Sorcière, sororité et anarchisme

La voix est directe, simple, déterminée.

En cette lune voit la naissance de la ligue des sorcières. À toutes les survivantes regroupons nos forces. Sœurs anarchiste un nouveau jour se lève ! 

yiyiyiyiyiyiyiyiyiyi

 


Marche ou crève

- Une sorcière ? Allons donc. Quels sont tes pouvoirs déjà. Pourquoi cette joie.

J'ai pas de pouvoir jeune fille on est juste des femmes... Je suis contente que l'ancien ordre mondial soit tombé. Mais sans doute t'as pas connue, c'est une chance de pouvoir recommencer à zéros prendre soins de nos sœurs et de nos frères. 

les sorcières respectent le vivant... enfin ce qu'il en reste...


Marche ou crève

- Balivernes que tout cela. Ma grande-tante fut accusée de sorcellerie au XVIIe siècle et les villageois l'ont brûlée vive sur la place du village. Il paraît même qu'elle avait ensorcelé le fils du maire pour qu'il copule avec sa génitrice afin de l'enfanter. Elle était une vraie sorcière et non juste une femme banale voulant se donner un genre.


- Et j'avais pas de briquet à l'époque.

Ce sexisme des sorcières. Exclure ainsi la moitié de l'humanité.

Vous êtes pourtant bien contentes chères sorcières quand les grands thaumaturges, ensorceleurs, chamans, marabouts et autres divinateurs autoproclamés, jouent de leur grand pouvoir séculaire pour vous réchauffer les pieds sous la couette.


La peur annihile l'esprit...

Et bah il aura pas fallut longtemps pour que l'opposition femme homme refasse surface.
 

Nous les sorcières ne voulons pas de l'opposition homme femme que vous avancez. Les sorcières dont je parle font simplement référence aux femmes justement de cette époque ou l'on envoyait celle beaucoup trop pensante qui refusait d'accepter les inepties du patriarcat... ton arrière grand mère devait être une femme beaucoup trop intelligente et rebelle pour ces simple d'esprit... les même qui on brûlé ce monde de leurs stupidité, ceux de à qui la plus grosse...


Marche ou crève

- Est-ce que tu ne confonds pas sorcières et féministes ? Ce sont deux choses très différentes.

Justement non... comme je le disait précédemment nous en avons pas grand chose à foutre de la magie vu que c'est une invention debile de certains hommes qui ont fait courire des légende debile sur ta grand mère... après que ta grand mère se soit venger d'une certaine façons c'est tout à son honneur...


Marche ou crève

"Y aura surtout pas fallu trop attendre pour qu'un bige à bistouquette vienne piouner de se sentir exclu haha !"

- Arrière-arrière grande tante. Je n'ai pas parlé de grand-mama. Ecoute un peu plus les autres si tu veux qu'on en fasse de même.

Faussement lyrique.

"Vous ne devriez point médire ainsi sur les arts anciens.
C'est un coup à vous attirer l'ire d'un de ces coquins de magiciens.
Et croyez moi bien, rien de pire, qu'un sort du destin.
Le résultat d'une telle satyre est bien souvent un coup de mandrin."

Je crois qu'il a assez de malade dans ses couloirs pour ne plus avoir peur d'une simple magie.
Je préfère avoir peur de ce qui est bien concret et sur ce que je peux maitriser plus ou moins.

Hey hey !

Je participe. Fêtons les sabbah toutes nues dans les déchets.


Je raserais ni les murs, ni ma chatte.

- Voilà qui est mieux. Des déchets toxiques, évidemment. Mais pas que. On peut aussi y ajouter des lames de rasoir usagées, des bouts de verre, des déchets hospitaliers. Et s'ébattre nues et ensanglantées avec quelques malheureux qui auraient eu l'audace de s'aventurer jusque-là.

Je croyais que c'était pour la sciene la lame de rasoir?
Enfin bon normalement tu devrais être contactée par la proprio de la lame de rasoir.
Elle avait un plan d'usage de sa lame sur moi mais je l'ai dissuadée, du coup la lame conservera un état optimal, du moins telle qu'elle l'a trouvée.
A bientôt peut'être!


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

Sur un ton blasé...

J'voulais dire "pour la science", merde.
Désolée j'avais des cheveux au coin des lévres c'est reloud.
J'aimerai bien avoir des oreilles d'elfe ou une épingle à cheveux hello kitty.
Bon en fait j'ai pas articulé. Bref, a plus.


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

Une note de dégoût dans la voix.

- Des oreilles d'elfes ?

Mercredi reprend ça contenance habituelle.

- Elle m'a contacté. Je vais traiter avec elle désormais.

 

Elle semble morte de rire.
Ben au moins dans le monde d'apres il y a un peu plus d'originalité et d'audace.
Fichtre vous m'avez tué... Meme robert il en bave...

Elle essaye de se reprendre.
T'aimerais peut etre ca robert que je te les coupe en pointe ...

YI YI YI YI YI YI YI YI YI YI


Marche ou crève

- Uto. Peut-être parviendrai-je à te faire entendre les chuchotements qui cavalent le long des couloirs et des éboulis. Souviens-toi : Légion.

Voix qui parle en s'activant

- L'sorcellerie...Juste un'connerie vilaine et pas belle qui sème le trouble dans l'esprit des parieurs !
A la base c'est juste des nanas moches et inbaisabl' qu'ont trouvé des trucs et aut' poisons pas clairs pour piquer les mecs ou faire remporter des courses d'ch'vaux, on sait !
Les morts vous écoutent plus l'preuve, ça va deux minut' vos fables là...Vais piquer un'tête moi tiens !
...
Merd' mais c'est quoi c'te gross' om'lette qui flotte là ?!!

C'est ton cerveau qu'est sorti par une narine mec. T'es sorti trop tôt.


Ni dieux ni maîtres.

voix nazillarde
- Ahahaha, trop drôle j'adore... sisi encore !



 

- C'est ce qu'on appelle avoir aucune répartie. 

Je vends un foie pur, pas infesté de jaunisse ou autre saloperie J'ai prélevé d'un blanco, un white. J'offre au plus offrant.


"Quand y a pelouse, y a match... dans la figa."

Voix qui s'active, encore et toujours

- Et voilà...
L'aut' aussi là qui m'fait des appels de pieds avec ses leçons sur la répartie.
Hey Zezette ! j'ai tenté y'a plusieurs jours d'vous astiquer un peu l'acnée et rien : silence radio l'poissons rouges !...
Désolé mais j'ai pas qu'ça à foutre non plus hin...Et puis c'est pas ce qui manque les playmobiles à c'que j'ai entendu pour que vous vous fassiez une p'tite histoire de figurines entr'vous.
Sais pas moi, agitez les bras, faites du feu, dansez à poil autour... ça devrait attirer du monde un jour, vous inquiètez pas !
Putain...J'en étais où là ? Ah oui !

- Je ne suis pas dans vos histoires, monsieur. Je disais juste que je vous trouve fat bien qu'amusant. Il faut le reconnaitre.

Voix de grand frère

- Ah ben merde je t'ai allumée pour rien Zézette...Désolé hin, j'croyais que c'était à moi qu'tu causais.
Bon...ça nous f'ra de l'entrainement de répartie hin.

La bise aux crapeaux !



 

- C'est bel et bien à vous que je m'adressais, monsieur. Cette femme vous a mouché sans que vous ne trouviez rien de spirituel à lui répondre en retour si ce n'est un ricanement. Entraînez-vous.

Et on dit que c'est moi qui fait pleurer les gens quand c'est à mon tour de parler !

Bruit de synthé qui se lance par terre dans un amas de fausses notes.

- À la différence près que le monsieur à la voix nasillarde évoque encore un minimum la sympathie. Contrairement à vous. Oui, j'aimerais volontier vous entendre hurler. De douleur.

Ça, je peux comprendre, on me le dit souvent ! Comme j'essaye de satisfaire tous mes fans, je vais essayer de vous faire entendre ce que vous voulez ET vous redonnez le sourire !

Ahem... Pour une petite fille très spéciale... Surtout, ne m'en veux pas.

Clic.
3,4 !


 

Oh mon dieur ! Quel horreur ! Stop faites le taire putain !

Froide comme la banquise.

- Vous vous souviendrez de cette chanson, monsieur, lorsque mon ami Mario vous enfoncera ses pouces dans les orbites.

- Ok...Juste des suceuses de cerveaux, comme j'disais quoi.
 

- Faudrait-il déjà qu'il y en est un. 

N'a pas vraiment l'air enjouée.

On a de la chance d'avoir autant d'artistes...


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

- J'apprécie ton ironie. C'est de l'ironie, n'est-ce pas ?

Grmplf.

François, je t'aime bien.
Et parce que je t'aime bien, cela m'ennuierait de devoir te sauter dessus à pieds joints, de te faire tourner comme une toupie avant de te lancer sur un mur, ayant pour résultat de te briser la colonne vertébrale.

Bien sur, si j'en suis obligé, par exemple si tu continues tes chansons, je le ferai.
Mais sache que je n'en retirerai pour seul plaisir que le plaisir du devoir accompli.

Rien de personnel.

- Je partage le sentiment de mon acolyte. Bien que... repeindre ces murs de rouge, me satisferait un petit peu. Soyons honnêtes.

 

Oh oui! Je n'en peux plus de tout ce gris.
Le rouge c'est tellement plus joli!

 

Non non c'est... Ironique, oui.
Je crois pas en la magie et tout ces trucs spirituels, aux monstres et j'en passe, mais lui... Lui là... *plisse les yeux*
Il est spécial ce François.
Peut'etre un espéce de super héros de la chanson.

Puis du tac au tac.
Maléfique.
Un super vilain alors.
Il "enchante" ses proies avec des chansons aux paroles hm... Louables? Mais aux effets dévastateurs.

Sentiments de détresse, peur, colére, horreur, oreilles qui deviennent un instrument de torture... Un traçé droit vers la folie.
Il est fort, très fort.


Il a failli me faire pleurer devant spiff la derniére fois.
Le honte.
Horrible!
Mais heureusement spiff n'avait pas l'air bien non plus, il atteint plus de monde qu'on ne le pense. La preuve. Hmmfff.. *grimace*


S'exprime dans sa radio avec un mal être grandissant.

Naaann, je veux plus y penser. J'veux pouvoir dormir la nuit sans faire de cauchemards!
A plus!


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

- Excuse-moi mais ne serais-tu pas un peu... limitée ?

La petite voix si particulière de ce bon François se remet à parler après un long bâillement.

Ouaah… Excusez-moi, je suis allé faire une petite sieste, c’est que ça fatigue de chanter ! Alors, quoi de beau quoi de neuf ?
Ah, j’entend bien vos requêtes, mais je sais qu’au fond je suis tel le barde Assurancetourix, un fidèle ami, mais que vous aimeriez bien voir bâillonné et attaché pendant le banquet du village ! Soit, baffrez-vous de sanglier, je réserverai mes chansons pour mes vrais fans. Trente-trois tours, et puis les mots s’en vont, comme il m’arrive de chantonner. Oh, à ce propos, je tiens à préciser que je n’y suis pour rien si mes admirateurs s’amusent à réciter mes plus grands « hit », mais je les encourage vivement à continuer d’écouter ce qui leur plaît !

Bon, et si vous passer près de ma voix angélique, venez me faire coucou, je vous offrirai de l’aspirine ! Je sais qu’en ce moment, c’est difficile de tomber sur des médicaments, mais heureusement, je sais où en trouver !

Alors, on est quitte ? Aimerez-vous comme j’ai aimé, le soleil, l’amour et l’amitié ?


 

- Juno, tu souffriras dans la pire cave des tortures en compagnie de Michel Farinet, Philip Buty et Guy Marchand.

Ah, mais vous avez trouvé mes collègues, déjà ? Ils venaient du paradis des chanteurs, comme moi ! Dites leur bonjour de ma part !

- Peut-être vous ai-je mal jugé, monsieur Juno. Dites... comment fait-on pour devenir votre fan ?

Une floppée de mauvaises notes s’envolent du synthé, synonyme de grosse surprise.
C’est… C’est vrai ? ça veut dire que… Je peux ? Hihihi !
C’était un petit rire rapide avec une montée surprenante dans les aigus, qui s’était suivi d’un frottement de main. Qui peut bien rire comme ça ? Pas un être humain adulte, en tout cas. Et pourtant…

Tu as toujours ton âme, n’est-ce pas ? Oui, mh, ça devrait tout bien jouer alors, bienvenu dans le fan-club ! Ouf, ça fait beaucoup de fan d’un coup. Je te nomme donc Grande Inquisitrice, c’est toi qui auras pour tâche de guider les perdus vers la voix du bonheur. Hihihi !
Nouveau rire, dans la même veine que le dernier. Blague de mauvais goût ? Serment solennelle ? Personne ne saurait le dire…

Ahem… Maintenant, une chanson sur ma prof d’anglais ! 3, 4 !
Clic.


Les dernières notes faiblissent en même temps que votre volonté de vivre. Mais au milieu du silence radio, François murmure finalement :
Bonne chance !
 

Basse et blasée:
Hmmff.. y'a de quoi s'faire un collier sérieux...

Adresse une légère moue à sa radio:
Bon, la seule chose limitée c'est ton second degrés jeune fille... Bref, chacun pense ce qu'il ou elle veut.
Faire chanter juno par contre... C'est un crime contre l'humanité.
Oh, et, heum: c'est toujours du second degré...
Bonne journée, dans le rire et la chanson!


 


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

Hihihi !
C'etait bien une tentative -plutôt reussie d'ailleurs- d'imiter le rire de ce bon vieux FJ.

Il a trop la classe ce rire!
Trop mignooon!
On dirait un peu un token qui agonise!
Une vraie saloperie les tokens. Si vous allez sur Mars un jour, faites gaffe, hein!
Ces petits enculés essaient toujours de vous rentrer une sonde dans l'anus. C'est plus fort qu'eux.
'Fin bref, tout ça pour dire que j'aime bien les chansons de monsieur Juno. On sent que c'est pas un connard de vénusien. Qu'il se la raconte pas.
Et ça j'aime bien!
Oh oui!


Elle chantonne l'air de la dernière chanson.

Que c'est joli!
Ca croque sous la dent!

Pour Calie.

- Même le millième degré ne pourrait sauver les apparences te concernant. Mais à jouer les cruches, il faut prendre garde. Elles se brisent facilement.

Mercredi termina sa phrase en claquant sèchement des doigts.