Memento Mori à Alexandrie

"Salut la plèbe.
Moi c'est Malphas, et je suis Panzer Kardinal.
Ça claque comme titre, hein, pas vrai ?

Faut pas me confondre avec Halphas parce qu'il aime vraiment pas ça.
Il aime tellement pas ça qu'il se fait appeler Malthus.
Alors que bon... Malthus, lui, il a rien demandé...
Et comme de Malthus à Malphus il n'y a qu'un pas, je vous laisse imaginer la suite...
Y'en a même un qui m'a appelé Matthias une fois, j'vous raconte pas l'malaise...
Vous pouvez bien entendu m'appeler MAL, mais j'suis pas sûr qu'on soit encore assez intimes...
Krr, krr, krr...

Tout d'abord, je tenais à féliciter l'Olympique Peuples de la Mer pour sa récente victoire face au Spartak Ramsès II, 1-0.
Une bien belle revanche après tant d'absence dans Football Magazine et une relégation en Ligue 2."



- Râ faisant une tête à Anubis pour impressionner les filles (photo illustrative non factuelle). -

"Je voulais aussi profiter de cette occasion pour vous narrer mes aventures dans cette fameuse cité que les gens appellent "Le Phare" sous le seul prétexte...
Qu'il y aurait un phare ! Aha ! Ridicule...
Cette place s'appelle Alexandrie.
Je le sais, car j'y étais il y a de ça une année.
Allez, en piste !"




"A l'époque, j'étais en pleine expédition archéo-cryptozoologique (ici) et je cherchais un endroit où pouvoir faire étape et me refaire du blé.
Alors que j'étais encore dos au Sinaï, j'avais rencontré leur reine, en plein retour de procession, avec sa suite et ses caravanes de bois précieux et d'épices...
Elle m'avait paru parfaitement joviale et avenante, j'avais donc décidé de signer pour un CDD d'herboriste.
Son nom c'était Tamarie. Tamarie VII, de la Dynastie des Kiefferites...
Je ne sais pas si elle est toujours en vie, mais pendant un moment elle pensait que je la prenais pour Lucy la Luciole.
Comme je ne connaissais pas de Lucy, je lui ai dis que je demanderai à Samaël, mais j'suis pas sûr qu'elle ait compris.
J'ai pas besoin de lumière pour avancer dans le noir, moi. Encore moins d'un porte-serviette.
J'ai la vision nocturne... Krr, krr, krr..."



- Portrait-robot de Lucy la Luciole d'après le témoignage de Samaël. -

"Dans sa Cour, deux personnes majeures.
Bougez pas, j'ai pris des notes..."


*Bruit de pages que l'on tourne frénétiquement.*
 
"La première, c'était X'iutha la Grecque...
Ouais, c'est pour ça que je l'ai noté...
C'est comme Cthulhu, tu sais jamais comment ça s'écrit.
Hein ? Oui, et encore moins comment ça se prononce...

La plus proche amie de sa Majestée, la taulière de l'herboristerie générale, le Club MED, une prêtresse d'Hermès au doux minois, à qui on donnerait Bastet sans confession.
Une vraie tigresse pas si câline, j'en suis convaincu...
Je pense qu'elle est plutôt d'origine carthaginoise, même si elle se dit grecque.
Je lui ai parlé de Magon une fois, pour la mettre sur la piste.
J'aurais sûrement dû lui parler d'Hanon, ça aurait été plus rapide...
Hein ? C'est quoi ces noms de Hipsters ?
Hipsters, Hipsters... C'est une tribu libyenne ?
Hein ? Comment ça laissez tomber ? Bon..."



- Flux migratoires carthaginois. -

"La dernière personne du Triumvirat, c'était Philippe Ejtebezos, le Grand Maître du Chaudron Dorée, le Portier de la Feuille d'Argent, le Courtier du Millefeuille Beurré.
Lui son truc, c'était pas vraiment la Grèce, mais plutôt la Macédoine, m'voyez ?
Il parlait pas beaucoup, mais il charbonnait en cuisine comme un bougre.
Et si certains disaient que sa cantine c'était une auberge rouge, moi j'ai jamais eu à me plaindre.
Surtout du Tartare.
Hein ? On dit une aubergine ? Et pas une aubergerouge ?
Mais non. J'donne pas la recette de la moussaka là.
Vous avez pas lu le bouquin ou quoi ?
Hein ? Bah non, pas le guide Michelin, non..."



- Menu A23 par le chef Ejtebezos (relais routier d'Alexandrie). -

"Côté personnel et voyageurs...
Au port, beaucoup de pêcheurs.
Sur la plage, beaucoup de pécheurs.
Dans la place, beaucoup de pécheurs.
Comme quoi faut un pêcheur pour en nourrir deux autres. Ou le contraire...
Attention, hein ? Ça empêche pas le beau linge et la pêche à la ligne. Surtout pour mes standards...
Je me souviens notamment de ces nomades, le Culte du Serpent Rouge, des gens qui vénéraient une sorte de déesse louve.
Ouais, je sais, ça n'a aucun sens dit comme ça, mais c'est des Cananéens vous savez...
Demain ce sera peut-être un veau d'or ou un dieu unique...
Hein ? Je confonds avec les Hébreux ?
Ah, quand même, vous arrivez à suivre...
Et bien... Pas tant que ça."



- Veau d'or, mais plaqué or seulement (attention aux arnaques !). -

"Côté loisirs, on pouvait toujours compter sur la Grande Discothèque d'Alexandrie et sa musique latine pour aguicher les Romains.
Y'avait la plage bien sûr, avec ses nudistes et ses rendez-vous nocturnes...
L'auberge, mais j'vous en ai déjà parlé tout à l'heure...
La bibliothèque enfin, même si le seul véritable ouvrage à m'intéresser était un Necromicon.
Un livre qui reste dangereux, hein ? Faites pas les cons.
Je l'ai lu 665 fois, ça aurait pu être la dernière...  Krr; krr; krr..."



- Exemple non exhaustif d'animation thématique pour vos soirées nécromantiques. -

"En parlant de nécromancie...
Figurez-vous qu'il m'est arrivé une drôle de chose dans cette ville.
A peine arrivé, j'avais déjà perdu ma force primale.
Vous savez, un peu comme Azazel, sauf que j'ai toujours les boules à fromage et le robinet à pipi, m'voyez ?
Une force tierce qui voudrait brimer le "démon" qui serait en nous.
Aha... Mais contraint-on les démons, hein ? Bonne question...
Et bien non ! Ils ont d'autres occupations figurez-vous, ils ont autre chose à foutre...
Et si certains pourraient accuser mes hôtes de certaines pratiques, comme la magie noire, le GHB ou la bière d'abbaye...
Je les tiens toujours pour innocents de cette infamie, comme de ma pétrification soudaine.
Car oui, ici parle une momie qui n'avait pas parlé depuis plus d'un an.
Hein ? Oui, c'est pour ça que c'est long aujourd'hui...
Hein ? Comment ça, ça va couper ?
Nan, mais att..."


*Click !*

*Bruit de disque rayé.*

"Hey, revenez près du poste, j'avais pas fini !
On est passé sous un tunel et euh... Bref.
Figurez-vous que j'ai trouvé l'âme soeur là-bas.
Nan, c'est pas ce que vous croyez, je parle de mon ange gardien.
Elle s'appelle Ange Bobo.
C'est la fée du Trèfle à Trois Bras et du Saint Champignon de la Phosphorescence...
Mais c'est aussi et surtout : la Fée des Fleurs."



- Flora Atomicus. -

"Quand j'ai senti mon âme partir pour d'autres mondes et que j'allais me transformer en golem, j'suis allé tout de suite la trouver.
J'lui ai dit de nous dégoter vite fait un taxi pour Tobrouk.
Y'a dû avoir un quiproquo parce qu'on a finalement embarqué sur un felouk pour Memphis.
C'est Romainville maintenant, la ville des Romains.
Hein ? Des Ronins ? Pff, c'est pareil...

La skipper est sympa, l'équipage est gréco-romain et on navigue de port en port.
Je crois qu'ils font commerce de peaux et de fourrures, parce que ça sent sacrément le chien mouillé dans les cales.
Déjà qu'Ange Bobo avait dû m'enduire d'huile de ragondin et d'essence de varech pour protéger ma peau du sel et du soleil, mais là, j'vous raconte pas.

J'ai bien ouvert les yeux de temps de temps, à des moments clés...
Je sais qu'on s'est arrêté dans une crique, non loin d'un cirque romain tenu par des saltimbanques utilisant un drôle d'alphabet grec.
Je me souviens d'une embarcation nubienne et de ses généreuses offrandes.
Je me souviens enfin d'un Celte devenu centurion et qui a toute ma sympathie malgré mes absences ou mes manquements.

Cette fois-ci... Je crois que c'est bon.
Rendez-vous pour le prochain épisode.
Allez, musique !"