Chacun chez soi

-GUHUHUHU !
Mes bons amis, ceci est une déclaration officielle.
J'ai été récemment interpellé par certains d'entre vous concernant les limites du territoire de l'USSR. Ces demandes avides de poser des noms sur les choses et des entraves à chacun est étrange mais l'USSR est magnanime et clarifie la situation. Vous trouverez donc après mon message une description audio d'un magnifique travail de nos meilleurs cartographes. Les limites du nouveau territoire de l'USSR sur lequelle s'appliquent désormais ses lois y sont fort claires. N'hésitez pas à revenir vers moi en cas d'incompréhension, je me ferai un plaisir de me mettre à votre niveau.




Pssst

C'est moi où il y a un relent nauséabond de mauvais goût artistique dans ce...

Un gloussement.

...truc que vous appelez une carte Mr Azazel ? Je pense que vos cartographes ont pris l'expression avoir le compas dans l'œil un peu trop au pied de la lettre. 

Un profond soupir.

L'équilibre colorimétrique de l'ensemble est particulièrement infect, tout ce rouge, c'est d'une violence qui frise l'indécence. En revanche je dois avouer que le choix du vert pour le Cirque est particulièrement bienvenu. Le vert, couleur de l'espoir, de quoi mettre un peu de baume au cœur à tous ceux qui craignent d’être victimes d’une exécution sommaire. Oups, pardon, je voulais dire d’un malheureux accident. 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Et le jour ou le bonhomme rouge ferme sa gueule, le jonglage et poirier se fera bouffer.

Ok ok... So, the world and yours... Nomad die or obey!

 


Ce monde n'a pas besoin d'un héros il a besoin d'un monstre

Et le jour où le bonhomme rouge fermera sa gueule il se cassera les dents.

Pour le coup quand on s'exprime en dissimulant son identité, il vaut mieux la fermer, sa gueule. 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Madame Danny pas du tout voyons !
Nous avons des conditions tout à fait avantageuses pour vous !
Vous seriez avisée de revenir en discuter avec nous.
N'écoutez pas madame Hécate elle n'a plus toute sa tête ces derniers temps. 


​​​​


Pssst

Advantageous? we don't have the same definition of the word...


Ce monde n'a pas besoin d'un héros il a besoin d'un monstre

Un rire

Correctif, je n'ai jamais eu toute ma tête. 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

- Ici Clétus. Vacancier. Je voudrais remercier l'office du tourisme de l'USSR de gentiment indiquer aux voyageurs les deux ou trois zones vaguement peuplées où il se passe encore quelque chose et où trouver des gens avec qui échanger quelques histoires. C'est très utile. Presque autant que la météo. Et d'avoir aussi bien mis en évidence, par un rouge qui tâche, toutes les zones rendues mortes, désertées, ou peuplées de muets, parfois baveux. Encore merci pour tout ça et longue vie, vraiment très longue, à l'office tu tourisme et son porte-parole !

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

-Ben c’est super ça ! C’est Papatissier qui serra content, par contre on fait pas que restaurant non plus ! On a aussi des plages et un bar et des activités. Merci de nous protéger monsieur Zazazel. Du coup vu que tout est sécurisé, n’hésitez pas à monter profiter de la mer et du beau temps qui arrive ! C’est un conseil et un avis de la miss météo qui est en retard sur ses prédictions mais qui à fort à faire… D’ailleurs je cherche de l’aide si ça intéresse quelqu’un, c’est peut-être pas le bon endroit mais comme ça c’est fait ! Jolie a la voix agréable et qu’on comprend quand elle parle ! Ho et merci monsieur Clérus, tu es trop trop chou ! Je t’aime !
 

-Ma bonne amie Tamarie, il faudra bien que je monte chercher Cletus à un moment ou à un autre oui. Ce sera l'occasion.


Pssst

- Prends tout le temps qu'il te faut, s'il t'en reste un peu. Tu penses prévenir ou encore arriver par accident ? Comme une trace de pneu. Parfois sur un slip. Le tien, souvent.

Un rire, bref, qui, avouons-le, ressemble fort à un grognement.

- Oh et... y a pas de quoi, ma petite Tam. Je t'aime aussi.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

C'est pas pour la ramener, mais la zone où le Cirque se tient, c'est l'endroit où j'ai planté tous mes poteaux où j'me suis soulagé pour délimiter la zone de l'Asile. J'dis ça comme ça, l'air de rien, mais bon faut pas vous plaindre si y'a un p'tit relent d'odeur bizarre du coup. Voilà, vous l'savez maintenant, c'était moi.

 

Une exclamation.

Oh, mais c'est pour çà que quand nous sommes arrivées, cela sentait la vieille bique pourrie ! 

Mais ne vous inquiétez pas, nous avons uriné au pied de vos poteaux et maintenant cela sent la rose. 

Je vous suggère d'ailleurs de modifier vos habitudes alimentaires histoire d'éviter de dégager d'aussi déasagréables odeurs corporelles dans le futur.


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

"Ici Laura, désormais étrangère à l'USSR, même s'il y a toujours des gens qu'elle apprécie là-bas.

J'ai une question concernant cette extension de territoire. Une personne très chère à mon cœur a été bannie du territoire de l'USSR. J'aimerais savoir si ce bannissement s'applique désormais au district 8 et surtout au protectorat gastronomique ?

Une autre question, ou plutôt une demande, le reste du conseil déjà connu sur ces ondes pourrait-il nous confirmer qu'Azazel agit bien toujours sous la direction du Conseil de l'USSR.

Laura. Terminé."

 

Guhuhuhu !

Le petit personnel n'est décidément pas fiable. District Z comme ZAZA!

Votre trop bonne amie peut aller comme elle le souhaite chez madame Tamarie. Si celle-ci est d'accord...

Ensuite vous n'avez plus autorité pour demander pour le compte de qui j'agis. Demandez au diplomate de l'USSR, c'est son putain de boulot.

​​​


Pssst

Té, c'est la vieillesse ça mon bon Hécate. Vous verrez quand vous reniflerez le minou de Laura dans quelques années, ça sentira beaucoup moins la rose qu'avant.

On se d'mande si on ne devrait pas vous faire payer un loyer d'ailleurs pour squatter notre territoire. Après tout l'Asile et le Gyrophare c'est toujours un peu la maison des Plagues Boys. C'est historique. On a jamais dit qu'on était parti et qu'on ne reviendrait pas. On vous remercie en tout cas de garder la boutique en attendant notre retour sinon c'est gentil.

Vous avec raison Monsieur Orwel, la vieillesse est un mal qui nous rattrape tous un jour, mais on dit que l'amour est aveugle alors peut-être est-il aussi anosmique. Qui sait ?

Quoiqu’il en soit, l’hygiène est aussi très importante, et je dois dire que ma visite à Roningrad m’a permis de constater que… enfin que…

Un temps de latence.

…c’est compliqué pour moi d’être aussi franche sur les ondes publiques parce que je vous aime bien, mais…

Du dégoût dans la voix.

…ça pue, une véritable infection, à mon avis vous feriez mieux de vous débarrasser de vos zombis et de vos esclaves car ça commence à pourrir sévère. Où alors il faut que vous vous laviez plus souvent. A ce sujet…

Plus bas sur le ton de la confidence.

…je peux vous donner quelques conseils que vous pourriez transmettre à Monsieur Zaza d’ailleurs. Je serais si malheureuse si votre bon diplomate succombait à cause d’une vilaine infection. Nous perdrions un homme qui à la main sur le cœur des autres.


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Té, vu le peu de temps que j'ai passé à Roningrad, ça ne peut pas être moi. Désolé, je botte en touche sur ce coup-là. Demandez donc à Laura, c'était elle qui était responsable de la pureté là-bas, entre autre chose.

Mais peut-être que cette odeur qui vous gênait, c'était pour éviter que vous y veniez fourrer votre nez. Celui que vous avez aussi long que votre langue bien pendue mon cher M'sieur-Dame Hécate. Mais non, rien à faire, vous y étiez autant attiré qu'une petite mouche insignifiante, attirée par la chierie et les emmerdes. Vous l'avez bien remué, regardez donc autour de vous, peut-être y trouverez-vous promptement l'odeur de ces charognes.

Un rire

Monsieur Orwell voyons, ne vous énervez pas, vous savez à votre âge il faut vous ménager, un accident malheureux est si vite arrivé.

Quand à mon nez, j'avoue que j'ai tendance à le fourrer un peu partout, et j'ai l'odorat très sensible. Par contre...


Renifle avec insistance.

...non désolé, aucune odeur de charogne par ici et je peux vous assurer que le parfum de Laura est particulièrement exquis, et son goût aussi d'ailleurs, donc ce n'est pas elle qui était à l'origine des effluves désagréables par chez vous. Encore un fois, il faudrait que vous fassiez plus attention à l'hygiène de vos baveux et autres résidents en redressement par le travail. Après je sais, c'est compliqué de faire la toilette de personnes incontinentes, alors on laisse aller, on laisse faire et puis on s'habitue aux odeurs.  


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Oh vous savez M'Sieur-Dame Hécate, à mon âge, nos petites joutes verbales m'amusent bien plus qu'elles m'énervent et ça permet de stimuler un peu ce petit désert qui semble bien plus à l'agonie que jamais ma vieillesse ne pourra atteindre.

C'est peut-être ça l'odeur de mort que vous sentez, celle du déclin du continent que seul l'USSR semble capable de pouvoir stimuler. Je croyais être le seul approcher l'heure fatidique dû au grand âge, mais vos amis saltimbanques, bouffons et guignols sont bien silencieux, ne sont-ils pas déjà décédés ? Ne serait-ce pas ça les émanations putrescentes que vous reniflez la goutte au nez ? Celle d'un Cirque de gitan proche de l'asthénie, de la paresse et de la passivité, comme un comédien raté oubliant son texte ou du funambule perdant l'équilibre ? Rassurez-nous, il y a encore quelqu'un de vivant chez les nomades sédentarisés que vous êtes devenus, hormis vous et Laura ? A quand le Grand Spectacle tant promis ?

Rassurez-vous très cher, il y a de la vie et de la joie dans nos murs, rien de comparable au morne spectacle de votre glorieuse capitale qui se meurt à petit feu, rongée par l'apathie et le laisser aller coupable d'une population incapable de rire ou même de sourire.

Est-ce là le modèle que vous voulez offrir au monde cher ami ? Celui d'une tristesse désespérante d'où les relations sociales les plus élémentaires sont exclus ? 

Les gitans que nous sommes sont bien en vie eux, travaillant à repeuple ce monde, un endroit où les cris d'enfants sont légion, où les saltimbanques préfèrent œuvrer pour un avenir radieux plutôt que de perdre leur temps en de vaines palabres. Mais je vous invite à nous rendre visite par vous-même, pour que vous puissiez vous rendre compte de vos vieux yeux fatigués ce qu'est un vrai spectacle et peut-être alors que vos mirettes aveuglées par la haine de l’autre brilleront de nouveau comme celle de l'enfant que vous avez un jour été. 

 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Té ! On dirait slogan publicitaire en faveur du Cirque, doublé de calomnie à l'encontre de Roningrad. M'sieur-Dame Hécate, je vous prenais pour un bouffon de ces dames, mais vous êtes en fait le pur produit entremetteur d'une caricature politique. Vos boniments sonnent creux et faux, personne n'est dupe voyons. Vous parlez de rires et de spectacles, mais le monde lui ne croit que ce qu'il voit et ce qu'il voit c'est l'USSR qui montre la volonté de rebâtir ce monde et la civilisation dévastée, pendant que vous vous amusez en haut d'une falaise bien inconfortable, tellement vous avez peur de ce nouveau monde. Vous êtes comme la pathétique Crique, recluse et tournée uniquement sur elle-même. En même temps, la seule différence entre vous, ne réside que dans une inversion de lettre. Faut dire que les inversions et retournement de veste ça vous connait.

Aucun membre chez nous ne souffre des relations sociales, chacun peut s'exprimer, j'en suis bien la preuve, personne ne m'a jamais empêché de dire bon ce qu'il me semblait, Té ! Si ça c'est pas une preuve. Nous sommes le seul endroit où il existe une vraie démocratie participative, puisque nous sommes plus d'une 15aines de membres au Conseil, le reste ne souhaitant tout simplement pas en faire partie. Il n'existe aucun chef, toutes nos décisions sont collégiales. Donc oui, c'est bien de ce modèle de civilisation que nous parlons.

Il me semble d'ailleurs qu'il vous intéressait plutôt bien ce modèle quand vous souhaitiez nous rejoindre à l'époque où vous aviez surtout envie de fuir le Cirque. Vous aviez même tellement envie d'en faire partie que vous vous pliez en quatre pour nous plaire alors qu'on ne vous avait rien demandé. Ca aurait pu fonctionner entre nous Hécate, mais vos manigances ont eu raison de notre patience. Mais bon, ne faisons pas semblant d'être ennemi, nous savons tous deux qui tire vraiment les ficelles dans votre couple. N'oubliez pas d'ouvrir la porte en catimini comme la Crique quand je viendrai faire la visite, puisque vous m'y invitez. Vous me devez d'ailleurs toujours un spectacle, celui prévu à l'Asile.

- Ici Clétus. Vacancier ronchon. Je serais pas loin de confirmer, Hécate, mais ce serait peine perdue... Si Orwell a jamais eu un enfant en lui, il est sans doute digéré depuis longtemps. Qu'il ait été DANS un enfant, ça m'étonnerait déjà moins. Et pour cette histoire de ronchonnerie, Orwell... c'est lié à ce que tu appelles de l'animation. C'est juste que je suis pas comme toi. Pas un de ces vieux qui occupent leurs journées à lire les rubriques nécrologiques. Ça me stimule rien du tout, à moi. Pas plus que les interdits ou les menaces, déguisées ou non. Ça me rend juste ronchon. Essaie de l'ouvrir pour autre chose que ça et tu découvriras peut-être une autre de mes facettes. Qui sait, elle te plaira peut-être. Ou peut-être pas. D'ici là, bonne continuation pour la reconstruction du monde dans la destruction et... Enfin, tout ça, quoi.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Bonjour, 

Le cirque prends compte des désiratas colonialistes exposés par M Azazel nouveau diplomate de L'USSR. Il apparait evidemment que cette accaparation du territoire soit "quelques peu" abusive, Nous le Cirque Ryjkov considérons a l'opposé que tout terre appartient a tout le monde, et par extention qu'aucune terre nous appartient.
Au mieux nous revendiquons notre montagne, car les aménagements que nous y avons faits nous ont couter beaucoup de travail.

Pour Rappel le Cirque de Ryjkov Sédentarisé -plus qu'il ne le voudrait-, accueille tout le monde, nous ne faisons pas de tri, de test, n'avont pas de règles d'admission, que vous soyez un mutant considéré comme horrible, une personne que le monde considére comme pas fréquentable, ou une simple famille en recherche d'un lieu pour une nuit,  d'un foyer ou d'un avenir, nous acceuillons absolument tout le monde, la seule règle etant de pas nous agresser évidemment, et de ne pas mettre en colère la Reine rouge, mais ma fois celle ci est facile a vivre. 

Nous avons par contre trouver une île Baptisée Clayton-Island et cette terre libre si qui que ce soit souhaite si rendre, nous pourrons l'y aider.

De la même façon nous sommes ouverts au troc, que ce soit avec des nomades, avec des cités en changement ou en reconstruction, comme avec la puissante USSR. Nouvelle direction prise par liberty island, nous serions ravis de faire votre connaissance. Ma femme la très diplomate Beth se ferra un plaisir de vous accueillir 

Pssst, faut donner des noms aux cailloux !
Ben si c'est l'autre qui l'a dit. Celui qui bouffe tous les rateliers. 
Hein ?
A tous les rateliers ?
Aussi...
Guhuhuhu !
Bref si on donne pas un nom à tous les cailloux moisis, il croit qu'il les a découvert....
Ouais il est con je sais...
Azy fais des ronds sur la carte. Là, là, là, là....
Alors, Caillougrad 1, Caillougrad 2, Caill....

"Chacun chez soi ! En voila une bonne idée !"

Ca grignotte un truc dans le micro, un truc à laisser des miettes partout sur la table et dans le plummard, à tous les coups.

"Ici Céleste, la plus divine de vos copines ! Bon trêve de plaisanterie. Liberty Harbor est la capitale d'une île : L'île aux oiseaux. J'ai même trouvé une cassette à ce nom, si c'est pas une preuve. Bref, voila, et c'est moi la patronne ! Enfin, tant que Iel le veut bien. Voila, voila, on accueille les gens curieux, et besogneux. Besogneux ca serait bien. On a tout le confort ! Manque juste les gens pour y vivre bien bien bien. Allez, viens !"

"Ah, c'est interdit aux démons. Bha oui, ça ferait pas serieux."


Si les pigeons volaient plus hauts que les aigles, ça serait plus des pigeons.

Le bruit typique de l'ouverture et l'allumage d'un zippo se fait entendre, suivi par la voix du binoclard de l'USSR, passablement énervé.

Azazeeeel ! Y en a marre là, t'carte reflète pas l'volonté d'l'USSR, c'dans nos lois qu'le territoire est limité bordel, t'as aucun droit d'l'agrandir et 'core moins sans aucun vote d'conseil ! L'avant-poste fortifié n'a été autorisé qu'pour héberger l'procès, point barre, pas à agrandir l'territoire c'qui va à l'encont' d'la vocation d'l'union. C't'à cause d'gens comme toi qu'on a jamais pu r'lancer l'commerce sur l'continent comme c'tait prévu à l'base ! D'jà qu'tu polluais Roningrad 'vec ton Qipue, là t'pollues tout l'reste et y en a ras-le-bol, donc soit t'arrêtes tes conn'ries, soit va falloir qu'on agisse cont' toi, et j'suis certain qu't'as pas envie d'en arriver là !

Une quinte de toux se fait entendre avant qu'il ne reprenne.

Bordel j'leur avais dit à Mel et Laura de pas s'tirer, qu'ça allait être l'merde si elles le f'saient, preuve qu'j'avais 'core raison, t'fais chier l'vieux !

Excusez-le, il était parti en vacances à Sieste land. On va le mettre au courant.

Niveau courant, t'es plutôt 110 ou 220V Martial ? Té !

What ? He has the right or not then????


Ce monde n'a pas besoin d'un héros il a besoin d'un monstre

Soufflement de fumée, puis la voix revient.

Azazel agit actuell'ment hors d'lois et coutumes d'l'USSR concernant l'volonté d'expension d'territoire, la construction d'l'avant-poste a bien été autorisée par l'conseil, mais pas l'extension d'frontières, qui d'toute manière sont fixées d'puis la création d'Roningrad par nos lois, qu'l'est censé respecter, et n'ont pas changé d'puis. Pour faire simple, l'vieux gâteux en font qu'à leur guise, et ça va finir par leur r'tomber sur l'coin d'la gueule.

Un soupir se fait entendre.

Et toi l'vieil Orwell, t'préfères quoi ent' l'essence et l'gaz pour t'crémation ?

La voix est essoufflée, chose inhabituelle.

-Et tu vas venir toi même Martial ?
Soyons sérieux. Tu n'as pas autorité pour dire ce qui est autorisé ou non.

Rétourne donc à ta sieste.


 


Pssst

- Au contraire. Je sais ce que t'as à me reprocher, Martial, et ça vaut ce que ça vaut mais je suis heureux d'entendre qu'il subsiste une voix de la raison, quelque part, entre les murs de Roningrad ou au sein de l'USSR. Même que ce serait pas déplaisant de l'entendre plus souvent... Parce que j'ai envie de croire que t'es pas tout seul. Et c'est pas impossible que si toutes ces voix-là croyaient moins aux vertues de la sieste et un peu plus à celles de la prise de parole, certains seraient peut-être pas partis... Ou pourraient même revenir, qui sait ?

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Vrouuuum vrouuuum vrouuuuumm.... ptttrtrtptptptrprepssssss... Oh merde ! Enculé de Tornado ! Des pas précipités, juste après le tintement caractéristique d'une clé à molette qu'on balance contre un carburateur.

"Ici la présidente des Anges et autres chérubins ! A celui qui se demande qui c'est Iel, ben c'est le grand patron. Le big boss. Ou la ! J'en sais rien. J'croyais avoir vu une dame. Genre Black, qui fait des poèmes et qui aime l'homosexualité - Iel la remercie- Enfin Iel-même. Mais Y a un démon communiste qui dit que c'est un couillu. Dans le doute, et pour pas vexer, je l'appelle Iel. Mais on peut l'appeler autrement. Y en a bien qui disent Yavé. Enfin, qui disent pas, mais qui le pense. Je crois ? J'en sais rien, j'ai que le tome 2, moi. Celui ou Dieu est amour. Et la fanfiction satanique. Si vous avez les bouquins originaux, je prends !"

 


Si les pigeons volaient plus hauts que les aigles, ça serait plus des pigeons.

Non mais en attendant on bat la campagne, on respire les embruns, on écrase les moustiques.
Ces engueulades sur l'expansionisme, ça a l'mérite de faire voyager.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

"Hey m'dame ! M'dame ? Madame ? Madame Angélique ? C'est qui ce Hiel ? Hiel de Béthel ? Ce serait fendard quand même..."

Dites, pour ceux qui ont un territoire a défendre, est ce que vous pouvez prévenir ceux qui ne connaissent pas les frontières, ni ou ils se trouvent, qu'ils sont chez vous ? Parce que pour la plupart, nous on essaye juste de pas crever avant le prochain point d'eau...


Tant qu'on a pas essayé...