Et ça a commencé comme ça m'sieur le juge !

Chapitre débuté par Tonton Roy

Chapitre concerne : Bande de Connors, Tonton Roy,

Ce texte vaut 3 bières !
J zéro :
( Le cou de Phil )

Au p’tit matin
Du QG de sa caravane, plantée dans un terrain vague et entouré par des touffes de buissons, Roy devant une bouteille de Gin aux trois-quarts vide, assis en seigneur auto-attitré de son destin et avec la tête de Saucisse posée sur sa cuisse… Prends son tel et décide de mettre en marche une suite à son plan longtemps réfléchi mais toujours en pleine ébauche.


- Allo ?
- Centre de recrutement du 2ème RIP, que puis-je faire pour vous ?
- Bah ça dépend... là par exemple faudrait voir pour m'extraire loin d’chez moi...
Je deviens allergique à tout autour là, si vous voyez ce que j'veux dire....
- Vous voulez quoi au juste ?...
- Désolé mais j'peux pas trop vous en dire plus...
font semblant de faire un barbeuk juste derrière ma clôture, faut pas trop m'prendre pour un con moi !
-...Ecoutez, venez directement et on verra tout ça.
- Ok.
Et j'peux ramener un ami aussi ?...

-…Quelles compétences ?
- Euh...Discipliné j'dirai.
- Je voulais dire, quelle spécialité il recherche ?
- J'en sais trop rien...
- ...
- En fait, y parle pas des masses...
-  Soupir.
..Et il s'appelle comment votre ami ?

- Saucisse !
Parce que c'était le 6ème d’la portée, le dernier : Saucette.
- ...
- Allo ?
- Woué bon, passez quand vous voulez et demandez à voir le chef de la section canine.
Comment vous vous appelez ?

- Euh...Roy…Roy C’nnor
Ok, on vient.


---------------------------------------------------------
 
Ce texte vaut une bière !
J - 29 ( Le dé part )

Un instant plus tard après l’appel soit 4 semaines, une journée et 29 bouteilles de gin écoulées, Roy se sentait enfin prêt pour rejoindre le prestigieux 2ème RIP et passer le concours de recrutement.
A vrai dire, les concours comme les examens, ça n’avait jamais été son truc pour x raisons qu’il serait trop fastidieux à expliquer sans devoir évoquer que les raisons elles-mêmes avaient fui son enfance tumultueuse.
Bref, lui et Saucisse, fiers comme des cons qui s’adorent, droits et posés devant le miroir vérifient que tout va bien.
Roy avait mis les seules fringues encore potables de son dressing bouffé par…Saucisse, même si ce dernier sans preuve, semble toujours affirmer que c’est les rats…
Enfin lui restait ce complet ciré et des bottes en caoutchouc piqués sur un chantier mais épargné et relativement en bon état, juste un trou dans le dos qu’il avait dissimulé par un auto-collant « CARGLASS » et sur son casque de chantier il avait écrit «  AMERIKA ».
Plus qu’à espérer maintenant qu’il pleuve des trombes à l’arrivée à la caserne !

Saucisse avait sacrée allure aussi, un teckel certes mais maintenant c’était un vrai chien de combat !
Le hic, en dehors de son regard dont se dégageait d’avantage l’air de l’otage que la détermination du commando, c’était la collerette…ça ne le faisait pas des masses.
Faut dire que ça n’avait pas été facile de lui coller des dents de requins et des ergots de coqs à la Superglue sur ses babines et ce con qu’arrêtait pas de vouloir les enlever, ça c’était réglé !
Faudra juste bien trouver un truc à expliquer au sergent instructeur…

- Y comprendra, on s’en fout de la manière, c’est le résultat qui compte pas vrai !

Prend un air sérieux :
- Bon maintenant, le mémo…
Sort de sa poche un bout de carton déchiré de-« zza », le déplie et en lit des extraits en alternant son regard avec celui de Saucisse qu’a pas d’autre solution que lui faire confiance:

- Coller des dents de requins d’la mâchoire à Papy Tahiti + griffes de poulets dans la bouche de Saucisse => + impressionnant.
Louche vers Saucisse et continue.

- Sergent-Instructeur de la section canine : peut-être un garçon manqué moche et mal baisée, qu’aime les chiens mais qu’a rejoint l’armée pour se venger des hommes à bite et les soumettre.

Lève un sourcil vers Saucisse
- ..Pas remuer la queue trop vite… woué toi aussi !.

- Pas sortir les mots : paradoxe allemand, blondasserie, ça sert arien, peste brune...
Se gratte la calvitie de rouquin, faudra raser tout ça !.

- Fiston :
Si jamais ça fouille un peu et qu’ils voient que papa a été plusieurs fois en zon pour régressions sexuelles sur mineurs dans l’exercice de leur fonction…
Du coup, pas parler des mines tout court !

- Le pays le plus puissant après les USA : USB.

Pf…,on sait jamais

- Cacatier ? Où pousse les noix de caca.
-
- Glsser dans une phrase : Qu’ils aillent se faire autopsier !

Rangeant le bout de carton.
- Bon je crois qu’on est bon là, faut y aller !

A peine sorti de la caravane que Saucisse bondit à sa place dans la brouette à côté du carton contenant toute la richesse du moment.
Il regarde une dernière fois et du coin de l’œil l’endroit qui lui aura servi de refuge, cette vieille caravane qui commençait à ressembler de plus en plus à sa tombe, soulève les bras de la brouette et la pousse dans un grincement aigu.
Tous les deux avancent tel les héros de leur film, direction la suite sans se retourner.

- Gauche – droite – gauche !..