Le Guide du Russtard

Il a la voix d'un mec qui récite une citation.
"il n'y a pas plus dur que de reprendre une story après la pause due à l'opération de chirurgie esthétique"
C'est ce que dit Mélinda et elle s'y connait !

J'ai mal commencé dans ce bled, je vous ai pris un peu de haut, les bouseux, je suis sincèrement désolé.
Mais si Charley, des fois, faut présenter des excuses.

Pour me rattraper, j'ai décidé de vous donner une sorte de guide pour que vous puissiez savoir ce que valent les hôtels, dans la banlieue de Moscou.
Je pensais pas que c'était si peu dense, en fait, vous devez pas vous croiser souvent.
Ha ha !

Les roots ont leur guide, les russes de la banlieue de Moscou en auront un aussi !




Ne me remerciez pas.



J'ai vu que la concurrence notait vraiment très bien l'hôtel du nom de l'Asile.
Je vous apporte mon avis objectif.
Je suis un baroudeur, j'en ai vu des hôtels !
J'ai fait toutes les gammes, vous savez.

Allez !
Je me tais, je vous envoie ça !





N'hésitez pas à l'afficher à l'entrée de votre magasin, vos clients seront contents ET informés.
Nous allons, Charley et moi en tester d'autres !
Elle a été contactée ! Par les directeurs, directement !
C'est pas l'Asile, là-bas.
Bon, ils lui flairent un peu trop le cul, à mon goût,..
T'énerve pas Charley ! Je sais de quoi je cause !

Sinon, ma femme m'a dit d'appeler un hôtel du sud : Röningrad.
C'est pas dans le quartier arménien, c'est clair !
Je dois... Je dois contacter la diplomate...

Une sorte de blanc, comme un rire qu'on étouffe...

Il met quelques secondes avant de reprendre.
Les clients locaux doivent être chiants pour qu'on appelle les réceptionnistes comme ça !
Ha ha ! Sont dingues ces russes...


 

Il y a manifestement un bruit de moteur en fond, la voix tressaute des fois, comme s'ils étaient dans un véhicule qui roulait sur des bosses...

Salut les gens,
Il n'y a pas à dire, les plages moscovites sont im
- un cahot -Menses !
On espère arriver bientôt à l'hôtel, on n'en peut plus là, de marcher...
Pas de ta
- un cahot -Xi, rien !
Et la voiture qui aurait pu venir nous chercher, pas de nouvelles...
Bon aussi, je n'ai pas appe
- un cahot -Lé...
Attention où tu roules Charley !
t'as failli te prendre un distributeur là...!


Bref, ce voyage est une ca
- un cahot -Tastrophe...
On était trop pressé mais bon sang... J'ai trahi un serment là...
Mais arrête de te foutre de ma gueule Charley !
Tiens le volant là et regarde où tu vas !


Pu
- un cahot -Tain...
Je m'étais juré que jamais je monterais dans une BX...

Une sorte de cri de rage...
ARRRRGHHH !
C'est trop la honte merde...

On vous raconte ce que vaut Le Röningrad dès qu'on s'est ins
- un cahot -Tallé...

Comme si une bosse trop forte l'avait fait appuyé sur un bouton

Mais c'est quoi ce bor- un cahot -Del !

Freine !!!!

"Toujours vivant ?"

Ben oui, quelle question ?
Nous n'avons pas fait trois stages de survie pour rien !
Ha ha ! lls se rendent pas  compte ces Russes.


Un silence.
On sent à l'absence de bruit qu'ls se sont arrêtés.

C'est juste ce brouillard...
Avec Charley qui connait que "à fond" et " freine"...
C'est inquiétant.

Salut...
Je profite de sortir d'un spectacle de cirque pour vous dire que tout va bien.
Ha ha !


On sent qu'il marche en causant.

On a vécu une sorte de tragédie grecque comme disait Borodino, mon prof de théâtre en première année de l'ECG.
C'était marrant ce prof, il était italien mais il était fan de théâtre grec... c'était bizarre.

Il manque que les morts et on en aurait fait un livre !
C'est bien Röningrad, j'avoue, mais ils sont complètement dingues là-bas aussi...

Il ne coupe pas tout de suite.
Il est où, déjà notre bungalow témoin ?
Ah oui !
C'est par là !

De nouveaux bruits de pas.
On va se la prendre la douche, chérie ?
Ha ha !


__ "Les signatures, dans Fractal, C'est moisi !"

Coucou les auditeurs...
C'est toujours Steeve.
Steeve J. Remington.

Il y a comme un bruit, comme s'il trainait quelque chose derrière lui, car encore une fois, il parle en se déplaçant.

On est parti et j'espère que très vite, je vais vous donner la note que vous attendez tous !
La note de l'hôtel Röningrad.
J'avoue qu'après un début compliqué, ils s'en sont bien tirés...
Hein Charley ?


Pas de réponse, manifestement.

Il chuchote, on sent que sa bouche s'est rapprochée du micro.
Charley fait la tête, elle en a marre, elle voudrait rentrer chez nous ... Pfff...

Il doit s'adresser à nouveau à elle, mais on n'entend pas ce qu'il dit.
On entend vaguement une voix féminine, il enchaine, se rapprochant sans doute de l'appareil.

D'accord Charley ! Mais tu pourrais le demander gentiment aussi !

Il s'éclaircit la voix.
Est-ce qu'un auditeur ou une auditrice pour m'indiquer le chemin qui mène au métro ?
On voudrait retourner à l'aéroport...
Et on n'a rien noté quand on est arrivé...
Ha ha !

 


______

Une sorte de déclenchement de radio, mais ça  ne parle pas tout de suite.

Non mais Charley, ce n'est pas parce que je lui réponds que je veux la baiser..

Il s'éclaircit la voix.
Salut Alice, c'est Steeve.
T'étais dans le métro ?
La station Kom-sol-mol-skaya  ?
Excuse-moi, c'est dur à dire dans le dialecte local.
Nous on venait de la station
Belorus-skaya -on sent bien qu'il peine- , celle de l'aéroport.
Tu venais de là toi ?

Un silence.
C'est peut-être pour ça que tu ne vois pas pour l'aéroport.
Nous on va vers l'hôtel La Crique, il parait qu'on y mange super bien !
Ha ha !
J'ai la dalle là.
Mais on sait pas trop, en fait, je t'avoue que dès qu'on trouve un métro, on repart peut-être en Suisse.
La Crique... la Suisse...
Toujours l'aventure...
L'incertitude, le mystère...
Tu vois ?

Ça coupe un peu brusquement.
 

Salut Steeve, je m'appelle Alice et je viens juste de sortir du métro...je crois pas que je venais de l'aéroport, 'fin je me rappelle plus bien comment j'ai atterri dans ce métro. D'ailleurs, ce métro, pas moyen de le faire avancer, les machinistes doivent manifester quelque part...ou alors la mutante à la voix suintante a raison et c'est qu'une boîte de conserve.

Mais le truc chiant, c'est que contrairement à toi, je me rappelle très bien le chemin puisqu'il est juste sous mes pieds...mais y a rien. On dirait qu'Alice a débarqué au Pays des Merveilles. Fiou, me dites pas que je vais croiser un chapelier ou une reine de coeur, ça serait pas très trippant.

Bref, je te réponds mais je me sens comme une conne d'une certaine manière.

Garde espoir mec, j'ai vu un tag autochtone là-dessous, probablement graffé par des voyageurs qui faisaient un guide comme toi. Le RC16 qu'ils s'appelaient. Un guide ou une appli pour les stations de métro. C'était marqué qu'il y avait 5 stations de métro. Donc même sans la mienne, doit en avoir 4 autres. Par contre, ça parlait pas d'aéroport...

Bon, je vais voir si ça parle de maison blanche ton guide du Russtard. Bon courage pour ton voyage et j'espère que tu manqueras pas ton avion sinon ta meuf va te faire un scandale hihihi
 


Bien des gens ont pitié de l'orphelin, mais peu subviennent à sa faim. Alors, j’ai appris à y subvenir seule.

Ne vous emmerdez plus ! Je pense qu'on a trouvé !
Ha ha !
Finalement c'était pas loin.


Il doit continuer à parler à sa femme mais on ne l'entend plus.

Il reprend au micro.
Charley est tombée sur un escalier, sur la plage, c'est très bizarre, pas un panneau indicateur, rien...
Mais ça descend, ce qui est plutôt bon signe... Ha ha !
On est juste devant là.


Il doit bidouiller des trucs sur sa radio...

Je vous envoie mon avis sur l'hôtel Röningrad.
Honnêtement, si l'escalier mène bien dans les tunnels, en en fera la pub auprès des touristes qu'on croisera dans le métro, c'était pas si mal que ça, au vu de la qualité globale des infrastructures de la banlieue moscovite.

Il ne s'en sort pas si mal que ça !
C'est pour l'instant le meilleur qu'on ait eu.
Sur deux, j'avoue...




Bon, je vais descendre les marches...
Donne moi ta valise, Charley, faudrait pas que tu tombes !


Des bruits de pas dans un escalier...
Qu'on entend de moins en moins...
Puis, plus du tout...

Un bruit d'éboulement qui recouvre tout.
Et le silence.