Les Quatre-Doigts vous informent...

La voix est presque joyeuse.

Salut c'est Alex Law, je causais sur une autre fréquence, avant, mais depuis que ce putain d'orage magnétique a tout cassé, c'est trop moche là-bas.
Donc je vous parle sur celle-ci.

Il renifle.
Je me demandais si je n'allais pas lancer une fréquence qui donnerait un peu le prix des ressouces, histoire de rendre service au désert. J'aime bien rendre service moi, vous savez ?
Il se mouche là, peut-être sur sa manche.
Mais bon, finalement, je viens plutôt vous annoncer la mort de deux des nôtres.
Ozev Zigeh et Kira Ochey.
Ils sont morts après le passage de lune.
C'est triste...


On entend comme le bruit d'une feuille qu'on déplie.

Ozev n'était pas tout jeune, il nous avait rejoint très vite, juste après la sortie des bunkers... il avait participé à l'attaque contre les connards de pirates qui avaient tué Albert Jenkins.
Il était recouvert de bandelettes et ressemblait à une momie, c'était bizarre.
Il n'avait qu'un oeil qui semblait fonctionner, ce n'était pas très clair.
Il savait tracer de belles cartes aussi.


Encore un bruit de feuille.qui se froisse.

Kira Ochey était une femme brune, au longs cheveux, plutôt belle je dois dire...
Je l'avais guidée jusqu'à nous pendant des lunes et des lunes, nous avions beaucoup discuté pendant qu'elle s'approchait de nos montagnes.
Elle avait fini par nous rejoindre et c'est Jakob qui l'avait accueuille.
Elle avait réussi à supporter l'odeur de merde que ce brave Jakob promène souvent avec lui.
Elle sentait bon des cheveux, une sorte d'huile essentielle qu'elle utilisait.
Elle avait son caractère elle aussi ! Mais de l'humour en plus ! Et un sacré sourire, je dois vous le dire !

Il soupire.

Ils venaient de revenir, juste la lune dernière, d'une expédition dans les montagnes et les plaines de l'Est.
La voix est plus basse :
Et ils sont morts au passage de celle-ci.

Une grande respiration suivie d'un long silence.

Je les ai tués.
C'est presque un rire qu'on entend.
Quand la météo est capricieuse il n'est pas efficace de l'être soi aussi, ce n'est pas productif dirais-je...
En tout cas, pas chez les Quatre-Doigts.
C'est une certitude.

Il tousse.
Deux gourdes. Deux vies.
Finalement, le prix de l'eau est fixé pour cette lune. Non ?


Il coupe.

Le jeune homme prit sa radio pour en écouter l'annonce du Majeur.
Il décida de donner quelques mots publiquement.
Une voix douce teintée d'un accent espagnol sort de la radio.

C'est Ozev qui m'a dirigé vers les Quatre-Doigts.
Sans Kira et lui je serais sans doute mort de faim et de soif.

Paix à leurs âmes.


Mejor una buena arma que un gran ejército.

M'sieur Low... j'aime BEAUCOUP c'que vous faites. Que le Bon Dieu vous garde et qu'un millier de pucelles arabes vous offrent leur hymen, que la magie de leur toison d'un noir de jais vous chatouillent les narines. Les bonnes senteurs poivrées de l'Arabie profonde.


P'tain... quel poète j'fais.

Que vos amis reposent en paix. Désolée. Je me souviens que l'un d'eux participait sur les ondes générales, Ozev je crois.

Est ce qu'ils se sont laissés mourir? Je veux dire, comme touché par le virus des zombis. C'est un fléau qui fait plus de morts qu'autre chose.
Nous avons aussi perdu un membre plein de vie qui s'est laissé emporté aussi.
Même moi desfois je me désinteresse un peu de tout... J'essaye de faire des efforts à cause de promesses.

J'ai l'impression que ce monde n'est plus qu'animé par une poignée de survivants en perdition qui essayent encore de bien faire, et qu'il est contrôlé en douce par des gens qui savent miraculeusement trouver les richesses premiéres.
Dommage!

Regardons ce que ce monde sur sa sellette à encore offrir, monsieur Law, et bon courage à vous et vous autre.


https://www.youtube.com/watch?v=rOvcoY10xMg

Mouais, j'ai quand même pas tout compris. C'était qui les deux gourdes à la fin ? Et la morale de l'histoire c'est dans le genre : La gourde ou la vie ?


J'vais te montrer qui c’est Raoul...

Bonjour Monsieur Raoul. Je pense que le majeur parlait de gourde d'eau. Je suppose que les deux morts étaient devenues oisifs alors plutôt que de les forcer à boire, une gourde d'eau peut sauver une vie, deux gourdes deux vies, il a préfèré les laisser se déshydrater.
Mais pour dire vrai je n'étais pas sûre non plus, c'est pour ça que je demandais si j'avais bien compris quand il disait les avoir tué, je pense plutôt qu'ils étaient devenu comme lobotomisés, touchés par cette vilaine maladie.
Monsieur Law les a tuer en prennant la responsabilité de ne pas les abreuver car de toute façon ils ne devaient sans doute plus boire dans leur léthargie.

C'est ça?


https://www.youtube.com/watch?v=rOvcoY10xMg

Ah non, jolie blonde, c'est Lexie, je ne me trompe pas ?
Il se racle la gorge.
Ils étaient bien vivants, eux.
Ici, à part deux esclaves on a que des vivants.
Je trouve que ça a des bons côtés les vivants. C'est plein de suggestions, d'envie, de délires à la con.
C'est juste que ça prend de mauvaises décisions, parfois.
Comme ne pas rationner quand les langues des autres sont tellement sèches qu'il n'y a plus que les chattes, pour leur faire retrouver de l'humidité.


Il renifle.

Ouais, des vivants. des causants en plus !
Et le premier qu'à causé après Jian... Je ne te remercie pas de m'avoir donné soif.!

Il se marre.
Raoul ?
Les gourdes étaient bues, les gens qui ont pris cette mauvaise décision ont été bouffés.
Mais ce n'était pas leur viande, la juste contrepartie de ces gourdes.
C'était leur vie.


Il coupe.

Lexie hausse les sourcils, et semble gênée.

Ah.
Ah... heum... C'est pas du tout ce que j'avais imaginé...
C'est.. heum..draconien. Pour de vraie. Enfin..Err...
...
Je sais plus trop ce que je voulais dire, mais, vivement qu'on retrouve un peu d'eau ça fera du bien à tout le monde, c'est tout ce que je vous souhaite.

Ah si!
Je suis contente d'apprendre que vous évitez d'abriter des esclaves. C'est louable!
Bonne jourée à vous autre! *sourit*


https://www.youtube.com/watch?v=rOvcoY10xMg

Mouais, ça reste une histoire de perdant-perdant tout ça. Mourrir pour boire un coup, on perd de l'eau et la vie. Pas terrible, terrible pour s'en sortir. En restant vivant, ils auraient pû réparer leurs erreurs.


J'vais te montrer qui c’est Raoul...

Un peu comme un bruit de barbe naissante qu'on gratte avec ses ongles..
Ben ouais.
J'aurais dû y penser.
Merde.
Dommage.


Coupe.

Les voix dans le désert allaient et venaient, tout était question d'oreilles, et de timbres, surtout pour la cubaine qui ne comprenait pas encore suffisament les longs discours.
Mais là, Lexie y avait pris part, et dans ces voix qui s'entremélaient elle en reconnut une surtout !

De surprise, elle actionna le bouton de sa radio et malgré la chaleur pesante sa voix fut très claire, limite chantante avec cet accent si particulier.

Jian ?
Jian, ¿verdad?
siempre va ? ! te aferras?
te tratan bien?


y mierda Tengo arena pies completos el hombre es un lobo para el hombre

L'Hispanique sourit en entendant la voix de Tessa. 
Il réfléchit un instant à la réponse qu'il allait lui donner, un peu pensif. 
Puis finalement, d'une voix douce et rassurante il lui déclare dans la langue de ses origines.

"Estoy bien aunque el verano sea difícil.
Somos bien tratados, pero no hay lugar para el egoísmo, el racionamiento es muy fuerte para toda la comunidad. Incluso los jefes están altamente racionados.

Estoy bien, me siento bien a pesar de la sed. Algunas tensiones llevaron a las muertes mencionadas por el dedo medio."


Et ainsi, il transmit son message vocal.


Mejor una buena arma que un gran ejército.

Elle sourit lorsque Jian reprit la parole pour affiner les explications, un sourire mu par la sympathie qu'elle avait à l'égard de l'homme que pour saluer les faits qui s'étaient bien produits.

Elle poursuit donc sa conversation :

Ciertamente
Concibo racionamiento
debe ser justo
Pero el juicio aquí parece un poco apresurado ...
no hay segunda oportunidad
¿Quién es, pues, juez y verdugo al mismo tiempo?
El dedo mayor?
Porque...


Elle s'arrête une seconde, se retient de rire difficilement et continue :


Es el mas largo?


y mierda Tengo arena pies completos el hombre es un lobo para el hombre

Le jeune homme ne s'empêche pas de souffler un rire à l'antenne. 
Puis il reprend plus simplement. 
Avec de la contenance il explique à son amie le fonctionnement de sa communauté.

La comunidad tiene una jerarquía estricta.
Palmas, falanges, dedos y dedo medio.

El dedo medio es el gran jefe, él lo decide todo.

Los dedos pueden deshacerse de él cada 5 lunas. Se les aconseja ..

Las falanges son miembros de confianza. Los que tienen acceso a las discusiones decisionales.

Las palmas son los otros miembros de la comunidad en la parte inferior de la escalera.
Soy  una palma, por ejemplo.


Il s'arrête un temps, un peu pensif, puis ajoute. 

En cualquier caso, eso es lo que entendí. Todavía es un poco vago para mí.

Se trata de sentirse seguro.


 


Mejor una buena arma que un gran ejército.

Putain ! j'étais sûr que j'avais déjà entendu cette voix !
Il tousse.
Jian tu peux dire à la gonzesse qui te cause là, en espagnol, qu'elle arrête de me faire chier à m'envoyer des messages dans cette langue.
J'y comprends rien et j'ai failli te faire abattre parce que je croyais que tu me cassais les couilles à me causer en imitant une voix de nana.
Merci Jian.

Il coupe.

Elle en rigolerait presque...
Presque...
Heureusement le Zwerk est de retour et son traducteur incorporé avec lui, alors là elle capte tout, bien tout...
Certes elle pourrait aussi s'en servir pour répondre...
Elle pourrait....mais....Déjalo ir a joder a sí mismo sí!

Alors d'une voix douce tout autant que les yeux qu'elle fait à l'Alien pour qu'il bidouille son traducteur, elle se met à répondre, la traduction s'en suit avec une seconde voix plus robotisée celle là :

querido señor Alex
¡Si no puedes notar la diferencia entre una voz de tio y una chica es que tienes demasiado arena en Portugal!
¡Pero quizás para verte refinar tu juicio!
En lugar de ziggling este pobre Jian que no pidió nada!

cher monsieur Alex
si tu n'arrives pas à faire la différence entre une voix de mec et de gonzesse c'est que tu as les portugaises bien trop ensablées !
mais peut-être que de se voir affinerait ton jugement !
au lieu de faire zigouiller ce pauvre Jian qui n'a rien demandé !


y mierda Tengo arena pies completos el hombre es un lobo para el hombre

Bon les pédales, vous êtes bien gentils, mais y en a qui dorment !!! Si on commence à tous hurler sur les ondes  pour le moindre Serbe qu'on bute, on va plus y arriver. Donc crever ce qu'il y a à crever, mais faites pas chier le monde bordel. Puis merde, parler en porto ricain, idée de merde encore. Tu vendrais des quasadillas ma belle, ok pourquoi pas. Mais là ... Respecte toi poulette ! 

Comme disaient les anciens : des gens meurent, des gens naissent, mais y a toujours une babushka pour surveiller ça !! Mais les Babu, elles ne faisaient pas chier, elles survaient en silence. Tu comprends ou pas ?!?! 

Attends-je t'expliques, fermando ta guelado et chupa ma quequetta !! 

Le jeune homme esquisse un sourire amusé.
Répondant tranquillement à Goran qui s'invite dans le canal de radio.

Monsieur Goran. 

Il souffle un rire moqueur.

Si t'es incapable de comprendre qu'une personne ne sache pas parler la langue universelle c'est que t'es un bon con.

Après j'peux rien faire pour toi. Mais les insultes gratos ça ne sert à rien. Sauf si tu souhaites passer pour un gros con.

Ensuite, respectes le majeur. T'es qui pour te croire moins con qu'un autre?


Puis ensuite il s adresse à Alex.

J'peux t'aider à comprendre ce qu elle te dit Alex. Elle parle ma langue maternelle.

Ensuite à Tessa, le ton s'adoucissant légèrement.

Te dije que estaba bien, no te preocupes por mi.

Mejor una buena arma que un gran ejército.

"Mais c'est vrai, on perd le fil avec tous ces trolls en langue etrangère.

Alors en fin d'compte, y'a eu combien d'morts à cause de l'autre enculé qui gardait tout pour lui ?"


Respect Zee Yodel !

"Je pensais que ça avait été clair. Il y a eut deux morts.
Je ne vois pas cé qui est compliqué dans les explications d'Alex.

Et ce n'est pas des trolls. Vous le faîtes exprès c'est pas possiblé."

Il coupe, l'accent hispanique s'accentuant avec son agacement.



 


Mejor una buena arma que un gran ejército.

« Le saviez-vous ? Mon petit doigt m’a dit que John Walton Gacy de son vrai nom Jovan Krajisnik, est le fils d’une prostituée anonyme et du serbe Momcilo Krajisnik. En effet, tout comme son père, John/Jovan possède le même mono sourcil (bien qu’il tente de le cacher en rasant le milieu), mais aussi un mono testicule et le même double anus. Initié dès son plus jeune âge au Full Sodomie Contact par son père, il montre un véritable talent pour ce sport de combat si particulier. A l’âge de 17 ans, il devient même champion junior en MMA en battant en fiyle croate Mirko Filipovic non sans contestations. D’aucuns diront que l’arbitre avait été acheté, d’autres que Mirko aurait été drogué... »


J'vais te montrer qui c’est Raoul...

-"Tout ce caca qui sort de vos bouches... Toute cette matière gachée..."

Ta gueule sombre fiotte. Ferme juste ta gueule de gros fils de pute !

...

T'm'as pas l'air très fut fut, l'attardé. On peut causer s'tu veux. Ca t'dirait qu'on force une femme à chier d'vant toi puis lui étaler sur la gueule ? Hein, SALE FILS DE PUTE ?! On peut l'faire s'tu veux. Tu veux hein ? Tu veux ??? DIS ?! TU VEUX ?! Moi ça m'botte bien comme projet.

Et au fait, Raoul... Ta reum la pute du Prisunic la salope que j'baise sans capote sale fils de pute ! Et je recracher la cyprine de sa fille dans sa bouche de putain filloniste. Alors lèche-moi l'cul sale bougnoule de merde.

" Quel dommage, je ne comprends pas le Serbe... "


J'vais te montrer qui c’est Raoul...

"Naaon mais les gars, on comprend plus rien avec vos histoires de guerre espagnole en serbo-croate là, pfff... on peut pas être solennel cinq minutes avec vous.
Y'en a d'jà deux qui sont morts de soif à cause d'une gourde consommée sans raison, un peu d'respect pour la misère du monde, c'est trop vous d'mander ?"
 


Respect Zee Yodel !

Bon, c'est le bordel ici !
Il a le ton ronchon.

J'ai fait une petit liste d'informations.
Bruit d'une feuille qu'on déplie.
Tout d'abord.
Le printemps arrive. C'est une chouette nouvelle ça...
Donc...
L'Espagnole ?
Tu viens quand ?
Moi je veux bien voir si tu es une fille mais si c'est dans 50 lunes, je ne vois pas trop l'intérêt.
Tu pourras ramener la lance et la viande des deux buveurs d'eau que Morton nous a piqué il y a trois lunes, quand il a couru comme un lapin après avoir subitement découvert que nous n'étions pas aussi gentils qu'il le croyait ?
Ce serait sympathique.
Et si tu ramènes aussi la tête d'Andrew, je pense que je trouverais bien quelqu'un pour te lécher la chatte.

Il s'interrompt, on entend en sourdine :
Jian ? T'es volontaire ?
Il reprend en se marrant.
Chuchote presque :
L'Espagnole ? Tu vas bien en profiter... Je le rationne de flotte jusqu'à ce que tu arrives si tu veux.
La voix redevient normale.
J'appelle tous les serbes et les anti-serbes à nous rejoindre. On construira une arène.
Bruit de papier qu'on froisse un peu.

Je voudrais remercier aussi la personne qui a contribué à l'élimination de Joe... Balder. Je ne suis pas sûr du nom, mais on me raconte qu'il est mort et ça, c'est une bonne chose.
Ce petit fils de pute m'avait envoyé chier à la sortie des bunkers et j'avais hâte de le retrouver.
Tant pis. Celui ou celle qui l'a tué aura un petit cadeau quand il ou elle passera chez nous.
Qu'il ou elle me contacte d'ailleurs.


Une toux brève.

Sinon, on a plein de merdes ici qui nous encombrent, on cherche du matos de construction, des trucs utiles, seulement.
S'il y en a qui veulent faire du commerce, c'est le moment.
On vend des travois aussi.
Avis aux amateurs.
Voilà.
J'ai tout dit.


ça coupe.

Hé Quaz', t'entends ça ? C'est de toi qu'il cause Alex ! C'est quoi le cadeau ? On peut savoir ?


J'ai des saloperies toutes neuves pour toi, mec.

"C'est ce qui arrive quand on ne veut pas se salir les mains, monsieur Law.
Vous n'aviez qu'à les dépecer vous-même, plutôt que de m'y envoyer...
Inutile également d'évoquer cette lance, que j'étais prêt à donner, contre ces quelques litres d'eau...
Il me semble d'ailleurs n'avoir pas été le seul à le proposer.
Vous vous souvenez ou vous avez la mémoire sélective ?
Vous avez eu la crise que vous méritiez.
Et l'inflation qui va avec."

Goran pour que les inconnus puissent cerner l'alpha et de la vodka !  Mais faites, je ne jugerais pas vos dialectes régionaux. C'est la base du respect des traditions ethniques que je défends !! 


Juste .... à un moment faut pas faire sa pisseuse...  Vous tuez des gens et vous êtes mal à l'aise pour trois ou quartes insultes ... Soyez plus honnête envers vous et la nouvelle humanité. C'est clair, ces bâtards, qui vont, ont niqué de l'eau, c'étaient des vermines .... Et pour assécher, le peuple, et être aussi égoïste, je ne vois qu'une explication .... c'était des salops de serbes. Je dirais même pire de serbes de Bosnie !!! Donc soyez fière de vous, vous avez apporté la justice pour tous en les châtiant !!  Mais bon ... c'était une petite cellule terroriste nationa-fascho-bolcheviko-tchetnikine serbes.  Oui y a pas de petit succès, et on doit se réjouir de chaque succès, oui !!  Certes tu le prends mal à tire personnel, mais je rêve de quesadillas, ça ne vaut pas un bon burek de ma babushka. Je suis juste ouvert à l'exotisme......



Il ferme un peu sa gueule avant de reprendre :

La prochaine fois, venez directement sur mes ondes personnelles pour parler de vos exploits. La nouvelle Croatie tient des dossiers hyper ...  hum précis sur les cellules terroristes. Pas besoin de faire peur à tous, pour de si petites opérations.  Bref, revenez après un gros coup, et là ça fera moins pédale. C'est tout ... 

D'un message radiophonique à l'autre, sa voix oscille entre la provocation putassière à un phrasé administratif. La ballade joyeuse entre schizophrénie et débilité légère sûrement. Ou pire même ...  

Elle écoute, les voix se croisent mais elle ne garde que celles qui l'intéressent.
Et puis avec le traducteur de Zwerk c'est le pied total ! Rien que pour ça elle le lui revaudra.
Elle prend même le temps de lire la traduction pour ne plus entendre la voix robotisée de l'appareil.
Son accent est bien présent, presque à chier pour cette langue latine voisine de la sienne, on entend bien toute la chaleur qu'elle a dans le sang.

Alex,
tou mé pérmé de t'apelé Alex ?
Hein?
Tu voeu mé voir gémir ? ...euh...vénir ?
l'idéééé ést bonna, bonne, mé jé ne mé déplacé pas pour rien !
Jé veux pas d'un caballo, euh, cheeevalé bouuateu moi !
Un étalonnnné !
au minimumé !


Elle s'arrête, putain c'est chiant c'est traduction tout de même, et puis limite ça dénature son idée, bien plus...bestiale de la chose.
Elle reprend, tout en pianottant sur le traducteur :

Entonces, euh dounché, donque, donc !
Jé né fé pas cours...coursièré moi !
Tu, tu tienes manos, as des mains toi !
Sers t'en donc !


ha é poui, ma coño, cha, chatte, n'aime que les hombres mor...mur...mûr....
haaa
puta
mierda
que es molesto
les hommes vieux !
les hombres qué savé faire otra cosa dé leur langue !
non mé sério é bidon lé lécha...léchatte dé...minette !


Elle éclate de rire, c'est débile ce traducteur !
Chatte, minette, moule, putain de bestiolle tout ça pour une foufoune !

Donc ALEX !
Qué fé tu de té doua? doi? doigts toi ?
Non porque no es, c'est pas la péna, peinis, peine de tendré, tendre, le major, no, l'indess pour voir de donde viene el viento, viendre, venir, le vent ! hein !
Sors donc !
Jé t'attendré !
di piedés, pieds férmés !
Mi gusto, j'émé, lé hommes qui ont un...
así de mierda dice
cerebro
bit...cer..cervo...
Rha cerveau !
Ven con un semental nero y hablamos de nuevo.

 

Une mouche vient à passer devant son nez, elle pose le traducteur et la radio et un clac sec se fait entendre.
Elle remet une mèche brune derrière son oreille et d'une voix plus mieilleuse à la limite de la moquerie :

Resté gentilé avéc Jian, c'é un bravé pétit !
No lo sobornes con sexo por el momento!


Puis elle pouffa de rire cette fois-ci tout en reluquant la blonde qui passe devant ses yeux.
y mierda Tengo arena pies completos el hombre es un lobo para el hombre

Toujours la même voix.
Le ton est plutôt amusé.

Jansen ?
Tu veux dire que tu aurais une responsabilité dans ce qui est arrivé à cet enculé ?
C'est bien ça...
Quelqu'un peut confirmer ? Je ne suis presque rien de ce qui se passe hors de nos montagnes.

Il enchaine quand même.

T'as qu'à me dire ce qui te ferait plaisir, et si je peux te satisfaire, je le ferai.
Soit raisonnable, quand même... hein ?


Morton ?
Mon chaton...

Un soupir.
Je ne pensais pas que tu étais aussi émotif.
Tu as cru que j'allais te tuer...
Pourquoi l'aurais-je fait ?
Tu n'étais pas serbe, comme Ozev Zigeh... C'est bien serbe comme nom, je me trompe  Goran?
En plus, contrairement à l'autre con, tu avais tout compris à notre fonctionnement, toi..
Je ne sais pas ce qui t'as traversé l'esprit.


un silence.

Mais tu t'es barré.
Et on ne quitte pas les Quatre-Doigts.
Maintenant, tu es sur ma liste.
Et je pense que je trouverai bien quelqu'un, à un moment, pour te couper la gorge et les couilles.
On trouve facilement des gens capables de rendre ce genre de services.
Contre un peu d'acier... Tu vois ?


Il se tait.
Avis aux amateurs.

Il change de sujet, le ton est badin.
Pour le reste, l'espagnole.
je n'ai pas tout compris de ce que tu as dit. Mais tu fais des efforts, c'est bien.

Un petit silence pour ponctuer ce compliment.
Il faut que tu saches que mes Doigts, ce sont des femmes, toutes jeunes et canons.
Donc les hommes mûrs, c'est pas ici que tu vas les trouver.
Le plus vieux c'était Ozev, tu vois ? Et Morton, mais il est déjà chez toi.
Il n'y a pas de cerveaux non plus ici, désolé.
Nous sommes tous cons comme des manches.


il coupe.
 

Le ton est fidèle à lui-même.
Monocorde, pragmatique, non sans froid (sang froid ?) et parfois moqueur.


"Monsieur Law, vos véritables moyens, je les connais.
Et je connais également votre ressenti envers ma personne.
Ces gens, qui me suivaient dans les montagnes, n'étaient sans doute pas là sans raison.
Un peu d'acier dîtes-vous ?
Combien ?
La moindre des choses que je puisse faire pour mes hôtes, c'est de faire monter les prix..."

Un rire se fait entendre, puis un silence et finalement un long baillement.

Hum...Alex....hum....
Hum....


Elle réfléchit, tapote sur l'appareil et finit par dire :

poulé mouillée tu es !
à ne savoir faire toua tout seulé !


Puis elle s'adresse à Jian qui ne doit pas être bien loin pour capter :

Jian ?
mi gatito ?
Bueno, te vas a divertir!
Ten cuidado donde pones tus dedos!
Porque si tienes que tapar todos los agujeros que Alex tiene con todas las chicas de sus dedos ...
¡¡Harás mujeres felices !!
¿Comparte el Alex o se los guarda para él?


y mierda Tengo arena pies completos el hombre es un lobo para el hombre

Ouais Alex, il parait qu'on a écrasé et mutilé quelques Vikings et leurs copains. Mais ton mec là, c'est pas moi qui l'ai fini, c'est mon pote Quazimodo. Un chouette gars, si si... Et je sais pas ce qu'il aimerait, à part une Esmeralda peut-être ? T'as ça sous la main ? Même si elle s'appelle autrement, c'est pas bien grave... Alors, hum ?


J'ai des saloperies toutes neuves pour toi, mec.

Morton ?
Si je te raconte tout, tu n'auras plus la surprise.
Laisse-moi donc tranquillement discuter avec les gens qui t'accueillent !
C'est dingue ça, cette difficulté que tu as quand tu ne contrôles pas tout !
Laisse-toi aller un peu... Laisse couler !
D'ailleurs, tu me diras si Erika est mignonne ? J'aime bien sa voix, à elle.


Un rire, pas très joyeux, en fait.

L'espagnole ?
Désolé, mais j'ai cru comprendre que tu cherchais des gens avec des poils gris aux couilles.
Moi, je suis la jeunesse incarnée !
La bite bien dure, certes, mais à peine quelques poils sur le menton...

Qu'il fait crisser avec ses ongles, d'ailleurs.

Quant à toi, Jansen... J'ai demandé un peu là, juste ceux que j'ai croisés...
Alors pour ton Quazimodo, il y a deux options, pour le moment.
La simple et efficace, en plus son nom se termine en "a" : Ghalyela.
Une baiseuse hors pair, à ce qu'il paraît, je dois être un des rares qui ne lui soit pas passé dessus, ou dessous, d'ailleurs.
Je pense qu'elle est capable de satisfaire n'importe qui.
Il y aussi, s'il aime les trucs un peu bizarres, la possibilité de se faire une belle esclave qui bouge encore, Heden qu'elle s'appelle. Elle est blonde, vraiment bien foutue et quand elle se réveille elle te dit de ces saloperies... à faire bander un mort !
Elle est offerte avec Jakob, un grand gars un peu timide, qui participera à hauteur des exigences de ton bonhomme... Il la fourrera avec lui ou lui fourrera le cul quand il s'occupera de la blonde.

Il soupire...
Bien sûr, ces gourmandises sont à consommer sur place.
D'autres pourraient être intéressées, c'est dingue d'ailleurs comme chez les Quatre-Doigts il y a du monde qui aime rendre service, j'en suis tout ému là...
Mais elles aimeraient bien voir sa gueule avant.
Et s'il est propre aussi.
Elles ont la bouche délicate, tu vois ?

Un silence.
Mais elles ont soif, par contre... la météo pourrie de cet été qui ne se termine pas, tu comprends...
tu me dis ?

"Monsieur Law, vous avez des excuses pour tout.
Et vous n'êtes jamais responsable de rien.
Parlez, parlez, je vous en prie.
Épanchez-vous.
Vous semblez éprouver le besoin de justifier l'injustifiable.
A savoir que vous n'avez tué ce soir-là que pour...
Un petit coup dans le nez...
Et un majeur profondément enfoncé dans le cul.
Parce que, ça, la branlette, qu'est-ce que vous l'aimez....
Et vous aimez qu'on vous suce aussi les boules, j'en suis persuadé.
Vraiment désolé de vous avoir déçu..."


L'homme sourit derrière son micro.

"Quoiqu'il en soit, toujours un plaisir de participer à l'un des nombreux concours de zizis de ce désert.
Je vois qu'on avance."

"Wowowow, mais on tape dans la concurrence déloyale, là !
Une communauté remplie d’putes serviles ?!?

Franchement j’y crois pas des masses, moi j’dis qu’ça pue la disquette !
Genre, va falloir taffer à vie dans un camp d’travail pour payer la note.
Limite publicité mensongère, ouaip.

Hey, si besoin, j’livre à domicile et j’mets pas un contrat sur ta gueule après la passe si tu r’part dans ton coin. J’ai un cheptel bien nourri, élevé en plein air, pas d’la poule en batterie qu’y’a l’gout d’foin.
Vous laissez pas avoir par les casseurs de prix, quand c’est gratuit, c’est toi l’produit, mec !

L’artisanat à l’ancienne, y’a qu’ça d’vrai, moi j’dis."


Respect Zee Yodel !

Ah oui tiens, encore en vie Heden ? Un moment qu'on l'entend plus... Je l'avais même oubliée. Bref. Je laisserai Quaz' réfléchir à tout ça, ouais, et on te redira. Par contre pour la venue, on a des trucs prévus tu vois. Toujours un peu de ménage, par ci par là. Tu sais ce que c'est... 


J'ai des saloperies toutes neuves pour toi, mec.

-"Arretez de faire sortir du caca de vos bouches. Arretez. Jakob aime pas le gachis de caca"

Il n'y a pas dire, c'est quand même chouette un été qui se termine.
Il a causé directement après s'être branché sur la fréquence.
Il reprend.
Après, c'est pas pour ça que je vous cause.
Je viens pour passer une petite annonce.
Alors...

bruit d'un papier qu'on défroisse.
On recherche des mecs ou des nanas qui savent trouver du matériel, des fouineurs et des fouineuses.
Contactez-moi pour déposer votre candidature.

Il renifle...
Si t'es un espion ou une espionne, tu peux venir aussi, on s'en branle.
J'informe tout le monde d'ailleurs qu'on vient de trouver un joli flingue...

Un silence...
Et là, je suis en train de le regarder, puisque je l'ai dans les mains, il est sacrément chouette !
Il se marre.
Voilà... Nous on donne toutes les infos que les espions doivent récupérer, comme ça, les espions ils s'emmerdent tellement à être inutiles qu'ils finissent par nous rejoindre.
Parce qu'on est marrant ici.

Sauf quand on a soif.
Quand on a soif, on n'est pas très marrant, j'avoue.


Il soupire, semble parler à quelqu'un pas loin...
Kaze ? je leur dis qu'on a un bateau pour les faire rager ?
-...


Un silence, un peu long...

Je dis rien de plus... Mais putain ! Si vous saviez le nombre de caisses qui trainent dans la flotte !

Un rire et il coupe.

 


"L'âge d'or est terminé."

" Je suis un peu tenté, j'ai toujours rêvé d'être un espion : les supers gadgets, la jolie voiture. Mais bon, c'est surtout les belles espionnes à tomber qui m'intéresse... C'est le cas au Sac ? Car bon, le flingue et le bateau, ce n'est pas ça la vraie vie... "


" J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

Il parle dès qu'il a établi la connexion.
Salut, c'est Alex Law, Morton t'es là ?

Un silence comme s'il patientait, on entend presque un tapotis sur la radio.

Morton !!
MORTON !!
Bon... fais chier... si quelqu'un le croise qu'il lui dise que je l'appelle ici.


Il grogne un peu...

Bon, Morton, tu te souviens quand on s'est rencontré ?
Tu étais presque mort, tu puais déjà la gangrène... Tu te vidais de ton sang, de tes forces, peut-être même que tu te faisais un peu dessus.
Tu te souviens quand je t'ai porté pendant plusieurs lieues ? Quand je t'ai donné quasiment toutes nos réserves pour te soigner alors que tu suçais déjà le Sergent, pourtant...

Il s'interrompt brusquement.
D'ailleurs j'ai appris que quand tu l'avais retrouvé, tu lui avais refilé la lance que je t'avais donnée et qu'il s'est barré sans te faire de bisous !
Il rigole...
Enfin bref, quand on t'a sauvé, on t'avait demandé de noter un peu les soins qu'on t'avait fait, histoire que ça serve un peu aux autres et manifestement, tu ne l'as pas fait.

Un long silence.

Alors là nous avons Kirth.
Un brave homme arrivé chez nous en tant qu'esclave, que nous avons nourri pendant au moins 5 lunes pendant que la nana qui l'avait capturé mourrait avec une lenteur incroyable...
Pas de production tandis qu'on le maintenait en vie... Et là...
Merde.
Il sent comme toi.


il s'éclaircit la voix.

Alors Morton...
S'il reste un peu de bonté dans ton coeur de traitre...
Pour aider les gnentils Quatre-Doigts... qui aident tous les pauvres hommes et les pauvres femmes qui errent dans le désert et qui ne font pas leurs égoïstes...
Rappelle-toi donc le remède et donne le moi.
Ericka ? Tu pourras le tuer après.
Merci d'avance.


Il manque de couper.

Et Raoul ?
Si tu veux savoir si on a de belles espionnes...
Viens nous espionner !
Tu apprendras qu'on sort nos arcs pépère, à cette lune.


Il coupe.


"L'âge d'or est terminé."

"Je n'ai jamais nié ces faits, monsieur Law.
Mais vous avez eu la facheuse idée de vous couper quelques phalanges.
C'était la meilleure et seule façon de vous faire un doigt, n'est-il pas ?
Si vous me passez l'expression...
Quant au Sergent...
Vous savez...
Contrairement à vous.
On n'a pas vraiment besoin de se parler longtemps pour se comprendre.
Et vous seriez étonné de son réel avis à l'égard de la Main.
Loin, très loin de votre attitude à son égard...
Vous voulez le remède ?
Je vous le communique en privé immédiatement.
Et euh...
J'oubliais...
Tuez-moi ou faites-moi tuer si ça vous chante.
Oh, oui !
Ça me fera des vacances, loin de votre monde de clowns.
Pour ne pas dire de clones..."

" 'Faut amputer.
Il a du choper l'SIDA du cul ou un truc du genre, à force d'etre nourrit à rien foutre pendant qu'vous crevez d'soif.
Ou bien c'est la vérole qui l'prend en traitre, vas savoir...
En tous les cas, 'faut amputer avant qu'ça s'répande."


Respect Zee Yodel !

Ronald règle sa fréquence, décroche son microphone, et démarre l'enregistrement de sa voix calme.

Ici Ronald Lee Ermey.

L'irrespect de monsieur Law à mon égard ne me fait ni chaud ni froid, monsieur Morton, ne vous inquiétez pas pour ça. Je me suis fait à l'idée qu'il se plaisait à jouer au petit chef dans son cul-de-sac, et que malgré le fait que la taille de son melon lui empêche d'enfiler un T-shirt, il a du mal à réfléchir droit lorsqu'il s'agit de discuter aimablement...


Il marqua une petite pause, hésitant à dire ce qu'il voulait dire. Mais il se lança tout de même.

Néanmoins, je préfère vous prévenir tout de suite... J'ai abandonné l'uniforme. Ou plutôt, j'ai "enfin" abandonné l'uniforme des Marines. Et ce que ça implique...
Bon, si vous voulez continuer à m'appeler Sergent, je ne vous en voudrais pas. Mais cela n'est plus nécessaire.


Mais les habitudes de l'ex militaire avait la vie dure, de toutes évidences, alors il termina quand même.

Terminé.

" Après réflexion, je ne ferai jamais un bon espion. Je ne sais pas mentir. Mais en y réfléchissant, une petite croisière s'amuse sur le bateau avec vos espionnes... je ne dis pas non... Vous n'auriez pas des offres dans ce genre ? "


" J’y pense, donc je suis. J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

En même temps, Morton, tu le sais bien, toi, j'ai pas eu besoin de la couper quand tu étais parti.
j'aurais dû me douter en fait, vu celle que tu avais choisie.
j'ai appris que t'étais viré de partout.
Finalement, c'était nous ou tout le monde qui étions cons ?
Si tu reviens avec une lance et la viande de deux cadavres, je te fais un bisou et je te pardonne ta lacheté.
Tu vois, c'est nous les plus kawaii, non ?

Il se marre.

Il respire un grand coup.

Je rassure tout le monde. Il est sauvé, mon Kirthounet.
Vous vous sentez tous mieux hein ?


Un petit silence, comme s'il préparait ses mots.

Sergent...
je vais avoir du mal à t'appeler autrement, même si t'as été dégradé.
Tu imagines si je t'appelais Ronald !
Ha ha !

Le rire dure un peu.
Ronald ! quelle idée ! Je comprends que tu sois comme ça, avec les parents que t'a eu mon pauvre.
Finalement, je te plains... Tu étais un roi et tu as fait des choix de merde.
J'avoue... on peut tous en faire.
Je ne dis pas que ça ne m'arrivera pas un jour, mais je t'avoue là, je profite quand je te vois sans doute responsable d'un baveux pourri dont personne ne veut.
Quelle déchéance... Vraiment.
Si un jour, t'en as marre d'être maltraité comme ça, tu m'appelles ? Quand tu auras bien courbé l'échine, on saura te redresser. Ici, tout le monde à le droit à un nouveau départ. Les Quatre-Doigts, c'est un peu comme une sorte d'espoir qui s'ignore.

Après cette longue tirade, il soupire.
Raoul ?
Tu sais les bateaux sont rares, encore... On en profite bien en ce moment. La troisième croisère autour du continent du sud va bientôt démarrer, tu as loupé le départ.
D'ailleurs, comme je l'ai déjà dit par ailleurs, je n'ai aucune idée de qui est avec qui dans ce bordel.
T'es avec Rose et son mec, avec Jansen ou avec l'Enclave... je ne suis vraiment rien du bordel ambiant ! J'ai trop de boulot avec les Quatre-Doigts...
Tuer tout ce qui dépasse et qui est insolent et égoïste, c'est usant !
Après, je te comprends, un espion qui n'espionne rien déprime.
D'ailleurs, juste pour les faire déprimer encore plus... Je vous informe que de gros groupes d'origine très variées vont commencer à arriver chez nous pour se refaire une santé ! J'ai hâte que des ennemis se croisent ! L'ambiance tout ça...


Un long silence.


Les Quatre-Doigts vous embrassent tous.
Ils vous emmerdent aussi.
Avec de la quantité.
On a Jakob ici, quand même.


"L'âge d'or est terminé."

"Monsieur Low...
Vous savez...
J'ai fait le tour comme on dit.
Et contrairement à ce que vous pensez...
Je suis le plus heureux des hommes.
Je m'attache peu aux jugements des baveux et des concierges.
Contrairement à vous sans doute...
Je ne reviendrai pas.
Ni dans votre taudis, ni dans un autre.
Et aucun ne sera troublé par ma présence.
Cessez de vous plaindre, voulez-vous ?"

Alex... Il y a des fois où tu ferais mieux de te taire plutôt que passer pour un ignorant. Parce que là, c'est le cas Cariño. Et change de lunettes, parce que tu vois vraiment très mal, je t'assure. C'est pas bon pour toi ça, tu pourrais finir par être aveugle, tu sais ?


J'ai des saloperies toutes neuves pour toi, mec.

L'ex-militaire règla la fréquence de sa radio, décrocha son microphone, et démarra l'enregistrement.

Ici Ronald Lee Ermey.
Monsieur Law...

Alors comme ça, vous essayez vraiment de m'atteindre un temps soit peu par tous les moyens, hein ? Non mais sérieusement, vous venez me parler de mes parents ? Vous êtes tombés si bas... Même si vous n'étiez déjà pas très haut, soyons d'accord.
Vous les avez connus au moins mes parents ? Bizarrement, ça m'étonnerait, ils vous auraient appris le respect, ce dont vous manquez terriblement.

Bon, par contre je suis très heureux d'apprendre que vous me preniez pour un roi. Nan, vraiment, ça me touche. Mais je vous en prie, ne me plaignez pas, je suis bien mieux là où je suis que là où j'étais.
Et vous auriez pu demander à monsieur Dong, avant qu'il ne meurt, si j'ai ne serais-ce qu'un seul baveux sous mes ordres...
Mais comme vous le dites si bien vous-même, vous ne suivez pas la géopolitique actuelle, alors essayez de vous abstenir de donner votre avis, vous voulez bien ?
Vous savez, malgré le fait que l'on vous oublie assez vite, vous êtes tout de même là pour nous rappeler que vous existez bel et bien, et qu'un flot ininterrompu d'âneries sort continuellement de votre bouche.

Mais passons.


Il renifle un coup.

Désolé, mais un "nouveau départ" les pieds dans la merde, ça ne m'enchante guère, surtout à vos côtés. Non, franchement, le suicide m'a l'air bien plus agréable.
Mais ne vous inquiétez pas, nous verrons bien qui redressera l'échine de qui lorsque nous nous reverrons, monsieur Law.
Et j'imagine que vous savez où je vous les mettrais, vos quatre doigts...

Terminé.

"Gamin, on s'en bat les couilles d'la taille de tes crottes et des gars qu'tu mènes en bateau.

Pourquoi tu racontes ta vie d'bourgeoise dés qu'une gagneuse te ramene un canon, ou qu'tu fumes des esclaves ?
T'as l'impression qu'ça t'donne du mérite ou tu crois qu'ça interesse quelqu'un ?

C'est toi l'plus excité quand les gros groupes virils viennent s'occuper d'tes femmes.
Alors profites avec les yeux pendant qu'elles répandent tes maladies, au lieu d'phantasmer d'uniforme en publique, c'est dégradant !"


Respect Zee Yodel !

Vous avez raison, j'y panne quedalle à vos salades et vos guéguerres.
Je vais d'ailleurs embaucher une personne pour m'expliquer tout ça ! Une professeure de vos conneries !
Comme ça je paraîtrai moins con à la belle Jansen !

Il renifle.
Et ça, c'est un but !
Je vous jure... rien qu'à l'idée de lui paraître intelligent, j'ai le futal qui vibre.

Un petit silence.
Sergent ?
J'ai rien compris à ce que t'as dit en fait.
Désolé.
Mais je venais pas pour ça, au départ, je découvre en passant, on m'a causé du petit Yodel. C'est ça ?

Une toux parfaitement maîtrisée.
La voix est plus froide.

D'où tu parles mon grand ? T'es affilié à qui ? T'es juste un kéké qui parle dans le désert où tu es la voix de quelque chose de plus grand que toi ?
Un petit tapotement sur la radio.
C'est important que je sache, j'ai eu une idée.
Il rit et coupe.


"L'âge d'or est terminé."

"Petit, v’là un message important pour toi d’la part de l'univers :

Si ton but c'est d'paraître moins con, la meilleure idée c'est d'fermer ta gueule.


J'vais pas m'plier en quatre pour rentrer dans tes p'tites cases, et j'ai pas b'soin d'lever l'doigt pour l'ouvrir, moi.
C’est p’tet un concept que t’as pas : penser avec sa tête et assumer çqu’on dit sans s’cacher dans une appartenance.
Elle viens d’où ta prévalence à toi ? Des gens qui t’suivent sans réfléchir ou du matos que t’as pas mérité ?
‘F
audra attendre la l'çon d’la pute à lunette qui t’fait la compta, c’est bien d’ailleurs lseul truc que j’pourrais t’envier.

Ou tu t’es senti pousser trois poils parce que ça grouille de zombis dans ton p’tit coin privé ? À ton avis, c’est ton charisme ou ta gestion qui attirent tant ? C’est quoi ton rôle dans tout ça, porte-parole ou juste parasite embarrassant ?

Hey ! Mon p’tit ?
T'aimes le chiffre et tu dis d'la merde en quantité. Et tu viens flamber ici comme la cité d’en face. D'ailleurs, t’as rien fait dans st’histoire, non ? Hombre ?

T’en connais pourtant des choses, pour un mec qui comprends rien.

Et t’as l’air de t’réjouir d’la situation, ‘faut bien quelqu'un qui en profite, tu m’diras. J’trouve qu’on t’ménage beaucoup trop, pour une maladie opportune. Vingt lunes que tu drague le sergent en t’prenant des râteaux, ça d’vient gênant.

D’mon coté, j’fais les calculs de tête et j'comptes vite, et j'parie en plus que t'es mauvais avec les nombres."
 


Respect Zee Yodel !

A nouveau la voix du Majeur.

Yodel ? Il était temps ! J'ai failli attendre.

Il soupire.

Maintenant que tout est en place, je fais l'annonce suivante.

Bruit de papier qu'on défroisse.

A compter de cette lune, le Sac devient communauté ouverte.
Tout groupe constitué qui se sera annoncé pourra venir jusqu'à chez nous pour se mettre à l'abri et surtout, se refaire une santé à pas cher.

Une longue respiration.
Bref, vous venez, vous vous installez un peu à l'écart, surtout si vous puez.
Vous nous refilez toutes les merdes qui encombrent vos sacs.


Il se marre.

Ensuite, le Sac met à votre disposition TOUS ses bâtiments, en accès libre.
Vous voulez vous refaire une santé ? Vous vous la refaites.
Vous voulez fabriquer des outils, des sacs, des travois ? Vous les assemblez.
Vous voulez récupérer des lances en bois, des arcs ? Vous vous les fabriquez.
Et vous partez avec.


Un bruit comme s'il repliait son papier.

Voilà.
C'est tout simple.
Pas de chipoterie sur ce que vous gardez ou pas, un minimum de drogues, vos outils, vos rations, vos sacs, vos armes, les objets qui vous importent, d'accord. Le reste, c'est pour nous.
Tous les minerais que vous nous laisserez vous serviront sans doute un jour.


Un long silence.

Pourquoi ?
Les Quatre-Doigts aiment quand c'est le bordel !
En tout cas, moi j'adore.



On dirait presque qu'il a coupé sans bruit.



Mon petit Yodel.
Tu vas être un peu le cadeau de lancement de notre nouveau programme.
Une sorte de réclame à toi tout seul, pour que les gens ils sachent que je dis la vérité.

Il s'éclaircit la voix...

Peuples du désert ! Raclures assoiffées de sang !
Vous avez 5 lunes pour buter Yodel.
Deux arcs offerts à ceux qui l'auront tué.
Arcs  livrés, si nécessaire, aux abords des montagnes, sans que vous ayez à les gravir.

Il renifle.
Comme je suis hyper sympa, si tu survis, Yodel, tu gagnes un arc.
A venir chercher chez nous, par contre.

un dernier silence.
En attendant.
Cours.

Il coupe.



 


"L'âge d'or est terminé."

" S'il faut aider à repeupler le Sac, je peux toujours donner un petit coup de rein si besoin. Enfin là, il faudra attendre un max hélas, j'ai un emploi du temps très chargé... Sinon, je ne suis avec personne. Je suis libre et indépendant comme tout explorateur en quête de terrain vierge. "


" J’y pense, donc je suis. J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

"IL EST FRAIS MON POISSON !!! IL EST FRAIS !!!"

"Ben j'te fais dl'effet, chef !

Y'a p'tet encore quelques erreurs de calcul, 'rapport à ton jet d'pisse que tu vois bien grand, mais j'note l'effort d'nous envoyer un peu d'animation, franchement.

J'pense qu'tauras jamais l'occasion d'tenir ta promesse, mais t'es plus à ça.
J'vais t'laisser un peu avec ton bordel, vu qu'tu prêtes tes punching-balls, j'suis toujours sport quand on m'paye un coup.

C'est ta récompense, p'tit loup."


Respect Zee Yodel !

Rose s'éclaircit la voix un moment avant de prendre la parole, y allant bon train en raclement de gorge. Une forme d'hésitation, peut-être.

"Ouais bon. Je vais y aller de mon petit truc aussi...Moi ce que j'pense, c'est que le lot du gagnant est un peu pourri. Non franchement, deux arcs pour nous esquiver nous, c'est quand même pas très cher payé. Tu trouves pas, Alex ? Tu sais...Je rêve toujours de notre pique-nique le soir, avant de m'endormir. Tu m'en voudras pas d'avoir coupé court à notre précédente discussion, hein ? C'est que je faisais pas trop de politique et ta proposition là...Bref. On peut en revenir au sujet principal, peut-être."

Un gloussement, léger, caractéristique de l'amusement.

"Il se trouve qu'on l'apprécie Yodel par chez nous, tu vois. Disons qu'il nous a enlevé un caillou coincé dans la chaussure et ça c'est vachement cool d'sa part. Non franchement, c'est un peu insultant cette histoire d'arcs. Tu veux pas qu'on monte l'enchère ? Que ça devienne intéressant ? Ou alors on s'fait des p'tits échanges de bons procédés...Nous aussi, on voudrait bien la tête de deux-trois personnes. Je peux en parler à l'archange, si tu veux, d'ailleurs. Il aime bien faire des paris. Il joue super bien au poker, tu savais ?"

Rose !
Un silence.

Oh ! Je suis content de te recauser !
T'es devenue toute silencieuse quand je t'ai dit que pour ton plan de carrière fallait que tu dises à tout le monde que tu bossais pour nous !

Il se marre.
Puis change légèrement de ton, mais ça reste très cordial.

Pour Yodel.
Putain la honte quand même.

Il rit encore.
Et tu le laisses parler comme ça à n'importe qui ?
Même moi, je surveille mieux mes gars ! Et pourtant on me reproche d'être trop patient... Enfin... des fois... Bref...


Une sorte d'hésitation, dans la phrase qui suit.
Après, dans le fond je m'en fous.
Comme il est avec toi, il ne se fera pas buter dans les cinq lunes.
En même temps, il ne viendra pas chercher son arc.
Quoiqu'il arrive, j'ai pu parler de mon truc, et grâce à toi, j'ai gagné au pire un arc, au mieux deux !


On entend comme des bruits de trucs qu'on bougent, derrière.
Genre un mec qui ferait des tas de quelque chose.
Il coupe.


"L'âge d'or est terminé."

La légèreté du ton est suivie. On peut même aller jusqu'à dire qu'elle a l'air franchement contente de leur petit échange.

"Alors déjà, y'a erreur. C'est pas un de mes gars...il a juste obtenu une image. T'avais ça les bons points à l'école, toi ? T'en recevais dès fois...? Et puis même s'il était avec moi, j'vais t'dire...j'm'en cogne sévère de ce qu'il dit et à qui. J'suis pas sa mère. Au mieux y'a le risque qu'on soit juste pas d'accord lui et moi et au pire...ben il perd une main, sûrement. Les temps sont durs, putain. Ca donne envie de chialer, non ?"

A défaut, elle lui sert à nouveau un rire détendu.

"Et donc ça t'intéresse pas qu'on augmente un peu ta récompense là ? Qu'on bosse ensemble ? Moi pour toi et toi pour moi. Et t'as vu, c'est quand même beau la technologie. Ca s'annonce publiquement...et en direct. Ca aussi, ça pourrait m'faire chialer."

-"Si vous pouviez vous retenir de faire caca avant de venir, Jakob sera content."

"C'est trop tard, monsieur Jakob.
On est en plein laxatif."

Toujours la même voix.

Bien !
Bonjour Peuples du Désert !
Ah putain !
Je viens de récuperer Jakob là !
Tout dégoulinant de merde et foutre !
Il a l'air content, mais les salauds qui l'avaient attirés dans un piège l'ont abandonné.
Parce que ouais...
On course des salauds là...
Des vrais petits sournois...

Il renifle, se racle la gorge et crache, sans doute un gros molard.
Cette petite fiote de Nick Sax et ses congénères ont fuit comme des lapins.
On aurait pu discuter, sympa... Se raconter des histoires de fesses.
Mais non...
Ce sont des chiens chiens obéissants.
Initiative limitée.
Des toutous à sa mémère.

Il souffle.
La mémère s'appelle Tiffany.
Elle a d'autres petits chiens chiens...
Elle les promène, par petits paquets...
Des caniches qui frétillent de la queue en voulant faire les beaux.
Je vous donne des noms là...
Vous pouvez vous servir...
Nickinou, déjà, bien sûr...
Rosannal, son mignon.
Zillah, une brune qui n'aime pas être baisée.
Tiffany bien sûr et j'ai un autre nom sur le bout de la langue.
Mais ça va me revenir.


Il tousse un grand coup...
Il s'éclaircit la voix.

Tiffany ?
Ton projet d'aller dans les souterrains pour je ne sais quoi et te la jouer libre de toute attache ?


Un silence.

Tu peux te le mettre au cul.
Coupure sèche.


"L'âge d'or est terminé."

Putain, on ne peut même plus s'branler tranquille, sale fils de pute. Les aut' bougent, j'bouge la bite à l'air putain d'ta race. EH LAW ! TU PEUX ALLER NIQUER TA MERE LA PUTE !! TU VOIS ? TA BONNE GROSSE MAMAN AVEC SA CHATTE NAZE, FILS DE PUTE ! SI TU NOUS SUIS, C'EST QU'ON LE VEUT BIEN PAUV' MERDE ! PENDANT C'TEMPS-LÀ, TON REFUGE DE CHIASSE N'EST PLUS VRAIMENT SECURE... PAS VRAI ? HEIN GROS FILS DE PUTE !? T'ES VRAIMENT LE ROI DES CONS, PAUVRE MERDE DE RESIDU D'FLAQUE DE PISSE !!!


Fais une bonne action sale fils de pute. Bute un juif (ou un nègre).

Un peu plus tard...

SALE FILS DE PUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTE DE MERDE LAAAAAAW !!!!!!!!! JE TE BOUFFERAI VIVANT !!!!!!!!!! PUTE !


Fais une bonne action sale fils de pute. Bute un juif (ou un nègre).

Un peu comme des voix off, en fait...
Comme s'il s'adressait à d'autres...
Mais la radio branchée.
- C'est qui celui-là, il est avec eux ?
- ...
- D'accord... Attends j'écoute ce qu'il dit quand même, je monte le son...

  .....................OSSE MAMAN AVEC SA CHATTE NAZE, FILS DE PUTE ! SI TU NOUS SUIS, C'EST QU'ON LE VEUT BIEN PAUV' MERDE ! PENDANT C'TEMPS-LÀ, TON REFUGE DE CHIASSE N'EST PLUS VRAIMENT SECURE................  
- Quel boulet, je baisse là... 
.................... EIN GROS FILS DE PUTE !? T'E
- ...
- Donc il était avec eux. Ok.



Il semble se rapprocher du micro
La voix est plutôt chaude.
Salut toi ?
Il paraît que tu fais partie des mecs qui étaient avec Nick...
Désolé, je ne sais pas ton nom...
Tu t'appelles comment mon mignon ?




Un soupir
Pas grave, me le dit pas si tu ne le sens pas.
Mais je comprends ton énervement.
T'as eu chaud au cul.
Vraiment chaud... Alors c'est normal, l'excitation de la fuite, tout ça...
Te vexe pas, hein ? De toi et tes potes je connais que votre derrière !
En train de courir devant mon nez dès que je m'approche.
Après j'imagine quand on a peur... On crie, on dit des gros mots... Je comprends.
Vraiment. Le coeur qui bat si fort. La sensation de vide au creux du ventre.
Ce n'est pas grave.
Calme toi, respire avec le nez...
Cours vite dans les jupes de maman, petit...
Sinon...

Un petit rire.

La prochaine fois, on ne te loupera pas.
T'imagines ?
Tu n'auras plus à crier.
Jamais.
Tu seras enfin heureux.


Un gros blanc.
Comme s'il allait reparler.
Mais non.

Juste le bruit de deux bises... des sortes de smacks exagérés.

Il coupe finalement.

 


"L'âge d'or est terminé."

TU PEUX TE FOUTRE DE MA GUEULE BAISEUR DE P'TITES RETRAITEES, SALE FILS DE PUTE MAIS....

...


gros blanc

HinhinhinhinhinhHAHAHAhAHARKARKARKARK... la vérité ?

...

La vérité ? LA VERITE C'EST QUE JE BAISE TA MERE AVEC DU PAIC VAISSELLE FILS DE PUTE ! ET JE TE FORCE À SUCER TON P'TIT COUSIN HANDICAPE ENCULE D'TA RACE !!! MOUARKARKARKAKRK !


Fais une bonne action sale fils de pute. Bute un juif (ou un nègre).

AHNON!
ILAI'AMOA!
PATOUSH!
SAIMOAKIBUT'RAI7ENKULÉ!

TA GUEULE PUTE ! ON PARLE ENTRE HOMMES LA ! VA TROUVER TON CLITORIS, PUTE.


Fais une bonne action sale fils de pute. Bute un juif (ou un nègre).

une voix féminine avec un fort accent anglais parle, elle te tente de se donner des grand airs, alors que c'est très palpable qu'elle viens plutôt des bas quartiers

Bonjour monsieur le régisseur de la cité du sac.

Ici la Matronne de tout le grand Sud, enfantrice de so many Boys, Rédactrice des mémoires de Sun Tzu, Planifcatrice aux plans inconditiellement supérieurs sur l'excessivement long terme.
vous me portez la direction des groupe de rosana, de peneloppe, de nick, de Zillah... Mais vous êtes loin du compte petit homme.

Je dirige également au moins 3 groupes de nomades supplémentaire, 4 expéditions navales ainsi que 2 équipes de mineurs chevronnés et discrets

Je dirige également l'enclave, ceux qui la gère ne sont que mes pantins.

Ah oui je suis aussi responsable de la mutinerie/suicide d'un chef du nord


Elle ne peut pas s'empecher de ricaner comme une dinde a la fin

hey dude come on.... put your brain on.

Je suis chef de mon cul et a la limite de mon groupe, voir du groupe a Zillah quand elle est pas trop mal lunée. On a aussi un cyborg vampire au QI de 6500 sur un paure dériveur, et on est armés de... attention... 4 PETITS ARCS, y'a une bébé fennec, un gigolo qu'on a du mal a habiller, un preacher, une mécanicienne, une tarée schzyophréne, une bimbo, un cuistot, et une semi cadavre qu'on retape ! et tout ça pauvre cons, c'est les faits, pas des élucubrations de ton cerveau malade visiblement... faits que je t'ai exposée en tout franchise en passant.
Pardon 5 arcs avant que tu nous raquete hier soir, avec toutes nos munitions et notre drogue tout ça... pourquoi ? parce que Nick vous a filer entre les doigts... donc comme était la sous votre main comme des cloches vous vous etes vengés sur nous comme un gosse dans une cour de récrée.
D'ailleurs c'est pour ca cette bête mascarade, un pretexte pour justifier ton raket de bas niveau ?

Mais ta pas des conseiller dude ? non parce que je comprends qu'un dirigant peut tomber dans une bête paranoïa, mais qu'il ai personne d'assez lucide pour lui expliquer que si je voulais partir en guerre contre le sac, j'aurais pas envoyer 2 petits groupes dans votre gueule directement, mais un gros ? non ? personne ?
Que sinon on est qu'un groupe sans intention bélliqueuse qui a bosser a l'enclave pour avoir quelques petits arcs, et qu'on voulait faire juste ce qu'on a dit, a savoir explorer ?
Qu'on a jamais rencontrés, ou parlé avec un seul membre du groupe de nick ?
Que l'autre taré violeur public veut violer une gosse dans mon groupe ?
Fuck, t'es pas captain obvious toi...

Et maintenant tu montre tes gros bras en me disant que tu bloque l'accés a mes envies, non mais quel interêt ? Tu devrais pas t'occuper de nick, peneloppe et je sais pas qui sont bien plus proche de ta ville que toi maintenant ?
Ah pardon "brain damaged mode" : PENDANT QUE JE PILOTE NICK QUI VA PRENDRE TON SAC.


Elle ricane encore comme une dinde

Look i am SUPERGIRL with my lasers eyes i open a breach in your MOUTAINS ! Go my baby Nick GO !

puis a voix basse elle dit a son groupe

Il me faut une cape, il me faut une putain de cape !

puis d'une voix solanelle comme au début elle rajoute grossiérement

Mes Armées du nord, il est temps, LEVEZ VOUS LES ZEKS ET MARCHEZ DROIT SUR LE SAC, PILLER VOLER ET TUER

puis  a voix basse dépitée

Douchebag..

« Heureusement qu’on est bien informé grâce à cette radio ! C’était donc à cause de cette Tiffany que je dors mal en ce moment et que j’arrive plus à débander ? Tout s’explique, moi qui pensait que c’était à cause de ces pilules bleues qu’on m’a fait avaler à l’insu de mon plein gré... »


" J’y pense, donc je suis. J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

Nick semble essoufflé, l'accent factice et les poumons de l'Italien en ont pris un coup

Ciao lé amis... lé amis dé la ..Main!

De toute évidance cette course dans les marais n'a pas était de tout repos. Il prend une longue inspiration...

Jé té l'ai déjà dit Alex...Vous ... Vous né devriez pas vous balader dans la zone ! Longue inspiration
Des putains dé fils dé poutes laissent des maccahabés accrochés oune peu partout ! 


Ricane

Ecoute Alex, vu qu'on à oune peut d'avance, on va té défoncer ton poutain dé Sac qué tou a laissé à l'abondon !
On va lacher John et ça né sera pas beau dou tout!


 


Je vous ai appris à tricher, truander, resquiller et vous redevenez honnête dès que j’ai le dos tourné !

C'est gentil de penser à nous, Cariña. Mais t'inquiète pas, on oublie personne. Jamais.


J'ai des saloperies toutes neuves pour toi, mec.

Une radio qui s'allume.
Un rire.
Tiffany ! Je vois que dès qu'on cause de toi à la radio, tu ne peux pas t'empêcher de raconter des conneries !
Et tous tes petits boys qui trépignent aussi, en choeur.
Tiens ! Coucou Jansen !

Il soupire.
Le Sac vous attend.
Les bras ouvert, comme toujours, nous sommes des hôtes tellement accueillants !
Si vous saviez...

Il rit encore...
Je suis désolé pour vos rêves de promenade.
Je regrette néanmoins d'avoir été trop gentil avec ton petit groupe.
C'est ça qui me perdra.
J'écoute trop mes conseillers tu vois.
Je suis un piètre dictateur provisoire.
J'ai presque honte.
Quand je pense que tes petits arcs, je vais devoir maintenant les récupérer sur les cadavres de Nicky et ses potes.

Il souffle.
Allez ! Au Sac !
Tête basse...
Queue entre les jambes...
Tu te débarrasses de tout ce qui t'encombre là bas.
Sans faire de manières.

Il reprend
Parce qu'il ne faudrait pas que vous soyez tous à découvert là...
Dans le désert, au sud des montagnes, ou juste à l'ouest.
Avec tous ces camions qui traînent..
.
Et moi.


Qui arrive.


La radio se coupe.
 


"L'âge d'or est terminé."

Une radio au son pourris, une vieille voix, grave et naïve:

-"Jakob reconnais la voix du monsieurs qui crie dans la radio... C'est lui qui a mis son zizi dans ma gorge... OUI! ..."

JAKOB ? GROS DEBILE DE SALE HANDICAPE DE MERDE !! JE T'AI VU T'ENFUIR COMME UN LÂCHE, UN PETEUX DE FILS DE PUTE ! JE T'ARRACHERAI LA GORGE MOooOOOI-MÊME TRISOMIQUE DE COTOREP DE TA MERE LA PUTE !!!!!!!!!!


JE TE TUERAIS DE MES MAINS SOUS.... SOUS UNE TONNE DE MERDE ENFONCE DE FORCE DANS TON GOSSIER DE SALE HANDICAPE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

TU M'ENTENDS ORDURE DE MERDE !!!!!!!!!!!!!!!!!! SALE LEGUME HANDICAPE !!!!!!!!!!!!


Un clic et une musique se met en marche :

https://soundcloud.com/philippe-plouviez/legume-handicape
Fais une bonne action sale fils de pute. Bute un juif (ou un nègre).

« J’ai un peu de mal à y croire. D’après ce qu’on raconte, il avait plus de chance de se le coincer entre deux de tes dents que d’aller aussi loin pour te chatouiller la gorge... »


" J’y pense, donc je suis. J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

HA... HA HA... HAHAHAA

...

FILS DE PUTE. JE FAIS LE POINT DU MARI A TA SALOPE DE REUM APRES L'AVOIR LABOURE AVEC UN VUVUZELA, FILS DE PUTE.


Fais une bonne action sale fils de pute. Bute un juif (ou un nègre).

Putain mais qu'est-ce que tu racontes Alex... Franchement, qui t'as appris à t'exprimer hein? Tu ne peut pas le faire clairement et sans avoir l'air confu ? Et sinon, pourquoi tu associes notre Cheffe adorée à ces autres gens là ? Qu'est-ce qui te permet de croire que les conneries que tu racontes sont vraies ? Explique nous tout.

Elle soupire a nouveau

In fact you're just an asshole that it ? t'es juste un abrutis qui comprends rien a rien ?

elle dit a voix basse

ca se trouve il est si parano qu'il a vraiment cru a ce que je viens de dire, le second degré tout ça...hum

elle reprends en parlant un plus fort

Dude OPEN YOUR FUCKING EARS :
JE NE CONNAIS PAS NICKY, NICKINOU, ROSANA ( a part la chanson de toto). Du con.

Et le seul arc qui a quitter nos mains c'est celui que tu nous a volé boulet.

t'es tellement a l'ouest qu'on dirait un fucking american qui tire a la mitrailleuse dans un forêt en espérant toucher un lapin.

Tout ce que ta prouver jusque la c'est qu'on pouvait pas te faire confiance, donc oué on fait demi tour, parce que t'es tellement con que tu pourrais nous tuer, et t'a pas besoin d'un camion pour ça. Mais le plus beau c'est qu'on paye une putain de taxe et qu'on doit faire demi tour sous la menace, et ça little man, un jour tu le payera, et j'ai besoin d'un putain de dude chelou  et des ses copains mangeurs de caca ou violeurs public, j'ai tout mon temps.

T'aime bien te creer des ennemis la ou t'avais des potentiels amis. It's your Call, Asshole.


Puis la voix se calme du tout au tout, et c'est sur un ton plus doux qu'elle demande

Par contre c'est qui la fille la qui m'appelle "Cariña" c'est joli "Cariña" même si j'ai aucune fucking idea de ce que ca veut causer

elle reprends le micro tout de suite après toujours avec un ton doux, bien plus agréable 

Oh and Sweety Raoul ? Je ne sais pour ton erection mon chou, c'est des choses qui me sont déjà arrivées

Elle glousse comme une dinde

Je crois pas te connaître, on t'envoyer une photo de moi ?

Gros râle de douleur suivi d'un ricanement malsain. John est sans doute encore en train de se couper le visage avec son morceau de verre.

Muuuuurrrrgh.... oOOoooooorrrrghhh... TIFFANYYYyyrrraaaargh... je pouvions te dire que tu pouvons comptions sur nous pour partageions le bol de soupe. On n'attaquions que les prêcheurs qui pétions plus haut que leur cul. Mais moi j'aimions beaucoup ton façon de parlons.


Nouveau râle de douleur, John prends son pied à se lascérer le torse.

Raaaaaaaaah.... aaaaRRRRrrgh... ha... hahaha.... haha... h-hh..hhh... hh.... rrrruuuurgghhhhghghhg...


Live fast. Die.

Comme une radio qu'on laisserait branchée exprès.
La voix est calme, posée, comme si on parlait à un enfant.
On entend pas la voix de l'autre interlocuteur.

-Alors Jakob, raconte-moi toi... Le monsieur il t'a mis son zizi dans sa bouche... Oui, tu l'as dit déjà à la radio... Mais je t'ai déjà prévenu, faut pas mettre n'importe quoi dans ta bouche hein... Regarde-là, au coin de tes lèvres... Tiens...
Un bruit de froissement

- Oui, essuie le truc marron collant là... Donc, tu me disais... Juste avant qu'on arrive... Tu m'as raconté qu'on leur disait exactement ce que nous avions comme armement... C'est Nick qui avait reçu cette information ? Et il savait ça comment ? Il ne nous voyait pas... On était avec Zillah et ses amis innocents là, dans les marécages.
C'est un peu le bruit d'un front qui cognerait régulièrement sur une table.
- Te stresse pas... Ils ont dit quoi, exactement ?
-...

- Oui c'est ça... Ils ont dit ça ? C'était très précis dit donc ! Et après, c'est quoi cette histoire d'arc dont tu m'as parlé quand ils t'ont laissé tout seul, après le passage de lune ? Oui, le truc avec Fennec...
on entend un énorme pêt... Est-ce le Majeur qui pête, ou est-ce son interlocuteur ?
- ...

- D'accord, ils disaient qu'ils allaient plutôt partir vers les marécages, pour récupérer les arcs de Fennec... L'ami de Tiffany... Et il lui aurait donné comme ça ? Sans faire la grosse voix, comme moi j'ai dû faire avec eux ?

-...
C'est le rire du chef des Quatre-Doigts qui retentit.
- Ah ouais... Ils sont sympas finalement les amis de Tiffany avec les méchants tueurs et violeurs de Nick Sax !

- ...
La voix de l'interlocuteur est plaintive.
- Oui Jakob, je sais, il t'a mis sa quéquette dans ta bouche... Il a abusé de ta gentillesse. Il t'a pris pour un con. Il t'ont vraiment pris pour un gros con !

Un long soupir.
Puis, c'est comme s'il reprenait le micro et s'adressait directement aux éventuels auditeurs.

Tiffany ?
Il racle sa gorge
Tu pourrais fermer ta gueule maintenant ?
Et continuer à faire ta pute fourbe en silence.
Merci d'avance.
Et à très bientôt.

Coupure sèche.


"L'âge d'or est terminé."

 elle ricane maintenant tellement ca en deviens drôle et stupide 

Fais toi plaisir a croire monsieur caca qui a l'air d'une fiabilité exemplaire si ca t'amuse little man, et si tu veux que je la ferme va falloir venir me la fermer.
Faut assumer petit homme quand on déclenche de la merde gratuite qu'on balance sur quelqu'un qu'on a rien fait, faut s'attendre a se faire asperger en retour ! 

Allez mes chéris, on se LANCE ! CONCERTO POUR UN BLAIREAU


Elle s'éclaircit la voix

3.. 4 !
DO *SCHHTOUUNGGG
RE *SSSSShhhhhtoung*
Mi "ShHHtunng* 
Fa *ShhhttTTTing*

Voila gros con, c'était le bruit des cordes de nos arcs pourris, alors bouffe ton frein et lache nous les basques...
tu veux pas notre contrat de travail avec l'enclave gravé dans la pierre pour savoir combien d'arc on a eus aussi ?

What a Douchebag...

T'es toujours aussi con, tes informations sont fausses et tu percute toujours pas... What the FUCK.
Mais Putain MAIS YOU CLOSE YOUR FUCKING SHITTY MOUTH
AND PUT YOUR BRAIN ON

Eh, truc... heu Alex Lowpette...


Gacy a une grosse toux dégueulasse.

*KooOOORRRG ! KoOOORRG !*

Ouais... heu, Lowpette. Tu pouvons dire merci de ma part à l'handicapé pour le magnifique sabre. Il coupons bien les choses. Hurkhurk... Pour le reste, ça devrions aller pour nous. Surtout depuis que j'avions avec mes acolytes rednecks, une maison où allions. Et la prochaine, je mettrions pas ma grosse bite sale dans la bouche du gogole. Je lui péleions la peau à vif avec mon petit bout d'verre.


Live fast. Die.

KooOOorg.... KOOOooorrrgggg...

Snuuurrrfflflfl.... sinon heu Lowpette ? Ouais heu... ouais.



Live fast. Die.

Lâches ce truc bordel.
Nan, t'auras pas mon Tamagochi.

...


Lâches.

...

Non , c'est pas pour jouer. Ils disent des trucs sérieux des fois.
Oui , c'est ça... va enculer les cailloux, tu te démerdais bien tout à l'heure.


 

La voix de Pénélope se fit d'autant plus claire que les insultes de Gacy diminuaient de volume. Jakob était toujours au centre de ses tourmentes, ainsi que sa mère à ce qu'il semblait.
D'une voix mielleuse et suave, elle répondit sur les ondes : 



-"C'est toi Alex ? 
Salut mon bichon...
T'as vu qu'on avait fait une petite sauterie ? Ben ouais , t'as bien vu... La pauvre Joe a tellement pris cher qu'elle en est morte. Ce pauvre Jakob a été un peu traumatisé.
Les Rednecks savent s'amuser , vois-tu.
Et... nan , désolé , on avait oublié de t'inviter. Ca m'était complètement sorti de la tête. J'y pensais puis mon Tamagochi avait faim , alors j'ai zappé. 
Je l'ai appelé Joe. 
J'aime bien.
Bon, du coup , on pense faire un after.
Mais t'es pas invité. 
Et là , c'est pas un oubli."

 

Derrière, Gacy se scarifie à nouveau et grogne comme un goret.


Live fast. Die.

Edmond n'a le goût de suivre les événements que d'assez loin. Muré dans ses pensées. Au final ça change pas des masses de d'habitude. Sauf que là, même son walkman est laissé de côté. Pourtant ce coup-ci il a vraiment essayé d'aider à ce que ça se passe bien. Mais c'est quand-même parti en couille. Y a rien eu à faire. Il est loin l'Edmond qui aurait sorti une blague bien pourrie, à sa sauce, pour tenter de faire baisser la pression. Il pensait aux moments passés au Sac. Des bons moments : le silence, la vue, les rencontres... Il se rappela le bruit de pas s'éloignant de lui, peu avant son départ. Une autre étreinte, franche et chaleureuse. La fumée de deux dernières clopes partagées avec le sourire, malgré tout. Une poignée de main même, finalement. Bah, voilà. Fait chier.

- Désolé les copains.

Rien d'autre à dire. Walkman. [https://www.youtube.com/watch?v=0n4ULyogK9g]

La radio se rallume

Tiffany ?
Je ne me justifie de rien.
Pas besoin de prouver aux autres ce que j'avance.
Ils s'en battent les couilles.
Ce que j'ai dit.
C'est juste pour toi.

il chuchote presque dans le micro...
Pour que tu saches que JE sais.

Une respiration.

Eh puis fais taire tes roquets, là.
Ils saoulent.


Ça coupe.


"L'âge d'or est terminé."

"Naon mais les gars, vous allez pas avancer à coup de punchlines foireuses comme ça... "Je sais !"  HAHA ! La claque !

Et les scores surtout, on en est où concret'ment ?
Y'en a qui'ont pas l'image en direct ici.
"


Respect Zee Yodel !

 Bonjour Alex.
Qu'est ce que tu penses du fait que les interventions de John Walton sont plus pertinentes et intéressantes que les tiennes?
Toute ma compassion, du coup.

Quand même... Lowpette ? Mais... mais... Tu étions vraiment NUL À CHIER. Charisme, zéro. Ton histoire de quatre doigts (qui puont la merde) IDEM. T'étions juste MERDIQUE. Allions jouer à pierre, feuille, ciseaux, toi et tes potes aux punchlines foireuses. Tu m'donnnions juste envie de faire le juif et de m'jetions la tête dans un four.


 
Live fast. Die.

La voix, comme s'il récitait une comptine...

Il était une fois, une petite fille, sur un bateau.
Un bateau tout cassé.
Un tout petit bateau.

La petite fille voguait sur l'océan.
Avec son petit arc tendu et ses faibles réserves.
Elle n'avait plus de médicaments.


Un rire.

C'est une histoire triste.

Il coupe.

 


"L'âge d'or est terminé."

ARAITE2SUSSÉNIK'KANTUPARLE!
ONKOMPRANRI1AVEKTONAKSAN2BLAIRO!

Putain.. t'étions tellement malaisant...

Le malaise quoi...

T'étions mauvais, putain...

...

J'me sentions mal à l'aise là...

...

Je mettons une musique pour nous faire oublions ce que tu venions de dire, Lowpette.



Live fast. Die.

Asia mon poussin... je savions que tu pouvons être très possesive en amour mais chacun son tour. Moi aussi j'étions très pressé de te déglinguons le pot.


Live fast. Die.

░░░░░░░░░▓▓▓▓▀█
░░░░░░▄▀▓▓▄██████▄ 
░░░░░▄█▄█▀░░▄░▄░█▀ 
░░░░▄▀░██▄░░▀░▀░▀▄ 
░░░░▀▄░░▀░▄█▄▄░░▄█▄ 
░░░░░░▀█▄▄░░▀▀▀█▀ 
░░░░░░█░░░░░░░░▄▀▀░▐ 
░░░░▄▀░░░░░░░░▐░▄▄▀ 
░░▄▀░░░▐░░░░░█▄▀░▐ 
░░█░░░▐░░░░░░░░▄░█ 
░░░█▄░░▀▄░░░░▄▀▐░█ 
░░░█▐▀▀▀░▀▀▀▀░░▐░█ 
░░▐█▐▄░░▀░░░░░░▐░█▄▄ 
░░░▀▀░John Gacy░░▐▄▄▄▀


Live fast. Die.

Elle joue au jeu de l'autre idiot en reprenant son style ridicule

Alex ?
évidemment que tu ne peux pas prouver ce que tu avance, vu que c'est faux.
tu fais que bramer du faux, tout les externes (pardon mes souffifres) te voit pateauger dans ta bétise, et ce que tu dis pour moi, c'est du bullshit dude.

Alors moi je vais pas te parle a toi, parce que t'a l'air complétement borné et abrutit dans ton idée de vérité, mais a tes "conseillers" tes "proches":


La elle reprends son style a elle, qu'elle n'avait pas vraiment réussit a camoufler d'ailleurs

HEy la table ronde du SAC, vous avez pas l'impression que votre Alex il déconne a plein tube?
Refaites vous la scène a l'envers et vous verrez que nous, MOI, j'ai jouer franc jeu tout le long,
Et que je continue a dire la stricte vérité que l'autre tronche veut auculter.

Vous avez aggresser racketer et menacer de mort un groupe qui voulait juste passé, on connait pas nick et compagnie, et on les a jamais aider de quelque façon que ce soit.
Simple, Basic.
Pour ca qu'on a toujours nos arcs sur nous (sauf votre racket) Parce que l'éventualité de prêter des armes (et nos fesses) aux autres tarés violeurs, même si vous avez étés des gros fils de pute, bah non ca nous a pas tentés.

So let think a bit, Who is lying to you ?
Me ? 
Edmond ? 
OR YOUR FUCKING STUPID CREAZY LEADER.

Putain réveillez vous quoi, "y sait" rien l'autre trou du cul, bonjour la paranoïa.
Et toi Alex bordel t'es surement en train de réaliser que tu t'es planté sur toute la ligne comme un bon blaireau, alors a minima, FERME LA bordel !

Je ne comprenons plus rien.


S'allume un gros splif.



 
Live fast. Die.

"Ah non ! Là, on dépasse les bornes !"


 

Respect Zee Yodel !

Sam'faishiéd'lediremaitoupareilkeledébile.
Jairi1kompriMashine.

 

Ouais, j'étions bien d'accord mon coeur...

Allaouh Akbar même.



Live fast. Die.

PaitetoalapatroTOKAR!
Taitoujourlapute2Nik!

Mon bébé... tu étions vraiment d'une jalousie qui...

Oooorrghhf...

... m'excitons le chibre au plus haut point. T'inquiètions pas mon bébé... ma grosse langue ensanglantée viendrons s'aventureons dans les tréfonds de ton petit con humide.


Live fast. Die.

Alex, je sais pas si tu as remarqué, mais tout le monde s'en fout de ta comptine. 
 

C'étions clair ! On dirons un truc qu'auriont pondu Marlène Schiappa foncedée.


Live fast. Die.

Tout ceci est chaotique et je n'arrive pas à comprendre les raisons qui poussent les gens à la paranoia.
Ce que je regrette c'est que nous ne pouvons rien empêcher de celà.
On est terriblement loin du compte de pouvoir instaurer une justice et sécurité, haha, pour de vrai j'ai même perdu espoir par moments.

Allez, positivons, le désert est assez grand pour tout le monde, si vous aviez besoin de rivalité pourquoi ne pas chercher à savoir qui pourra rendre le monde meilleur~
Oh oui je sais, bisounours et j'en passe, mais au moins on essait, on se cache pas derriére les solutions faciles que sont le meutre orgarnisé pour gagner un monopole de rien du tout.
L'entre-aide organisé ça c'est un challenge plus valorisant, malheureusement tout le monde s'en fiche...
Et j'en suis bien consciente...

Je continuerai d'écouter vos délires et prétextes hypocrites à faire couler le sang pour presque rien avec déception.
Personne ne semble faire la différence ici~


https://www.youtube.com/watch?v=rOvcoY10xMg

Ta gueule...

Ta gueuuule...

TAAAAA GUEUUUUULE PUTAIN !!!!!!!!! FERMIONS TA GUEULE, SALE PUTE !!!!!!!!!


Live fast. Die.

J'AVIONS MEME PAS ENVIE DE TE VIOLONS !!! JUSTE TE TORTURONS PENDANT DES HEURES ET LECHIONS TES LARMES, SALOPE !!!! TE FRACASSIONS LE CRÂNE AVEC UNE BARRE EN FER ET QUE TU VOYONS TA CERVELLE S'ECOULONS PAR PETITS MORCEAUX !!!!!!!!!!!!!!!! MOUARKARKARKAKRKARK !!!!!!!!!


Live fast. Die.

Salut, c'est Alex.
J'informe la belle Tiffany que j'ai tué un de ces petits groupes si gentil, qu'elle affectionne taquiner en disant qu'ils ne sont pas ses amis.
J'informe Nicky et Johnny que Jakob n'a pas très faim. Il a comme une indigestion là. Il a tué votre ami rien qu'en dégueulant dans sa bouche.
C'était insupportable à entendre !
A regarder, je vous dis pas...
Ça a duré longtemps.
Bref.
Il est un peu colère là.

Un silence.
On vous voit là... Enfin vos culs qui courent devant nous, comme d'habitude.
On se caline bientôt ?


La radio coupe.


"L'âge d'or est terminé."

"AAaaah, Ben voilà ! ça commence à r'sembler à quequ' chose !

Bon, on sait pas encore trop à quoi, mais au moins y'a du score.
En plus y v'naient même pas d'ton village ceux là, non ?

'Sont quand même un peu dur à suivre les commentaires sportifs, t'as l'impression qu'même les joueurs connaissent pas les équipes."


Respect Zee Yodel !

Le ton est différent de d'habitude. John parle sérieusement et d'une voix rauque, basse et pleine de haine.

Hurphh... Alex, tu étions là où tu devions être. Dans ces maudits marais qui puont la merde. L'odeur étions-elle agréable ? ... Tu ne méritions même pas que je te chions dans le cou après t'avions ouvert la gorge. Tu n'étions pas grand chose. Juste un maréchal d'opérette qui aimions chantons des comptines pour enfants.

...

Et moi, les enfants, je les violons à la chaîne.


Live fast. Die.

" C'est quoi ce journalisme amateur ? Qui s'est fait tué ? Comment ? Ce n'est pas la peine de l'ouvrir pour brasser de l'air. C'est comme pour un 5 à 7, il faut du savoir-faire, le soucis du détail et être efficace ! Un sac de nœuds pour l'instant... "


" J’y pense, donc je suis. J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

Bon.
Une lune de merde.

Un soupir.
On a failli niquer Nick.
Un plan de haut vol ! Si vous saviez...
Mais c'est foiré.
Ce n'est que partie remise.


bruit d'une claque
Fichus moustiques...
Il reprend...
Sinon, Jakob est mort.
Je ne sais pas, il a joui dans la main de la meilleure guerrière de ce monde et ne s'en est pas remis.
Après il couru en jetant du caca partout autour de lui, puis s'est soigneusement empalé sur la lance de Lemmy, qui était complètement défoncé et n'a rien compris.


Un soupir.

Jakob était un espion hors pair.
C'est le seul point sur lequel on est d'accord avec Nick Sax.
Il était un peu con aussi, c'était son principal défaut.


Il se marre

Je vous annonce aussi qu'on a un nouvel Index.
Et bientôt un nouvel Auriculaire.
C'est bougeant ici ! Ha ha !
L'espérance de vie est bien courte dans nos montagnes... Une sorte de sélection naturelle qui se fait avec coeur !
Mais on va la retrouver la grande Auriculaire.qui s'est barrée... On va la retrouver vous allez voir.
C'est pas l'Enclave ici.
Quand on fait partie de ne notre genre de conseil à nous, on ne se barre pas.
Quand on n'en fait pas partie non plus d'ailleurs.
Tous ceux qui se barrent sont condamnés à mort.
Cela évite tout plein de malentendus.


Un silence, un peu plus long...

Au fait ?
Je viens d'apprendre qu'au Conseil de l'Enclave, il n'y a pas si longtemps que ça, il y avait trois noms de personnes qu'avaient l'air toujours ensemble, d'après la radio de Jakob... Tiffany, Bass Lyon et Nick Sax.
Si l'un des petits culs de l'Enclave pouvait m'expliquer la coincidence là...
Ha Ha !
Parce que...

il a l'air de s'étouffer, mais il continue de se marrer.
Ha Ha !
Il coupe.

 


"L'âge d'or est terminé."

Je ne comprends pas. Je lui ai juste dit bonjour et ...

*pftt*

Il est parti aussi vite qu'il avait tout lâché.
C'est un drame. Une cacastrophe. C'était un bon camarade, j'avais beaucoup à lui apprendre.

Nous lui ferons une sépulture digne de l'étron qu'il était !


 


Rarement la mort avait eu un si joli sourire.

" On pourrait renommer l'émission Radio Gag ? Ce serait plus honnête vu le contenu... "


" J’y pense, donc je suis. J'vais te montrer qui c’est Raoul... " Chef fondateur de la M.S.T.

Hihihihi HOHOHOHO hihihhahahaha ha ha ha HA !

Prend un accent asiatique grotesque :

La petite bLidée m'avions bien fait Lile hihihihi HAHAHAHA BOAT PEOPLE hihihihi hi hi hèhèhèhèhè BonjouL, prrrffrfrfrfrffffhihihihi... je m'appellions madame CHONG-LI. Moi veniL de pays tLès lointain VITNAAAM boat people hihihiih HAHAHAHAAHAHAH

...

J'adorons l'accent bridé hihihihi Déjà c'étiont marrant MAIS EN PLUS, elle sont ETROITES LES P'TITES JAUNES AVEC LEUR FACE DE DEMI-PAMPLEMOUSSE RRRRAHAHHAAHAHAHAHAHAHHA.


Bonjour ! J'pouvons te sodomisons ?

LAMAILEUREKOMBATANTE'SAIMOA!

Prends un accent pourri d'acteur de film d'action de série B.

JMAILÉPIÉ'OUJVEULITEULDJON!
É'SAISOUVANDANLAGUEULE!

Hè ? Hèhèhèhè HoHOhoHOhoHIhiHihihihihihihiih hi hi hi hi. Tu avions l'air bien jeune toi. Tu baisions, petite ?


Bonjour ! J'pouvons te sodomisons ?

Et vos histoires de douats m'excitions au plus haut POING. Sachions que j'avions moi-même un gros douats noueux qui étions pressé d'allions dans le cul d'une enfant. Hihihihii hè hè hè hèhèhèhèhèh hèh èh hèhèhèhèh.


Bonjour ! J'pouvons te sodomisons ?