Anarchist Post apo Cookbook
30/10 19:46

bouffe post apo

si on considère que le crash à eu lieu il y a trois semaines la problématique est différente que si il y a eu lieu il y a plus de 10 ans.

Chronologie 3 semaines plus de viande fraiche ni de surgelés et de plat frais.
1 mois plus d'oeuf
3 mois plus de fruit légumes et fromage et de plat préparé non frigorifié
6 mois plus de légumes de conservations longue
6 ans plus de conserves avec de la viande...et encore beaucoup on été rendu immangeable avant(botulisme, corrosion, choc)...

Donc dix ans plus de surgelés,l'essentiel des boites non confites ou lactofermenté aussi (en gros il restera les sardines et le confits de canard et le jarret à l'aveyronaise avec les cornichons, la choucroute et le kimchi) et les alcools, vinaigres, miel, le sucre, les céréales et légumineuses sec bien conserver (riz, pates, lentilles,pois cassé, pois chiches, orge perlée, haricot non vert, polenta, semoule, nouille). Le mieux c'est les bocaux en verre pour stokcer sur une très longue période.
Les fruit au sirop, à l'alcool, et les confitures aussi survivront.

les produits en bocaux ont de toutes facons plus de chance de survie ainsi que les fruits sec à coques, les fruit en bocaux aussi.
Les produits lyophilisé style purée mousline, régilait, soupe et bouillon knorr et maggi, épice ducros et consort  passeront le cap ainsi que le tabasco! Problemos: quantité ultra limité!

Les fruits secs serviront à la fois de bonbon et d'épices et ressources pour l'hiver.

Pour les épices ce sera plutot les fines herbes et les aromates ainsi que le cumin, le piment,le paprika, à moindre échelle le gingembre et le curcuma, en très petite quantité le safran (qui vaut plus cher que l'or)  
(oui en cultive en bio pleine terre en France c'est une drole d'idée de gens bizarre que j'appelle mes potes)

Les produits non acclimaté vu la difficulté de maintenir une serre chauffé et l'absence d'importation, nous verrons voire disparaitre de nombreux produits de nos étals.
exemple: tout les fruits exotiques sauf le kiwi,le soja (plus de tofu, c'est la fete),le riz par contre à une montée en production grace à la montée des eaux et du réchauffement climatique dans le sud


La chasse et la pêche fera sont grand retour en même temps que le veganisme de survie.
avec l'absence de l'homme beaucoup d'animaux auront pulluler et le faible nombre d'humain ayant survécu rendra les forêt des meutes de chiens haret, de chat et de rats, de sangliers, de faisan, de lapin mais aussi de rare bovidés, moutons, porc devenu cochon sauvage, et la reproduction des espèces chasssé et pécher rentre en compte, la truite, la carpe, le goujon, et le gardon on repris leur lettre d'or.

Les volailles seront les plus élevés ainsi que les porcs, car permettant de recycler les résidus de production (tourteaux, drêches, épluchures, abats pas goutu). Le vers de farines servira pour la nourriture du bétail aquaculture et de dernière réserves...
Les patures seront réservé aux herbivores qui peuvent brouter tranquille, les porcs seront plutot garder dans les forêts. Les ruminants seront eux plutot réserver pour l'élevage laitier, et occasionnellement comme viande et réserves pour la tannerie et le lainage.

le lin servira pour huile et le textile, tout comme le chanvre, en plus de la laine, du cuir, les plumes pour le duvetet l'engrais.

la culture et la cueillette de champignons deviendra un facteur plus important dans la nourriture


la culture maraichère limitera les choix avec les produits acclimatés à la France sans serre chauffé
On mangera donc frais de saison ou en bocal.

Méthodes de conservations post apo, la lyophilisation, la surgelation, l'irradiation ne sont plus utilisable, voici ce qui reste elle sont cumulable: Salage, séchage, fumage, frigorification, congélation, lactofermantation, alcool, saumure, malossol, pemmican, piment, confit, macéré à l'huile

La viande devenant rare les légumineuses prendrais une part majeur dans l'alimentation, comme au moyen age, pour l'apport de protéine, tout comme les oeufs et les produits laitiers. Les pains et les légumes reprendront leur part principale. Les abats seront beaucoup plus courant aussi.

Pour l'alcool les alcools de garde seront vite terminé, le vin primeur et le cidre, la vodka et le calva, le cognac, l'armagnac, le rhum de bettrave aka LIDL le ricard, mais pour le whisky et la tequila y'en aura pas pour tout le monde! (pour l'anecdote la plus proche distillerie de vodka et brasserie est à coté de mon LIDL à 200m)

Et en sachant mettre en oeuvre une cuisine au feu de bois et au four traditonnelle ainsi qu'au four à pain.

La distillation et la fermentation sont des savoirs très ancien qui en fait demande très peu de technologies, c'est préhistorique.... 

L'osier refera sont apparition commune pour aller chercher ses oeufs et son beurre, mais aussi pour faire le médicament antipyrétique de base l'aspirine (et oui le saule c'est magique c'est pas Willow qui dira le contraire)
    
Pour les drogue le cannabis et le tabac est très facilement cultivable, pour le tabac vous connaissez déjà Gauloises et Gitanes, pour les drogue de synthèse nécessitant des produits d'importations comme tout les dérivés de cocaine, mais aussi le LSD seront infaisable (mais le LSA aka morning star est faisable) la France est le plus gros producteur de pavot d'Europe

31/10 12:49

C'est faux.

31/10 15:38

Les méthodes de conservation:
La réfrigération, la plus connu de tous, consiste à conserver les aliment entre 2 et 6°C. on connait le réfrigirateur mais il y a aussi les caves profondes et les gardes manger des balcons mis au nord qui utilise le vent et le froid naturel, le technique de l'eau qui sort dans un seau enterré, la techniques des oya avec deux pot de terre cuite, enterré. pratiques pour les viandes, fromages, certains fruits et légumes, et bien sur les boissons fraiches.
 

31/10 15:55

La congélation est entre -18° la cristallisation des molécules d'eau modifie les propriétés organigoleptique, et de texture. Elle très utilisé pour la poissonnerie (poisson, coquillage et crustacés), les escargots et les plats préparés, les fines herbes, les épianards*,  la viande tout particulièrement haché. Cette technique est antique dans les pays subarctique et arctique et faisable sans congélateur. En général cette méthode rallonge de 6 mois la validité du produit

La surgelation consiste à brutalement passé la température à -120/200° puis à ranger dans un congélateur, heureusement il y a Findus pour avoir des lasagnes de cheval. l'intérêt conservation de 18 mois sans problème de denrées périssable simple ou complexe et plus s'il n'y a pas de rupture de la chaine du froide.

*PS l'épinard un de mes légumes préféré, à la particularité de pourrir très vite après ceuillette, il est très souvent congelé après ceuillette, souvent avec de la crème fraiche

1