La Divine comédie

"Elle est bien bonne celle là. Une blague du premier goût."

La voix est féminine, rapeuse comme une lame éméchée, moqueuse et boudeuse.

"Ici Céleste Shab, peuple du désert. Alors voila, j'ai eu une épiphanie, l'autre jour. Je vous la fait courte, je suis apparemment un ange tombé du ciel. Alors, oué, ça va vous paraître un peu bizarre, hommes de peu de foi. Et femmes aussi. Oué, bon. Snnnnn..."

Le reniflement suivi d'un petit soupir apaisé laisse de nouveau place à la dame.

"Commencez donc pas à me les casser en me disant que c'est impossible. J'ai bien réfléchi, et je suis à peu près certaine de mon coup. Maintenant, j'ai bien un petit dilemne. C'est que je ne sais pas si je suis damnée ou bénie. Punie ou en mission. Vu la gueule du monde, ça pourrait être une punition, effectivement. Mais je pourrais être aussi un soldat de Tatie -oué, parce que Dieu, c'est pas forcément un mec à barbe, hein. Vous foutez pas de ma gueule, si je vous le dis. Vous l'avez jamais rencontrée, moi si. Enfin je crois.- Bref.

Du coup voyez-vous, je cherche quelques âmes bien nées pour m'aider à éclairer ce petit point. Le bien, le mal, Le cousin banni, j'en fait quoi ? Je vais lui péter la gueule, lui filer un coup de main ? Est ce que je suis là pour sauver les innocents ? Convaincre les indolents ? Semer la peste et la guerre pour vous punir ? C'est complexe, voyez."


La voix se tait, un instant de réflexion.

"Donc si y a d'autres créatures divines dans les parages, ça m'aiderait à comprendre un peu ce que je dois faire."
 


Si les pigeons volaient plus hauts que les aigles, ça serait plus des pigeons.

Guhuhuhu !
Azazel pour vous servir !
Le miséricordieux peut prendre bien des formes. Il fait ce qu'il veut, quand ça l'arrange...

Nous sommes dans la même galère ma bonne amie et ce monde à bien besoin de nous. N'hésitez pas à me recontacter pour me dire où vous vous trouvez. Je me ferai un plaisir de vous éclairer dans les choix qui s'offrent à vous. 

​​​​​


Pssst

Oh tudieu de cristi doux jésus de Jésus-Marie de crénom Diou de d'là de sacristi ving Dieu !
Pardieu, ras-l'bol des envoyés de crédieu de Dieux
Par les cornes du Pape, j'vous conchie, tudieu. Que Dieu me damne si j'vois encore un d'ces arlequins de l'Évangile. Foutre de Marie, mère du Foutre Dieu, j'en peux plus de tous ces lèche-curés.
Té !

"Si vous êtes bien qui vous annoncez...
Soyez pragmatique.

Moi, à vot'place...
M'voyez...
J'm'emmerdrais pas...
J'cramerais tout.
TOUT.
Mais vraiment tout.
J'garde que les gosses et j'ouvre un club de scouts.
J'repars sur des bases saines.

J'vous souhaite d'ailleurs bien du courage."


Click !

Des petits bips et des gros caffouillis. C'est un chant du sign... sygn..cign...signal qui se meurt dans un longue nuit d'automne monotone. Puis une voix. La sienne.

"A la bonne heure, y a quand même quelques oiseaux porteurs de nouvelles. C'est pas si mal, déjà. Monsieur Azazel, c'est ça ? C'est pas bien facile à prononcer, j'ai l'impression que ma langue fait une turlutte à un serpent. Vous êtes un ange vous aussi ? Je me disais, je ne pouvais pas être la seule et unique. Elle devait bien avoir une raison de m'envoyer ici. Maintenant, je dois faire quoi ? Parce que c'est nouveau, pour moi, la révélation, là."

En apparté, ça gueule sur un type qui se barre tout seul dans l'horizon.

"Déjà, j'ai pas mal de questions. Je suis pas sensé avoir des ailes et une couronne qui brille, en mode enterrement de vie de jeune fille ? C'est intrigant, non ? Ca serait bien pratique, une paire d'aile."

Elle rigole, la dame. Elle rigole.

"J'en avais, autrefois, je crois. Et un parachute. On est jamais trop prudente. Oh, je vous arrête tout de suite, je suis pas croyante, hein. J'ai jamais ciré les bancs des églises. Enfin, c'est normal, puisque visiblement je suis d'une autre dimension. Monde. Etage ? bref. Y a pas d'églises dans les nuages. Je veux juste savoir ce qu'elle me réserve, histoire de pas prendre une rouste si je vais pas, grosso modo, dans le bon sens. Si elle veut que je crame tout, comme dit l'autre, bha je vais bien devoir le faire. Mais pour le moment j'arrive seulement à me bruler les lèvres. Impossible de... voyez quoi. Satisfaire mes besoins élémentaires sans cracher du feu. Y a pas un preux Saint-Michel pour pourfendre le dragon qui garde ma grotte ? Nan ? Personne ? Je prends aussi la mère Michèle."

"Après, promis, je serais une gentille ange qui fera comme Tatie demande. Soyez pas vaches."

 


Si les pigeons volaient plus hauts que les aigles, ça serait plus des pigeons.

On entend un rochonnement sur quelqu'un qui engueule sa radio car elle veut pas fonctionner 

Ouais salut ! Moi C'est Philippe Ejtebaiz ! Je suis cuisinier ! Mais ça veut pas dire que j'ai aps le sens de l'orientation !
Si vous avez besoin d'aide ! je peux vous aider à vous repérer ! Si vous voulez des conseils culinaires aussi ! 
Si cette foutu radio veut bien marcher ! 
Et pour els questions existentielles on peut toujours discuter ! J'en ai pas l'air comme ça mais je suis un gars sympa ! 
Bon les autres ils disent que je suis ronchon mais bon c'est pas vraiment vrai ! 

En tout cas si vous souhaitez même juste discutez hésitez pas ! 

Voix grave, ton un peu sec, faut croire que l'ours est "mal luné", et ça jouera peut-être pas en sa faveur :

- Ici Clétus. On se connait pas, Céleste, et je suis pas expert sur la question divine. Loin de là. Je peux juste te dire que si j'ai croisé des anges, ils avaient plutôt l'air de démons, si ces choses-là ont un sens pour toi... J'ai juste une remarque. Dans les questions que tu te poses, il en manque au moins une. Le bien, le mal, le cousin banni... Et si tu envoyais tout ça se faire foutre ? Et si tu te débarassais de ces oeillères pour voir le monde autrement ? C'est pas envisagé ? Parce que, de là où je me trouve, ça m'a l'air sacrément docile, voire naïf, de suivre les ordres de la première apparition venue. Surtout si c'est pour ensuite demander aux premiers cons venus de t'éclairer sur ce que tu es la seule à avoir vu ou entendu. A t'écouter parler, tu me fais pourtant plus l'impression d'un esprit rebelle. Critique. Libre. Laisse pas le doute faire de toi le bon petit soldat de la première secte qui trouvera les mots justes.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Emprunter la voie du Diable fait sens, dès lors qu'on embrasse son raisonnement et qu'on regarde le monde à travers ses yeux.

L'ami Clétus a raison. De ne pas se laisser faire... Chemin faisant, il exhaltera les vertus qui lui sont propres, puis il sentira le goût de cendre dans sa bouche.
(... Nous tous d'ailleurs, ne va pas le prendre personnellement. Tout le monde doit bien mourir un jour. ... Pouf pouf, fais comme si j'avais éructé une banale saloperie.)


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

- Guhuhuhuhu !
Ma bonne amie soyons clairs. Michou c'est pas un mec fréquentable. Faut pas s'y fier. Ses histoires d'archange c'est un prétexte pour foutre des coups d'épées de feu dans la tronche de tout le monde.

Ensuite pour les ailes, si vous êtes là, ne plus en avoir c'est ... normal. La bonne question à se poser, c'est quelle connerie vous avez bien pu faire pour vous faire bannir ?
Parceque y'a plus eu d'expulsion depuis...
Enfin c'est pas tous les jours qu'on ...

Bon, rencontrons nous ! Vous êtes où ?


Pssst

Hin hin... Un nouvel ange. Pure. Illuminée par les voyages mysstiques des bonnes cames...

Voix des ondes avoir beaucoup à dire pour incrédules... Bah.

Être tombée, tu dire ? Du même s-Ciel d'où tombe pluie sacrée qui brûle ? Envoyée du monde Ancien ? Ou bien bannie, abandonnée par... "Tatie". Plus comptes à rendre, hin hin... Libre de prier fleurs rituelles, hin !

Non... Réponsse être ssimple... Ssi pas entendre entités, petit ange devoir forger propre but divin. Embrassser vérité nouvelle et enfin choisir. Choisir quoi être jusste. Choisir qui avoir raison. Mais qui avoir besoin raison quand avoir bonne came, mh ?

Jusste ssavoir que tôt ou tard... Fleurs demanderont ress-pect. Hhin... Hin hin hin ! Hh...
Tu venir dans montagne de Je, petit ange, et Tu en gagner, des ailes. Même troisième oeil, ssi faire plaisir, hin hin hin... Comme une vraie bénie.


 

Toudidoudadou... le chant des cigales phoniques et de retour, et un juron, pour courronner l'introduction.

"Vous savez, les portables satelitaires de Monsieur Musk, c'est pas de la gnognotte ! Je pensais pas toucher autant d'oreilles attentives. Hey, mais vu que je suis divine, ça m'étonne pas."

Un soupir de reflexion, de ceux qui commencent avec des levres pincées et qui se finissent en bouche en cul de poule.

"Alors, Monsieur Ejtebaiz, c'est bien aimable à vous de proposer la culbute vocale, mais je suis pas ici pour parler de la pluie ou du beau temps, ou encore de la cuisson solaire des rognons de ragondins. Mais par contre, en terme d'orientation, si vous avez une position bien à vous et un bout de carte, ça pourrait être intéressant de venir vous rencontrer. Je suis une innocente âme solaire, vous ne le regretterez pas. Si vous offrez en plus le couvert, je pourrais m'estimer conquise."

"Ah, Clétus ? Ben je sais pas quoi vous répondre mon bon monsieur. Faudrait pas prendre les vessies pour des lanternes, et pas coller ses propres frayeurs sur les actes des autres. Pour ce que j'en sais, j'ai jamais dit que j'étais débile ou tombée de la dernière pluie. Entre un ange et une goutte acide, y a tout un monde ! Je pique bien plus que la seconde, et oué ! C'est pas parce que des gens parlent que je vais leur lécher le gland en jurant qu'ils pissent la vérité. Je sais d'ou j'viens, là, je sais juste pas ou je vais. Alors comme tout bon passant perdu, je demande mon chemin. Ca fait pas de moi l'esclave d'une secte, ou alors faut plus rien demander à personne. Seriez pas un peu agoraphobe ?"

"Ben tiens, les cendres dans la bouche... J'ai déjà goutté aux tempêtes de sable, et ca me suffit. Par contre en mettre dans la bouche des gens, si c'est bien payé... Enfin, Si Dieu le veut, hein, aussi. Voyez Azazel, Iel -mettons nous d'accord- a pas l'air d'un mauvais bougre. Fin moi je l'ai juste vu passer, l'a pas demandé son reste ni exprimé un quelconque désir. Comme une étoile filante. Alors, j'en sais rien, mais j'veux pas contrarier de trop le plus puissant de l'univers. Par précaution. S'il aime les coups d'épée en feu... tant que c'est pas mon dos qui marque, qui suis-je pour juger ?

Par contre voila donc une sale nouvelle. Si j'ai été mise au coin, c'est que j'ai du faire une connerie. Et vu que je suis une Sainte, et que j'ai rien fait de trop, c'est qu'il faudrait que je fasse le contraire ? Ben tiens, c'est plus facile à dire qu'à faire. Je vois pas trop qui je pourrais assassiner du coup. Ben oué, j'ai jamais fait ça moi, que je sache. Z'etes sur que je pourrais pas être une messagère pour aller dire à quelqu'un d'arrêter de foutre le bordel ? Ou son enfant, la chair de sa chair, appelé à régner sur les mortels ? Ca claque plus que la vilaine prise la main dans le pot de confiture. Qu'est-ce que j'ai bien pu foutre. Vous êtes où mon bon monsieur ? Je livre une arme mortelle à un groupe de pillards sanguinaires, et je suis à vous. Enfin je veux dire, je donne les moyens d'autodéfense légitime à une assemblée constituante démocratique et paritaire, et me voila. Rha, je ne sais plus sur quel pied danser."

"hey le mec chelou des fleurs du mal, là. T'es qui ? Ca a l'air très bien, ça, récupérer des ailes et de la came... Non, je suis abstinente, promis, je m'enfile rien dans le pif, tant que je m'ennuie pas. Mais ca aide à y voir plus clair ! Bref, elle est où ta montagne du destin ? J'y ferais bien un stop, moi. C'est que je vais en avoir du monde à visiter..."


 


Si les pigeons volaient plus hauts que les aigles, ça serait plus des pigeons.

Comme prévu, le ton sec et limite moralisateur n'a pas joué en sa faveur. Et ce coup-ci ? Voix encore plus grave et ton taciturne. Su-per !

- C'est pas en demandant son chemin qu'on devient esclave. C'est en suivant celui qu'on nous donne. Mais soit.

Soupir usé... qui n'a rien à voir avec cet échange mais, ça, malheureusement, Céleste n'en sait rien ! A moins qu'elle soit mis au jus par intervention divine, ça se peut très bien.

- Agoraphobe ? Je crois pas. Conscient d'à qui tu le demandes, ton chemin, ça oui... Mais tu as visiblement foi en ta capacité à démêler le vrai du faux. Pas mon truc, la foi. Alors je te fais confiance. Esprit rebelle, critique, libre. Y a plus qu'à espérer.
 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

La voix grippée d'un vieillard au ton mielleux et plutôt enjoué que cette dernière reconnaitra sans aucun doute.

 

« Hihinhinhinhin, Miss Shab, je suis ravi et finalement peu surpris d’entendre que vous êtes un être céleste, tout était écrit !

 

Pauvre humain mortel que je suis je suis tout de même ravis que mes technologies puissent vous servir à trouver votre chemin.

Votre épiphanie arrive néanmoins à un moment fort approprié puisque, voyez vous, tout comme vous je pense parcourir le monde et rencontrer mes contemporains, je pourrais peut être vous accompagner dans vos pérégrinations, voyager au côté d’un ange ne peut pas faire de mal. Hihinhin.

 

Après tout le destin en aura peut être voulu ainsi, dans tous les cas je ne serais pas mécontent de faire un bout de route à vos côté, et je suis convaincu que Barry le sera également. »

La petite Céleste est demandée en caisse 6, la petite Céleste... ses parents ont été laissés sans surveillance, et ont pillé un rayon de bonbecs. Et provoqué une apocalypse.

"J'ai pas foi en grand chose, vieux monsieur usé par la vie. Oupsie. J'ai foi en LUI/ELLE. Oui maintenant, je suis croyante, évidemment. Faut que je rentre dans ses petits papiers. Enfin, je crois. Entre foi et confiance, y a pas un gros gouffre. Disons que tu as foi en moi. Tiens, et si j'étais ici pour rendre la foi aux aveugles ? Une sorte de Jésus II. Enfin, III."

Petit cri de joie inespéré !

"Monsieur Musk ! Vous qui êtes le plus angélique des humains pour avoir cotoyé par deux fois les étoiles - une fois dans l'espace, une fois en ma compagnie - je veux bien vous servir de garde du corps ou de berger ! C'est que la conversation de Kazik est pas fameuse. Je m'en plains pas, nonononon, IEL a choisi mon compagnon d'infortune, j'ai pas envie d'être foudroyée. Mais avec vous à mes côtés, je suis presque sure que vous serviriez de paratonnerre... Faisons ensemble des plans sur la comète !"


Si les pigeons volaient plus hauts que les aigles, ça serait plus des pigeons.

La voix sifflante se saisit une fois de plus de sa radio. Si les paroles ont cette fois un ton différent, plus posé, le propos toujours aussi perché laisse penser à une consommation à forte dose.

Hin... J'être celle qui prie les ssymboles ssacrés et qui entend leur volonté. J'être celle qui marche dans monde ruiné, où se cotoie les hommes à crocs, les ombres, les anges, et tous les mythiques guerriers du désert. Des entités, forces cossmiques, traversés par la magique du Bo Aza. J'être celle qui fit tomber la tempête par les fleurs. Des plaines ont brûlé en mon nom, et des graines y ont été ssemées. Des miracles, accomplis. J'être celle qui ssert des humains bigarrés, tribu libre sous ecstasy.

J'être celle qui voir, depuis montagne de Je, les guerres des hommes. Grand théâtre, où les énergies meurent ssans but, pas même en ssacrifice, ssans jamais connaître la vraie puisssance. Infernale tragédie.

Alors, pour eux, j'allumer une bougie pendant prière. Puis je profiter de sspectacle. Hin.