Radio Pirate

Krzrzrz ! Tiens, voilà que ça grésille sur les ondes. Une nouvelle radio, non mais vous déconnez ?

On entend la mer, dans le lointain. Ça tapote sur le micro. C’te bonne vieille voix suave et râpeuse.

Bah alors ? Je vous ai pas trop manqué ? J’imagine pas, mais on peut rêver !
Bonsoir, fractaliens de tous horizons. Ici le toujours resplendissant Elton McCoy, et permettez-moi de vous dire qu’on se sent vivant, putain. C’est… Radio Pirate.


Vous vous êtes bien marré avec mon jeu ? Ou bien vous l’avez loupé, ainsi que ses dialogues incroyables, tel que « Ouais ouais, vos mamans je les prend en Doggy-style. » ou le fameux « Bah non connard. T'es pauvre, en fait. ». Aah, que de bons moments. Téléchargeable sur terminal. https://eltongame.itch.io/roi-du-fract


Laissez-moi vous raconter une histoire. Elle se passe au sud, encore une fois. J’étais peinard dans mon studio, en plein trip, en train de penser à la fin du monde, ce genre de trucs. Là, le messie arrive, et me dit que ça va être le gros bordel. Je m’en souviens plus bien. Des histoires de purification. Alors, j’ai sorti mon fusil, remis ma casquette, et je suis parti à la chasse. J’ai juste eu le temps de clore l’autre radio.

Attendez, j’ai déjà passé Cities on Flame with Rock and Roll ? Attah- Attah… Clac !

…a été tué(e) par Elton McCoy
a été tué(e) par Elton McCoy
a été tué(e) par Elton McCoy
a été tué(e) par Elton McCoy
…a été tué(e) par Elton McCoy
Elton McCoy s'est faufilé entre les balles.


C’était la guerre, le bordel, le chaos. Tout le monde y a mis du sien, mais personne y allait dans l’ordre ! Les tirs fusaient, les gens gueulaient, alors moi, j’ai balancé cette chanson dans les haut-parleurs. Ça marchait bien. Tabassage par-ci, meurtres par-là. Ça reste flous, et je suis toujours pas bien sûr de ce qui s’est passé. Ça m’a pas empêché d’aligner du monde dans mon viseur. Enfin, j’ai récupéré du bordel, comme ce masque à gaz cassé, par exemple. Tu m’étonnes, avec une balle dans le front. Hein, c’était aussi mon tir, celui-là ? Ouch.
Des flammes ont commencé à envahir la MDA. Jusqu’au réservoir, qui a finit par exploser. Ma théorie, c’est que tout cet incident était qu’un énorme accident de lance-flamme. C’était peut-être ma cigarette, cette fois… Merde.



Alors après, on est parti. Maintenant on est le peuple libre de la lumière, ou quelque chose comme ça. Des pirates, un peu. Bon, évidemment ça n’a pas traîné, la grande autorité du sud, le Sac, nous a un peu envoyé des menaces, après ça. Comme quoi il fallait tenter le sacrifice-suicide pour leur permettre de nous rattraper, aussi. Merci, mais on m’a promis une fin du monde, pas de crever en tombant comme une ancre !
Et puis, j’ai pas envie de finir comme Lemmy. Le pauvre gars. Y’a eu des tensions, mais j’suis resté en dehors de ça. Alors maintenant c’est dans sa cabine que je fais cette radio. Avec l’estomac repus, aussi.


Enfin bref, c’était marrant tout ça. Beaucoup de meurtres, par contre. Vu comment c’est parti, on est pas près de se faire pardonner ! Mais bon, hé. Qui cracherait sur un peu d’action ? Pis pendant que je baisais, j’ai eu une révélation aussi. Un truc sur la liberté, j’sais plus, mais j’ai viré les bandages.

Tout ça pour dire, désolé Alex. Tes projets de paix, moi j’étais à fond dedans, le développement commercial, la radio, tout ça, c’était cool, et tu restes le meilleur leader de faction que je connaisse. Pas que j’en connaisse la masse non plus, ceci dit. Mais voilà ! C’est la fin du monde ! Mourir en paix ou mourir en guerre ? Mourir en vivant des aventures, au moins.
Sers-toi un grand verre de rancune, si c’est ça qui te tente. Moi à ta place je partirais en ballade avec Eiko, plutôt ! Trouver un bon spot pour la fin des temps. Comme là où je voulais faire ma radio par exemple, tu te souviens ? La « maison de la radio » ?


McCoy se rallume une cigarette à la mention de l’île. Il passe même un autre morceau.


Dédicace à Iki, frangin spirituel, qui a l’air d’être le seul à se soucier de ce qui se passe sur les ondes. Par contre, ton histoire, tu peux te l’écouter toi-même, je crois pas que ça intéresse grand monde. Ou bien ouvre ta propre radio, j’en sais rien !






Okay.
Porte qui s’ouvre, bruit de mer qui se confirme.

Putain, ça c’est mon élément. C’était le capitaine McCoy, mangez bien tous vos morts.