oublier !
Hmm...Et woué !


Balance la bouteille au loin...Se lève, semblant décidé de savoir où cette douce voix l'aménera.

 

Quelque part, là où une autre sirène à la chevelure pleine de sel et de poussière, elle chante tout aussi bien et l'assume encore mieux.

- R'gardez pas j'vais pisser dans l'eau!  Chaque sirène à sa façon de pècher le mérou. Celle ci se tient au bastingage, les fesses tendues au dessus de l'eau pour se soulager. Chacune son secret!
Elle se refroque et rallume sa radio, fréquence de la maison des algues. Ca piaille là dedans.


- Tiens? Iputeminelle. T'as décidé de vendre ton cul? T'auras pas perdu de temps! Oublies pas d'annoncer tes tarifs et tes limites hein! Faudrait pas que le client soit déçu.

HE ALEX! TU VOIS QUE J'AI PAS BESOIN DE VENDRE MON CUL POUR RELANCER LE TOURISME DANS TON BLED! FRANCHEMENT MOI JE LE SENTAIS PAS HEIN! J'AI MON ESTIME!
Merde j'en ai foutu sur mon froc...




 


NoOKs

*Poot poot ! Poot poot ! Poot poot ! Poot poot !Tchouuuuu tchouuuuu... Poot poot ! Poot poot ! Poot poot ! Poot poot !*
En fond, un indéniable bruit de chaudière à vapeur.
La voix d'Alex Law.

Emanon ?!
T'as fini de faire ta chieuse même sur les ondes publiques ?!


*Bruit de vitre qu'on cogne, comme s'il était dans une sorte de cabine de pilotage au dessus du pont d'un bateau sur lequel se repose un groupe de combat*

Ouais je suis là !
Dans la cabine.
Je viens de voir ton cul et d'entendre tes conneries à la radio
Tu peux pas t'empêcher d'emmerder ceux de la Maison des Algues toi !


*Poot poot ! Poot poot ! Poot poot ! Poot poot !Tchouuuuu tchouuuuu... Poot poot ! Poot poot ! Poot poot ! Poot poot !*

Je t'ai jamais demandée d'être pute d'abord !
J'ai parlé et t'étais pas la seule à l'entendre, d'opportunité, tu vois ?
Moi je pense qu'une nana, ou un mec, d'ailleurs, qui saurait bien se débrouiller, elle peut se faire 2 crédits par passe.
Avec 2 crédits, par lune, t'as même plus besoin de bosser, tu payes un loyer et tu profites des installations locales pour toi.

Un silence.
En une saison, tu peux commencer à t'acheter des esclaves...
Il renifle.

Je dis ça, je dis rien...
Il tousse
Et arrête de montrer ton cul aux mérous, c'est pas comme ça que la sirène va les pécher !

*Poot poot ! Poot poot ! Poot poot ! Poot poot !Tchouuuuu tchouuuuu... Poot poot ! Poot poot ! Poot poot ! Poot poot !*

*clic*


 


"La guerre est terminée"

- Moi les emmerder? Je suis restée à pioncer et à pouponner tout le séjour là bas... Ca va!

Hé Alex tu fais bien la page de pub.

" Tu rêve d'avoir une vie décente? D'avoir un métier où on te paye en liquide? Deviens prostipute!
A la maison des algues tu auras un bon salaire! Mais peut être aussi des Morpions!"

Hé Minouminelle! Alex sera ton maquereau! Ca ira bien à une sirène.


Elle pouffe de rire.

- Arrète de mater mon boule Alex au fait.

Nikita hésite, puis demande, d'une voix pas très sure d'elle

La maison des Algues ? C'est ou çà ? Comment on fait pour y aller ? C'est quoi ces crédit ? Il y a des esclaves a la surface ?


"Avant de me tuer, vous êtes sur qu'on peux pas discuter ?"

-"La Maison des Algues est une forteresse flottante imprenable, protégée par la Lumière du grand Chris Barnes, l'élu de la lumière, et fils du Saint-Photon."

-"Les crédits Sac, c'est la monnaie en vigueur dans le sud. Pendant que dans le nord tu te fais exploiter, dans le sud tu reçois un salaire pour tout Travail/prestation, et avec ce salaire tu peux t'acheter des fringues, des armes, de la drogue, des esclaves, des bateaux, des chevaux, des... "
 
-"Enfin tout quoi, même des putes et des esclaves."

-"La Maison des Algues se trouve au sud du Sac, à l'embouchure du fleuve."

-"Que la lumière t'y guide. Bénie soit la lumière."


 

Je vais essayer de venir , si je sors vivante des égouts... de l'argent, du confort... je suis preneuse !


"Avant de me tuer, vous êtes sur qu'on peux pas discuter ?"

Alors qu'il reconnait la voix de Nikita, le petit chauve surprend celle qu'il n'a encore jamais vu en bien belle discussion avec un autre... homme.

Ouais alors heu, t'en fais pas pour elle. Je suis déjà sur le coup vieux. C'est moi qui vais veiller sur la demoiselle dans ces métros froids et tout. Donc t'es gentil j'étais là le premier. Non mais sans blagues.

Et s'adressant à Nikita :

Au fait tu t'appelles comment mon poussin ?


Dusse avec un D comme Dusse

-"Les plaisirs futiles de la chair n'intéressent pas l'élu de la lumière, tu n'as aucun soucis à te faire, et tu seras aussi le bienvenu."

-"Que la lumière vous accompagne et vous accorde sa grace."

 

Elle rit en entendant Jean Claude

Je m'appelle Nikita ... Ne soit pas si jaloux, on ne s'est pas encore trouvés dans les égouts !

rire


"Avant de me tuer, vous êtes sur qu'on peux pas discuter ?"

Il balbutie quelque peu en entendant la demoiselle intervenir et en oublie complètement le dénommé Chris Barnes.

Ni ? Nikita ? Ce, c'est très b-beau. Jean-Claude et Nikita, on sent tout de suite qu'on était fait l'un pour l'autre. Enfin euh je dis ça sans arrières-pensées.


Dusse avec un D comme Dusse

Elle sourit alors que les réponses afflues. Le chant des Sirènes est fait pour attirer les marins afin de les dévorer tout entier, des rèves illusoires, des mirages miroitants, mais ne dit-on pas que les mirages disparaissent lorsqu'on s'en approche ? Et pourtant en son domaine il ya bien des armes enchantées et des corps éperdus, mais pas forcément le sien. Elle n'est qu'un lien, un appel, une voix. Un chant résonne sur les Ondes... et une légende prend naissance...



« A la Maison des Algues où où s'étendent les vagues
Un chant pour les gouverner tous
Un chant pour les trouver
Un chant pour les amener tous,
Et dans la Lumière les lier
A la Maison des Algues où où s'étendent les vagues »


 


« L'homme est un animal qui lève la tête au ciel et ne voit que les araignées du plafond » [Jules Renard]

Elle sourit alors que les réponses affluent*. Le chant des Sirènes est fait pour attirer les marins afin de les dévorer tout entier, des rèves illusoires, des mirages miroitants, mais ne dit-on pas que les mirages disparaissent lorsqu'on s'en approche ? Et pourtant en son domaine il ya bien des armes enchantées et des corps éperdus, mais pas forcément le sien. Elle n'est qu'un lien, un appel, une voix. Un chant résonne sur les Ondes... et une légende prend naissance...



« A la Maison des Algues où où s'étendent les vagues
Un chant pour les gouverner tous
Un chant pour les trouver
Un chant pour les amener tous,
Et dans la Lumière les lier
A la Maison des Algues où où s'étendent les vagues »

 


« L'homme est un animal qui lève la tête au ciel et ne voit que les araignées du plafond » [Jules Renard]