Invictus

Chapitre débuté par Yark

Chapitre concerne : Yark,

Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Noires comme un puits où l'on se noie,
Je rends grâce au destin, quel qu'il soit,
Pour mon âme invincible et fière.

 

Dans de cruelles circonstances,
Je n'ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout, bien que blessé.

 

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la Mort,
Je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis, et je resterai sans peur.

 

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Ce texte vaut une bière !

Nous sommes tous nés des ténebres qui nous enserrent. Dans ces souterrains les nuits sont éternelles et le monde se divise entre ceux qui s’y noit, ceux qui la fuit et ceux qui s’y adaptent. J’ai décidé de devenir la nuit elle-même, de devenir invincible face à sa noirceur et de rester fier malgré les obstacles qui jalonnent mon destin.

L’air de ces souterrains est cependant vicié et nous meurtri. Tôt ou tard nous devrons sortir à la lumière ou alors la nuit éternelle consummera nos êtres pour nourrir les prochaines créatures qui naitront de ces ténebres. Pour échapper à ce cycle infernal, malgré nos blessures et nos souffrances, nous devons tenir debout et avancer, toujours.

Mais ces souterrains sont remplis de haine et de colère. La nuit éternelle rôde avec sa terrible faux. Parfois je suis elle tapis dans l’ombre, parfois l’ombre est mon allié et me cache à elle. Les cadavres jalonnent notre sillage et la civilisation est devenu bestiale, brutale, parfois cannibale. Il n’y a aucun espoir pour celui qui a peur.

J’ai erré longtemps seul dans la nuit éternelle, perdu, sans savoir où j’allais, comme une âme en peine. Je croyais qu’en étant moi-même la nuit je surmonterais les châtiments infâmes et les épreuves. Je me trompais. Mon destin est ce phare qui me guide et je suis le Capitaine qui vogue sur les ténebres.