La théorie

Yo tout le monde !
Ecoutez... Je comprends pas, vous comprenez pas... Personne ne sait !
J'ai une théorie..

Ouais, ça fait grave chier, personne ne sait où on est, personne ne comprend COMMENT on est arrivés là.
Moi je dis, les aliens ? OBLIGE !
Je suis sûre qu'on est observés comme des couillons version Simcity et tout..
Perso, j'ai pas l'air d'avoir perdu un organe, ni d'en avoir gagné.
J'ai deux jambes, deux bras, une belle gueule...huhu...
Et vous ?

Faites gaffe autour de vous, c'est tout ce que je dis...
On est dans le sas avant l'opé, là !


Genre t’as rien qu’a changé sur toi et donc c’est la preuve qu’y’a des aliens ?

Toi j’suis sûr t’as trop parlé avec tata Dana et qu’t’as le cerveau en broussailles. Depuis qu’elle a fait l’universalité de Cocorico, elle fait que de dire qu’y sont partout et même qu’y viennent la voir…


Pis M’man elle a dit qu’c’était pour faire les courses qu’on est là, et même qu’y’a le Lidl qu’est là-bas. Mais d’habitude c’est Aldi… Moi j’dis c’est juste qu’t’as dormi comme une poutre tout l’trajet.

Moi j’crois surtout qu’y’a plein d’geeks pour un film, y font tous que d’s’appeler les survivants dans l’coin, ça doit être un film d'action… C'est bon, j’les ai trouvés tes aliens. 


 

"Pfff, laisse tombé Brad. T'es assez con pour condre ta mère et la mienne. Barbra, c'tas cousine ! Pi Dana aussi...

Laisse ma pote t'expliquer les vrai théories, elle elle est futée au moins !"

Bien sûr que je suis futée ! Pour ça que j'ai deviné facilement !

Tu devrais regarder dans ton pantalon, Brad. T'as peut-être une deuxième queue qui a poussé. Mouhaha.

En tout cas, vu les gars chelous qui traînent autour, m'étonnerait pas qu'ils aient déjà subi des expériences eux, je vous le dis moi !

Ne buvez pas dans la la première bouteille que l'on vous tend !
Attention à votre boule les gens !

*La voix est timide, mais elle s'efforce de répondre, après avoir écouté les uns et les autres, il y a un fond sonore aussi un peu lointain. Une musique sortant du vieux mp3 accroché à ses oreilles.*



Pardonnez moi, mais nous sommes me semble-t-il bien dans le métro, peut-être la vieille ligne, je ne saurai le dire, vu le peu d'éclairage et la poussière environnante.
Mais il y aura forcément un escalator au bout d'un des couloirs, après les boutiques, ou ce qu'il en reste.
Nous sortirons, reste à savoir ce qu'il restera du dehors.
Je..
je ne vous dérange pas plus, courage à tous.

 


Se fond dans le décor ! en mode caméléon !


T’es trop nulle Fraid’ ! T’sais que c’est pas d’ma faute si ma vraie maman elle m’a… prêté à tata Barbra.
J’t’ai déjà dit qu’elle reviendrait m’chercher quand j’serai une star.


Même que Joe j’suis sûr elle a pas tourné sept fois sa langue dans sa tête, c’est que des conneries de dire qu’j’ai deux queues.
Long silence, durant lequel on peut entendre le bruit d’une braguette manipulée dans un sens, puis l’autre, ainsi qu’un grand soupir de soulagement.
Ouais ! Trop n’importe quoi !

Euh m’dame inconnue… Moi j’te dis faut jamais prendre les escalators, les escaliers c’est mieux pour avoir un beau cul. Même pas besoin d’aller à la salle !
Et pis, t'peux dire à Joe qu’y’a pas d’aliens ici ?

 

Un grésillement et une voix répond avec douceur et presque les mêmes accents que l’interlocutrice juste avant… Avec plus d’assurance et moins de délicatesse.

 

-Ma sœur, tu ne devrais pas tenter de répondre sur les ondes… Je ne suis pas vraiment sur que ton message soit compris.

 

La voix se fait lointaine

 

-Tu ne devais pas la surveiller ? S’il lui arrive quoique ce soit…. Comment ça ils sont là ? Oh non !

 

La radio se coupe brutalement.

Si si, le message est compris, y a forcément une sortie !
Mais une sortie que EUX auront choisi ! Et par eux, je parle bien des petits hommes verts.
Qui sont certainement pas verts d'ailleurs, faites gaffe à vous.

Si vous voyez des personnes en double, barrez vous ! C'est pas normal.

Après, à savoir si on sort les deux pieds devant ou avec un troisième oeil...

On est pas sorti de l'auberge, c'est tout !
Même toi Brad, avec tes sept langues et tes deux queues ! Mouhaha.



 

Heuuu et as tu pensé aux jumeaux ? C'est pas normal ? Non parce que bon.... Prie donc pour ne pas nous croiser moi et ma soeur.... *Léger rire*

Ouuuuuh, c'est peut-être vous les aliens, en fait !

Mais touuuuuut coïncide !
D'où la façon à rassurer les gens d'une probable sortie !
Brrr ... ATTENTION A CES PERSONNES LA ! ELLES SONT DANGEREUUUUSES !
Gardez vos distances !

*elle soupire puis tousse encore avant de reprendre doucement.*

C'est souvent le loup qui crie le plus fort... 
C'est peu malin que de faire monter l'angoisse chez les gens quand cela n'est ni nécessaire ni constructif voyez vous. 


*s'en suit le bruit de l'aspiration de la ventoline de la jeune pianiste.*


Se fond dans le décor ! en mode caméléon !

Un loup, maintenant...
Merde alors, elles font même des expériences sur les animaux!
Je vous voyais pas si sales que ça, les aliens..

Constructif... On se fait tous chier, ici ! Faut bien s'occuper, non ?
Vous le faites bien avec vos expériences...

Brrrr, rien que d'y penser...

Je peux aussi jouer aux théorèmes?

Tout ça, ça me rappelle quand môman me tenait dans ses bras en haut des escaliers qui allaient à la cave.
Je ne me souviens plus de ce qui c'est passé, mais je me suis réveillé à l'hôpital.

Alors que cette fois-ci, je ne me souviens pas de ce qui c'est passé, mais je me suis réveillé en bas des escaliers.

Un silence. Très long silence avant qu'elle ne réponde.

Je crois bien que... que..
Tu ferais mieux de demander à ta maman !
Je suis sûre qu'elle a mieux qu'une théorie à te donner ! Ahah..


Rire hésitant.

Zae, laisse vraiment tomber... Je t'assure que cela ne vaut vraiment pas la peine....

 

*Elle semble hésiter un instant*

 

Mais sérieusement l'étude de certains est.... Une idée intéressante.

*Elle laisse échapper un rire.*

Hey Joe, tu d'vrais monter un truc genre Radio E.T.
Les écouteurs, y pourraient t'y donner leurs témoignages et toi tu donnerais les dernières  infos sur l'sujet !

J'suis sur que c'est un métier d'avenir maintenant que c'est pu juste des films.

Tien, tout à l'heure, j'suis pas bien sûr, mais j'crois que j'ai vu un camion poubelle alien !

Métier d'avenir ? La moitié qui écoute, ils pigent que dalle à ce qu'on leur raconte..
Je sais pas..
Y a qu'à tendre l'oreille sur les aliens qui essayent de cacher leur identité !


Ricanement ridicule.

D'ailleurs vous avez une preuve de ce que vous avancez les.. Jumelles?
Facile à dire qu'on est normal ! Plus difficile d'en trouver la preuve..

Message à caractère informatif, largement diffusé sur les ondes:

Ne cache pas son enthousiasme

C'cou les filles ! V's'avez l'air trop d'la ville lorsque j'vous 'coute. Mais la grande ville, pas le p'it village qu'est d'jà la ville pour moi. J'aim'rais bien u'peu d'aide là, dites.

Laura reprend d'un air un peu plus boudeur

Déso, j'pas d'théories à proposer. C'compliqué dans m'tête. Mais ah ça bon sang alors ! V'voulez bien qu'on soit copines, dites ?

 

Le ton est grave.

Mes amis, la réponse est là sous nos yeux. C'est une évidence, même. Nous sommes sortis du sas de test. Nous sommes dehors. Le soleil a l'air réel, il chauffe comme il l'a toujours fait. Mais plus rien n'est comme avant...

Il n'y a plus de ville, tout est désert.
Les extra terrestres nous ont tout bonnement téléportés !

A moins que je me trompe... D'autres personnes se trouvent peut-être dans une ville normale et nous on s'est... trompés de chemin?


Soudainement, d'un autre ton.
La petite voix qui cherche des amis. Je sais pas si tes parents t'ont expliqué le topo, mais...Faut éviter de faire confiance aux étrangers comme ça. C'est dangereux..

Reprise d'une voix forte, une légère détresse dans le timbre de celle-ci.

On a besoin de vous ! S'il vous plait, dites moi qu'on s'est juste trompés de chemin...

Non.

Le ton est sec et la voix gutturale. Il y a un silence, une respiration lourde, comme celle d'un gros animal, peut-être malade, perce à travers le bruit blanc. Un grognement, puis la voix reprend.

C'est tout ce qu'il reste, viande.


Un problème, viande ?

On entend la déception

Oh et ben j'peux pas t'forcer à ce qu'on deviennent copines s'tu veux pas dis.

Un léger silence et reprend d'une petite voix

M'parents sont... morts. Tués par l'russes. M'soeurs aussi, violées et tuées.

Elle éclate en un sanglot silencieux.

Mmh, intéressant, très intéressant tout ça.

N'hésitez pas à venir dans mon cabinet pour me parler de vos problèmes d'extraterrestres, de parents morts, de sœurs violés et d'addiction à la viande. Sachez que je peux vous écouter, si vous avez besoin de parler. Je ne vous jugerai pas
.

N'hésitez pas à me contacter également si vous pensez n'avoir aucun souci ni problème, je me fais un point d'honneur à toujours en trouver à mes clients. Service garanti.


Racontez-moi vos problèmes ! Oui, je vous écoute. Bien bien bien, très intéressant.

Candide à souhait bien que méfiante

Êtes-vous un pédophile, monsieur ?
 

Non, rassurez-vous, cher enfant. Aucun enfant n'est maltraité dans mon cabinet.

Cependant, si au cours de vos aventures, vous en croisiez, n'hésitez pas à leur parler de mes services. Les pédophiles sont une espèce tout à fait fascinante, qui cachent souvent de très nombreux troubles à étudier.
J'ai grande hâte que vous en croisiez et me partagiez votre expérience. Pour la science, évidemment.


Racontez-moi vos problèmes ! Oui, je vous écoute. Bien bien bien, très intéressant.

Il me semble un peu louche et peu profesionnel d'avoir des séances psychopatiques dans les cabinets.

À moins que ce soit à rabais, comme lorsque môman m'emmenait au maréchal ferrant pour mes traitements orthodantiques.

Monsieur, j'me permets d'douter d'vos compétences de médecin d'la grande ville. C'est p'têt' vous l'malade qui tue et viole d'pauv' gens.

Mmh très intéressant.

Et ce sentiment de persécution, cette méfiance paranoïaque des adultes que vous avez, cela a commencé quand, cher enfant ? Vous voulez nous en parler un peu plus ? N'hésitez pas à replonger dans votre mémoire. Quand est-ce que la première fois, vous avez ressenti ce besoin de devenir une victime et de désigner au hasard des coupables ?

Il faudra que nous continuions les séances, je le crains. Je vous prescris un rendez-vous. Veuillez contacter ma secrétaire.


Racontez-moi vos problèmes ! Oui, je vous écoute. Bien bien bien, très intéressant.

V'faites des g'rands phrasés, pour sûr v's'êtes allé à l'grande école d'la grande ville ! Ah oui alors. Mais v'm'impressionez pas, ah ça non. D'jà m'sieur, on n'choisis pas d'venir une victime. On le subit. V'donnez l'impression d'vous nourrir d'la misère des pauvre gens. Pire, v'les rabaissez en l'faisant passer pour les coupables alors qu'c'est d'victimes.

Elle reprend son souffle. Cette discussion lui demande de se concentrer pour exprimer des idées abstraites et complexes

M'sieur, jurer c'mal comme disait mon père, oh oui. Mais j'vous 'merde, sachez-le. V'méritez que quelqu'un vous fasse taire pour d'bon. Oh oui, ça !

Très bien cela cher enfant, très très bien. Notre séance semble très fructueuse et plus rapide que ce que je m'attendais. Nous progressons à grand pas cher enfant.

Voyez comme vous avez progressé. Grâce à mon écoute et mes paroles sécurisantes, vous passez de la petite victime faible qui pleurnichait dans son coin, à celle plus sûr d'elle, qui souhaite maintenant la mort des autres gens. Vous reprenez confiance en vous. C'est un grand pas. Il faudra continuer dans ce sens ma chère enfant. Pour votre propre survie.


Racontez-moi vos problèmes ! Oui, je vous écoute. Bien bien bien, très intéressant.

Un soupir.

Sérieux, vous pouvez pas faire ça ailleurs et juste... Juste répondre à ma question.
Vous aussi y a rien dehors? Où vous êtes bien au chaud chez vous à présent?

Peut-être pour ça qu'on entend plus les deux petites princesses jumelles.
Ou alors c'était vraiment des aliens, ahah !

V'répondez tout l'temps par "chere enfant". Z'êtes un pédohpile, ça oui ! J'suis sûre que v'z'êtes un profiteur d'enfants !

Nous n'avons pas fait les présentations, c'est vrai, docteur Vedran, thérapeute.

Sur mes notes vous concernant, je n'ai inscrit que :

Enfant M3-01 : début de Syndrome de Münchhausen par simulation de traumatisme. Névrose. Mythomanie. Fabulation. Fausse crédulité. Grand pouvoir de nuisance. Toxique pour son entourage. Pathomimie non encore déclarée. Doit être traité de manière préventive. Tentative numéro 1 par biais d'assurance : échec.

Me manque un prénom en effet.

Désolé pour votre canal radio sinon. Je ne pensais pas que nous aurions un cas psychologique aussi intéressant et qui se déclarerait de manière aussi violente, suite à ma première intervention. Vous savez comment sont les enfants. Impossible de les raisonner. Surtout celui-là, je le crains.


Racontez-moi vos problèmes ! Oui, je vous écoute. Bien bien bien, très intéressant.

J'ai pré'vnu m'sieur Kaivayn l'advocadodado ! Ca oui, il va prendre m'plainte en compte. L'est très gentil, m'sieur Kaivayn. Pas c'mme vous, ça non. V'savez quoi ? J'suis pas toxique comme d'la javel hein. J'suis bio, comme disait ma 'man et mon 'pa ! Mais j'ai prév'nu m'sieur Kaivayn l'advocadodatruc ça oui et il va prendre m'plainte en compte et vous aurez une convocation d'vant les autorités, ça oui ! Non mais sans rire !

Il n'y a rien, dehors.

Encore cette voix, la voix du Chien. Bien qu'il ne se soit pas présenté et reste probablement, pour les auditeurs, la "voix". Celle gutturale, désagréable. Le ton se veut calme, mais on peut sentir comme une vague irritation.

Il faut l'accepter, viande. Vous aller marcher dans le sable et la merde jusqu'au dernier jour. Et ils s'entre-tueront pour un bout de chair ou un toit, les radiations auront leur peau.


Un problème, viande ?

Ah... Enfin quelqu'un de direct et d'intelligent. Merci !

Donc, les aliens... Fait chier d'avoir tout le temps raison !

Pour sûr j'suis pô v'gétarienne, ah ça non ! Mo'j'aime l'viande. L'bonne c'chnaille, d'lu vô, d'lôgneau ! Ca oui ! Et puis m'sieur, v'savez j'suis sûre c'rtaine qu'on v'retrouver des pâturages, d'la fôret. Pas qu'du sable c'mme à l'mer. V's'inquiétez pô !