Sortir et dehors

Hé... Ho...!

*Le micro grésille comme si on jouait avec en tournant et retournant une petite radio, surement un talkie-walkie mal mené.*

Hé, j'sais pas si quelqu'un m'entends, j'sais pas non plus s'il y'a encore des vivants dans c'monde, mais j'aimerais bien entendre quelqu'un. Je balance ça comme ça, mais je suis dans l'métro. Il y'a deux rails autour de moi. Un peu plus haut j'ai même vue un Wagon. Pour le moment j'ai décidé de les suivres en descendant la ligne, voir qu'y a pas une station ou j'pourrais sortir. Si quelqu'un m'entend, si il y'a quelqu'un dans le coin ou qui connais là ou j'suis... Merci de l'aide.


Bas les couilles.

Une voix poussiéreuse répond.

"Bonjour mademoiselle, ici Elon Musk pour vous servir. Puis-je savoir quel type d'aide vous attendez ?

Puisque vous êtes daêtese réseau fondateur, l'abris primaire j'imagine qu'une sortie pourrait vous être d'une certaine aide. Si tel est le cas sachez que nous pouvons vous aiguiller.

Si c'est d'eau ou de nourriture dont vous avez besoin malheureusement nous ne pourrons rien faire pour vous tant que vous êtes là dessous.

Si par contre c'est d'un peu de compagnie radiophonique en attendant mieux moi et mes amis peuvent y répondrrépondre.

Je suis certain que la gentille Alice qui travaille pour moi sera ravie de vous parler de notre île paradisiaque. Hihinhin.

Bref je reste à l'écoute. Rassurez-vous. Vous n'êtes pas seule."

Alyssa soupir de soulagement en entendant la voix, fut-elle celle d'un vieillard qu'elle supposait à moitié sénile.

- Je m'appelle Alyssa. Merci Elon de me répondre. D'la compagnie et quelqu'un qui puisse me diriger dans les sous-terrain, ça me dit bien. J'ai encore un peu de bouffe, d'eau et des médocs de l'abris dont je sors. C'est la première fois que je voie a quoi ça ressemble ici. Je m'attendais pas à ce merdier.

Nouveau soupir.

- J'ai lu quelque part que les sorties vers le monde extérieur s'ouvraient que tous les trois jours. Mais j'aimerais être prête et devant quand ça sera possible. En tout cas, j'suis heureuse d'entendre qu'il y a des coins de Paradis là haut, parce qu'ici c'est l'purgatoire.


Bas les couilles.

Ici Alice, esclave d'Alcatraz et libératrice du Capitole. Ouais, je sais que ça fait pompeux mais c'est mieux qu'Alice l'orpheline hihi.

Faites pas attention à ce vieux bougre m'dame, il essaie juste de vendre sa technologie de communication à base de Smartphone en persuadant le consommateur écervelé moyen que les Smartphones Musk permettent de capter toutes les fréquences en tout endroit.
Manque de bol pour lui, il manque des antennes-relais pour que ça fonctionne et je soupçonne depuis le début que ce Smartphone est en fait factice et cache une puce pour suivre à la trace son porteur hihi.

C'est avec nos vieux transistors tous pourris qu'on vous capte ma p'tite dame hihi.

Ceci dit, lorsque j'étais là-dedans, je suis tombé sur une carte sculptée à même la pierre qui indiquait la présence de 4 ou 5 sorties troglodytes. Alors ouvrez l'oeil et cherchez les cavités. Un charmant couple de touristes semblait affirmé aussi que l'aéroport de Moscou était accessible là-dedans. Je serais vous, je chercherais à m'envoyer en l'air. Une mutante m'avait aussi conseillé de fouiller les boîtes métalliques hihi. Euh voilà pour ce que j'en sais...Et hésitez pas à marcher vite une fois engagé dans une galerie latérale parce que le chemin jusqu'à la sortie se fait désirer.

Rassurez vous, vous sortirez de là-dedans. Dites vous bien que nous sur l'île d'Alcatraz, on a aucune échappatoire, on est prisonnier. Alors le métro à côté, c'est de la gnognotte hihi. S'cusez, ça va couper, je descends dans une mine **schschschsch**


Bien des gens ont pitié de l'orphelin, mais peu subviennent à sa faim. Alors, j’ai appris à y subvenir seule.

"hihinhinhin, Alice ma chère Alice, qui de mieux que toi pour faire l'éloge de nos contrées. Néanomoins tes conseilles pour notre chère Alyssa sont fort judicieux, mademoiselle je vous conseille de les écouter, par la suite lorsque vous serez sortie nous verrons si nos chemins se croisent.

Il est vrai que nous travaillons dur sur notre île pour relancer les industries Musk, mais nous passons également du bon temps. Et pour ce qui est des smartphones ils fonctionnent à merveille, et c'est avec plaisir que je vous en offrirai un, quoique en dise Alice."

Merci a vous. *La réponse est laconique.*

J'ai hâte de voir le Paradis de la surface. Encore que vous me semblez bien barrés tous les deux. Esclave et libératrice, ça fait bizarre comme ça sonne étrange ensemble. Et Elon a l'air sénile. Mais je vais essayé de sortir, on verra bien.

J'espère vous rencontrer une fois dehors. J'ai hâte de prendre un selfie.


Bas les couilles.

*Les grésillements reprennent le temps qu'il bidouille à son tour. Et il porte le talkie à sa bouche pour crachoter son message tout en mâchant la bouchée offerte.*

Ici Erick. J'ai rencontré Alyce et j'aimerais bien connaître l'itinéraire précis pour sortir de cet endroit puant. Y a moyen d'être assez clairs pour que je trace un plan ?

*Bouton relâché, il plonge déjà un doigt dans la crasse qui jonchent le sol. Peut-être que ça sera presque précis...*

Sssmart... Phone... Hin hin hin... Sss... Ssuivez les ssymboles ssacrés... Hin hin...Hin.

*Un bruit de bousculade, Alyssa a sauté sur Erick et manqué de le faire tomber.*

C'est quoi? Hein? C'est quoi ces symboles sacrés qu'il faut chercher, a quoi ça ressemble?

Bin quoi? *Ce justifie-t-elle* L'a l'air aussi zinzin que les autres. Alors pourquoi pas?


Bas les couilles.

Zzz... Zzinzin... Hin hin hin !

Fleur à ssix cornes... Fleur à trois pétales... Ssemeurs partout, hin hin...

Protège les adorateurs... Maudit irresss-pect.

Hin hin hin hin !

*Erick titube sous le choc quand la jeune femme se jette sur lui, manquant de s'étaler de tout son long dans les detritus et les os qui jonchent le sol des égouts. Et il lache même un grognement tout en agitant la radio sous le nez de son "agresseuse"*

-T'as vu sa façon de parler ? C'est un coup à foncer droit dans les pattes d'un groupe chelou. 

*Le jeune homme secoue la tête, dépité, avant de rendre la radio à sa propriétaire.*

-On va jeter un œil si on voit le genre de symboles dont ça parle... Mais faut qu'on soit prêt à défendre notre peau au moment de la sortie je pense.

Euh nan, erreur mon grand, faut pas que tu sois prêt à défendre ta peau, faut que tu sois prêt à donner ton cul. Dans le premier cas, tu vas mourir, dans le second, tu devrais survivre...


Bien des gens ont pitié de l'orphelin, mais peu subviennent à sa faim. Alors, j’ai appris à y subvenir seule.

*Éclat de rire.*

Qui en voudrait de ce cul tout moisie? 

*Nouvel éclat de rire*

Je plaisante fais pas cette tête. T'a un jolie cul!

*Alyssa se racle la gorge pour reprendre son sérieux.*

Merci pour le conseil, on tâchera de faire attention à notre peau et à nos fesses. Si... Si on sort d'ici.

Pour le moment on suit les rails, y a pas de symboles sacrés ou quoi que ce soit. On va chercher des petits tunnels.


Bas les couilles.

-BONJOURCESTTAMARIE !

La voix explose, juvénile et enjouée, elle s’était faite aussi discret que la radio mais voyant que ça reparlait, elle pouvait pas manquer l’occasion de faire entendre sa voix.

-Ange elle est très gentille et ce dont elle parle c’est les symboles bio-hasard ou radioactif. Mais surement que ça peut vous conduire aussi la sortie, ça serait chouette. Autrement moi je peux vous aider, je m’y connais un peu en survie et en repérage, mais vous devez sortir avant. Et rapidement avant de cracher trop de sang.

-Autrement pour ce qui est de votre cul c’est pas forcé non plus, vous devez choisir à qui vous voulez le donner quoi, si vous voulez vous pouvez, c’est pas grave non plus vous savez. Mais il y a des gens biens qui tenteront pas forcément de vous voulez ou de vous manger. Donc voilà, bonne chance à vous deux.

Petit silence avant de reprendre rapidement.

-Ho, c’était Tamarie ! Je sais pas si je l’ai dit.
 

Alors l'odeur moisie, ça vient pas de moi, pas encore. Mais j'suis heureux de savoir que mon cul intéresse autant de gens.

*Il rit un peu jaune, mais dans un monde pareil, ça l'étonne pas plus que ça...*

Avant de chercher à négocier le cul de quiconque on va déjà essayer de trouver la sortie ouais, commençons par le commencement.  Et une fois dehors on va aviser en fonction de qui nous trouve hein ?

*Un sourire est lancé en direction de ses comparses d'infortune, y a plus qu'à de toutes façons.*

Oué, merci Tam. On va essayer de trouver ces symboles. Notre groupe commence à ressembler a quelques choses, on s'organisent. Vivement le Paradis du dessus et les téléphones portables.

Merci a vous pour votre aide.


Bas les couilles.